CINEMA: « JUDY »: Fin d’une vie de star

« JUDY »: FIN DE VIE D’UNE STAR


Rupert Goold raconte les derniers mois de la star Judy Garland, incarnée par Renée Zellweger, meilleure actrice aux Oscars.

Capture d’écran 2020-02-28 à 09.13.25

 
On connait l’histoire d’Hollywood qui fait et défait ses stars. L’ une d’entre elles, Judy Garland suscite ce film « Judy »…un biopic de deux  heures !
Qui s’intéresse à la portion de vie la moins connue de Judy Garland, la dernière,  celle où elle essaie de garder la tête hors de l’eau.
Hiver 1968, un an avant la mort de l’icône, Judy Garland, la star hollywoodienne déchue est criblée đe dettes, a perdu la garde de ses enfants et fait des petits concerts miteux pour survivre. Départ pour Londres et le « Talk to the Town » où elle va tenter de rebondir.
Capture d’écran 2020-02-28 à 09.13.38
Epuisée par son rythme de vie, ses addictions et ses histoires d’amour ratées, elle va pourtant une dernière fois céder à la passion dans les bras du producteur de disques Mickey Deans (Finn Withrock)…
Mais le film relate surtout les batailles en coulisses que l’actrice a menées contre les producteurs, ses relations avec les musiciens et les fans et ses difficultés familiales. Certes elle possède toujours la voix et l’aisance naturelle devant la caméra qui l’ont révélée dans « Le Magicien d’Oz » (un fameux flash-back avec  plan-grue).
Rupert Goold, le réalisateur, est plus connu pour son travail au théâtre qu’au cinéma; il sait concentrer l’essentiel d’histoires réelles et de leurs émotions. Sa mise en scène est sans fioriture, mais par pour autant  anecdotique. Elle laisse juste la place aux comédiens qu’il sait parfaitement diriger.
Quelques répliques suffisent à une Renée Zellweger grimée et méconnaissable pour exceller dans le rôle. Par son regard, sa posture et sa voix (elle interprète elle même toutes les chansons), elle est sublime et bouleversante de vérité.
Belle prestation également de Jessie Buckley, jeune comédienne irlandaise qui incarne le rôle difficile d’assistante de Judy Garland, sorte de personnage charnière entre la star et son producteur.
Justesse  
Capture d’écran 2020-02-28 à 09.14.01
« Judy » est un film réussi et très propre qui doit évidemment beaucoup à son actrice principale, la flamboyante Renée Zellweger.
Elle et Rupert Goold ont su restituer avec justesse les émotions du personnage complexe que fut Judy Garland à la fin dramatique de sa vie.

 

Poster le commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *