Cellule de coordination et d’urgence métropolitaine et stratégie de déconfinement

Capture d’écran 2020-04-25 à 20.09.01

Cellule de coordination et d’urgence métropolitaine et stratégie de déconfinement

DES PREMIÈRES AVANCÉES ET DES NOUVELLES PISTES DE TRAVAIL

Communiqué officiel de la Métropole de Lyon, samedi 25 avril 2020

Ce jeudi 23 avril, le Président de la Métropole de Lyon, David KIMELFELD, réunissait à nouveau la cellule de coordination et d’urgence mise en place pour répondre de manière immédiate et concertée aux urgences du territoire. L’occasion de faire le point sur les avancées obtenues depuis la première réunion, de pointer de nouvelles urgences et de présenter les grands axes de la stratégie de déconfinement confiée à Georges KEPENEKIAN.

David KIMELFELD, Président de la Métropole de Lyon, a réuni le jeudi 23 avril la cellule de coordination et d’urgence chargée de proposer des réponses rapides et concrètes aux problématiques immédiates liées à la crise du COVID-19. C’est sa seconde réunion après son lancement le 16 avril dernier.

Pour rappel, elle s’insère dans un dispositif en trois temps pour gérer la crise : cette cellule pour répondre de manière fluide et rapide aux urgences du territoire, la stratégie de déconfinement à l’échelle de la Métropole confiée à Georges KEPENEKIAN, le Comité Métropolitain de Relance chargé de penser l’après-crise.

Autour du Président de la Métropole de Lyon et du directeur général des services de la collectivité, était à nouveau réunie une quarantaine de personnes, institutionnels et acteurs de terrain de divers secteurs : santé, économie, solidarités, environnement, culture, éducation,…

Objectifs : dresser un premier bilan des réponses opérationnelles déjà mises en œuvre à la suite de la précédente réunion et pointer de nouvelles urgences.

Georges KEPENEKIAN, présent lors de la réunion, a également présenté les 5 axes de la stratégie de déconfinement du territoire :

  • –  Avoir un portrait précis de la situation épidémiologique dans la métropole de Lyon ;
  • –  Construire une politique de prévention sanitaire coordonnée ;
  • –  Réunir les conditions de la reprise de l’activité économique ;
  • –  Reprendre par étape la vie éducative sur le territoire ;
  • –  Accompagner les plus fragiles et garantir la cohésion sociale.Cette mission réunit un comité d’une quinzaine d’experts qui débute, aujourd’hui vendredi 24 avril, une série d’auditions de personnalités du milieu sanitaire, économique, éducatif et social. Un rapport intermédiaire sera remis à David KIMELFELD le 5 mai et le rapport définitif lui sera remis le 1er juin.
  • QUELQUES-UNES DES RÉPONSES OPÉRATIONNELLES

    Accès aux droits

    • Réouverture des Maisons de la Métropole (MDM) : comme demandé par la cellule, la réouverture des MDM est progressive. Le nombre de MDM ouverte a été multiplié par 2 depuis le début du confinement.

    Un plan de large réouverture est prévu avec 24 établissements ouverts dès le 11 mai. Dans ce cadre, des dispositifs de protection sont mis en place avec la pose de plexiglas, du gel pour les agents et les usagers, ainsi que des masques pour les agents.

    • Ouverture de lieux d’accueil et d’hygiène pour les sans-abri : les accueils de jour rouvrent progressivement. Concernant les lieux d’hygiène, 3 sites ont ouverts depuis le début du confinement : le Gymnase Bellecombe (Lyon 6), le Phare à Villeurbanne, la Salle de la Ficelle (Lyon 4).

    • Des chargeurs de téléphone portable par batteries solaires mobiles vont être distribués aux sans-abri notamment pour faciliter leur accès à l’information et lutter contre l’isolement.

    Précarité étudiante

    • Paniers solidaires : le groupe Carrefour a répondu favorablement à l’appel de David KIMELFELD pour compléter les paniers alimentaires proposés par l’épicerie sociale et solidaire étudiante Agoraé avec des produits d’hygiène. Ce sont ainsi 700 paniers composés de 1 shampoing, 1 savon, 1 brosse à dent et 1 dentifrice (dont la moitié comporte également des protections hygiéniques féminines) qui seront remis aux étudiants précaires lyonnais.

    Personnes âgées

    • Faciliter le rétablissement du lien avec les familles : la Métropole de Lyon a proposé son aide et son appui à l’ARS pour fournir les équipements nécessaires permettant le rétablissement des visites. La collectivité a également fourni des tablettes numériques à certains EHPAD afin de permettre des échanges numériques entre les résidents et les familles.

    Pour le secteur du BTP

    • Faciliter la reprise des chantiers : depuis le 20 avril, la relance des chantiers relevant de la Métropole est faite au cas par cas (vérification des impacts pour les riverains, les commerçants et la circulation). Le lien a été fait cette semaine entre la Métropole et Eau du Grand Lyon afin d’assurer la bonne alimentation des chantiers en eau et en électricité.

    Proximité

    • Réouverture des déchetteries publiques : s’il est impossible d’ouvrir les déchetteries avant le 11 mai, la Métropole va créer 7 points de collecte temporaires sur le territoire dès le 27 avril permettant aux particuliers d’apporter leurs déchets verts.

    LES NOUVELLES PISTES DE TRAVAIL

    Solidarités

    • Fournir des équipements de protection individuelle dans le cadre de la réouverture des Points d’Information Médiation Multiservices (PIMMS) le 11 mai.

    • Installer des points d’eau à proximité des campements sauvages présents sur le territoire. • Prévoir un dispositif de soutien spécifique à l’économie sociale et solidaire.

    Protection de l’enfance et petite enfance

    • Fournir des équipements de protection individuelle (gels, masques) aux établissements de la protection de l’enfance.

    • Violences intrafamiliales : Mettre en place les conditions d’une reprise des visites à domicile des travailleurs sociaux.

    • Faciliter le rétablissement des visites par les parents des enfants placés dans les établissements de protection de l’enfance.

    Femmes victimes de violence

    • Ouvrir des « lieux neutres » (des espaces de rencontre en présence de médiateurs) pour permettre le maintien du contact entre une femme et son ex-conjoint à la suite d’une séparation conflictuelle, pour faciliter, entre autres, l’alternance dans la garde d’enfants.

    Restauration

    • Faciliter, en coordination avec les communes, le développement des food-trucks, tant que les restaurants ne peuvent rouvrir.

    Vie associative

    • Créer un pacte métropolitain avec les communes permettant de maintenir les budgets des associations, d’adopter une approche souple et bienveillante concernant les reports d’événements ou d’échéances et étudier le versement accéléré des acomptes et des subventions.

    La prochaine réunion de la cellule de coordination et d’urgence métropolitaine aura lieu jeudi 30 avril à 13h.

Poster le commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *