CINEMA: « RADIOACTIVE » : la vie tumultueuse de Marie Curie

« RADIOACTIVE » : LA VIE TUMULTUEUSE DE MARIE CURIE

 
 La physicienne Marie Curie avait réussi à s’imposer dans un milieu scientifique dominé par les hommes. Retour sur sa vie privée, ses forces et ses faiblesses.
Capture d’écran 2020-03-09 à 15.40.58
 
Les biopics sur les figures féminines se multiplient. De Marie Stuart à Virgina Woolf, de Judy Garland à Marie Curie….
Marjane Satrapi s’attaque à la vie tumultueuse de la physicienne, dans le Paris de la fin du 19ème siècle.
Marjane Satrapi s’est fait un nom dans le cinéma avec « Persepolis », film réussi d’animation (2007); elle signe un retour remarqué avec l’adaptation du roman  de Lauren Redniss « Radioactive : A Tale of Love and Fallout » (2010), réalisant un film ambitieux couvrant plusieurs époques de la vie de Marie Curie (Rosamund Pike).
De son arrivée à Paris à l’obtention de ses deux prix  Nobel avec son mari ( Chez les Curie on décroche les prix Nobel à deux …et sur deux générations avec Marie puis Hélène Joliot-Curie) jusqu’aux retombées de ses découvertes scientifiques.
Capture d’écran 2020-03-09 à 15.41.46
Marjane Satrapi s’affranchit des conventions du genre….et utilise un ton volontiers sensationnel en évitant la simple biographie.
Défilent sa rencontre avec Pierre Curie (Sam Riley), leur mariage et leur brillante collaboration, le décès de son époux et ensuite sa relation passionnelle avec Paul Langevin, qui défraya la chronique.
Elle découvre alors ĺ’exposition publique de sa vie privée, un sujet d’actualité !
Le film focalise son récit sur la vie intime de son héroïne, la privilégie au détriment de ses recherches et de son parcours extraordinaire et la dramatise; tel l’accident de Pierre Curie, littéralement mis en scène avec multiplication des points de vues spectaculaires.
Capture d’écran 2020-03-09 à 15.41.31
                      Détermination
Le film tutoie parfois le surréalisme. Rosamund Pike insuffle à son personnage une détermination infaillible. Mais le génie scientifique de
Marie Curie est éclipsé par ses aventures amoureuses et ses périodes de désarroi. On est étonné par les animations explicatives de la radioactivité et surpris par de curieux flashbacks, à propos des catastrophes nucléaires résultant de ses découvertes. Un raccourci des retombées du travail de Marie Curie.
Un film réussi mais culpabilisateur conseillé aux moralisateurs, aux rêveurs, aux féministes et aux dubitatifs de tout poil.
QOL
Capture d’écran 2020-03-09 à 15.41.54

CETTE SEMAINE AU CINÉMA
On a vu « Radioactive » en salle dès ce mercredi et dont la programmation a été maintenue ! La réalisatrice Marjane Satrapi ( « Persepolis » – 2007)
s’intéresse à la vie de la physicienne Marie Curie qui avait réussi à s’imposer dans un milieu scientifique dominé par les hommes. Un retour sur sa vie privée, ses forces et ses faiblesses. Trop de coucheries et de pastilles sur la radioactivité pour un film réussi mais culpabilisateur. Conseillé aux moralisateurs,
aux rêveurs, aux féministes et aux dubitatifs de tout poil ( et ça fait du monde !)…



 

Poster le commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *