Lyon Francheville: le téléphérique sur les rails ?

Lyon Franceheville: le  téléphérique sur les rails ?

Le gouvernement vient de proclamer les récipiendaires des appels à projets « transports collectifs en site propre et pôles d’échanges multimodaux ».

Si l’on en juge les résultats, l’attribution d’un montant de 7 010 000€ relatif au transport par câble entre Lyon et Francheville, via obligatoirement Sainte-Foy-Lès-Lyon, confirme que le projet est bel et bien sur les rails…

A n’en pas douter de l’eau va encore couler sous les ponts quant à ce projet qui semble avoir plus de détracteurs que d’afficionados…

A suivre

Pour mémoire, les 3 « fuseaux » géographiques proposés par la Métropole

Le trois « fuseaux » proposés :

  • Gare de Francheville – Gravière/Taffignon – haut de Sainte-Foy-lès-Lyon – Perrache (Lyon 2e, métro A)  ou Jean-Jaurès (Lyon 7e, métro B)
  • Gare de Francheville – Gravière/Taffignon – centre de Sainte-Foy-lès-Lyon – La Mulatière – Gerland (Lyon 7e, métro B)
  • Gare de Francheville – Gravière/Taffignon –  sud de Sainte-Foy-lès-Lyon (pour éviter le centre) – La Mulatière – Gerland (Lyon 7e, métro B)

 

Les porteurs de projets avaient ainsi jusqu’à  fin avril 2021 pour remettre leurs dossiers  de candidature.

Pour être éligibles, les travaux ne doivent pas avoir commencé à la  date de lancement de l’appel à projets, et  doivent démarrer avant fin 2025.
L’aide de l’État au titre de cet appel à pro￾jets porte sur le volet infrastructures. L’enveloppe d’aides prévue initialement s’élevait  à 450 M€.Le Premier ministre a souhaité  que ce montant soit doublé afin de soutenir  l’investissement des collectivités territo￾riales dans un secteur durement éprouvé  par la pandémie.

Le Plan France Relance  2020-2022 contribue ainsi à hauteur de  450 M€ au titre de sa mesure en faveur des  transports du quotidien. L’enveloppe at￾teint donc 900 M€ au total, soit le plus gros
montant accordé dans l’histoire des appels  à projets sur les transports collectifs en site propre.
Les taux de subvention attribués aux pro￾jets retenus sont variables, en fonction de  l’intérêt des projets et de différents bonus  attribués sur les thématiques suivantes :
pour les transports collectifs en site propre : desserte des quartiers prioritaires  de la politique de la ville, agglomération  concernée par une future zone à faibles  émissions mobilité, utilisation de véhicules routiers zéro émission, politique d’urbanisme en lien avec le projet de transport ;
pour les pôles d’échanges multimodaux :
localisation au sein d’une communauté de commune

Poster le commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *