L’esprit Chapel: un livre hommage à un grand et inoubliable chef cuisinier…

Il y a trente ans déjà, le 10 juillet 1990 en Avignon, le chef Alain Chapel tirait sa révérence et raccrochait son tablier.

Chapel-0575

Archives MG 1988 extraite du livre Les Merveilles de la Cuisine Lyonnaise (Godet-Grison)

Né le 30 décembre 1937 à Lyon, ce grand et inoubliable chef cuisinier s’est fait connaitre dans le petit village andinois de Mionnay, en particulier avec ses trois étoiles Michelin mettant en exergue une cuisine du cœur réalisée avec des produits de qualité en plein cœur de la Dombes.

Et si Alain Chapel s’est révélé à Mionnay, c’est en retour lui qui a révélé ce petit village à la limite du Rhône en lui donnant ses lettres de noblesse.

Si sa cuisine pouvait s’apparenter à de la nouvelle cuisine, elle était avant tout une cuisine de passion, pleine de sensibilité qui, tout en respectant les traditionnels poncifs du métier, jouait sur la sensibilité d’un homme passionné par les arts. Musicaux, artistiques ou encore gastronomiques et œnologiques.

Des passion que l’on retrouvait dans ses mets et autres préparation.

Mais il en est ainsi des grands hommes dont l’immortalité ne dure que le temps d’un passage sur terre.

Immortel, Alain Chapel le demeure cependant dans notre cœur, notre esprit et surtout dans les sensibilités gustatives des plats qu’il créait et nous faisait découvrir.

Capture d’écran 2020-12-03 à 16.22.10

Le lyonnais Alain Chapel avait fait son apprentissage chez Jean Vignard, cuisinier lyonnais, puis dans le restaurant de Fernand Point (Vienne – 38).

En 1967, il prend la direction des cuisines de la Mère Charles à Mionnay, le restaurant de ses parents.

Après son décès, son épouse Suzanne reprend l’affaire avec l’aide en cuisine du chef Philippe Jousse, lui-même formé par Alain Chapel. Le restaurant Alain Chapel a hélas fermé ses portes en

Aujourd’hui, trente ans après sa disparition, c’est grâce à son épouse Suzanne Chapel que parait un ouvrage intitulé « L’Esprit Chapel ».

Un esprit… Voila bien la définition que l’on peut accoler au nom d’Alain Chapel, tant il est vrai qu’au delà d’une rigoureuse sélection de produits de qualité, de cuissons justes et parfaites, comme d’assaisonnements délicats et précis, c’est l’esprit Chapel qui transcendait les plats.

Mais la cuisine n’est-elle pas bien plus que des recettes ?

Oui, Alain Chapel était visionnaire avant l’heure. D’aucun s’en réclamant pourtant aujourd’hui.

Ainsi, qui a commencé par exemple a sélectionner des produits des environs de son restaurant ou encore créer l’esprit anti gaspillage ? Qui a créé la fameuse tarte à la praline ?

N’en est-il pas ainsi de l’ingratitude parfois des hommes ?

Quoi qu’il en soit merci Suzanne Chapel d’avoir initié ce beau projet hommage…

Michel Godet

Alin Chapel Livre

Le pitch du livre

Pourquoi un livre trente ans après ?

Pour chercher à saisir ce qu’est « l’Esprit Chapel », incarné dans une pratique à la fois juste et visionnaire, mais aussi pour découvrir l’homme derrière le mythe, les histoires derrière les photos, les anecdotes derrière les recettes. Le chef inoubliable de Mionnay, dans la Dombes, a inspiré des générations de cuisiniers.

Plusieurs étoiles de la jeune garde contemporaine continuent de s’en réclamer et les fondements de sa cuisine n’ont jamais été autant d’actualité : ancrage dans le territoire, culte du produit, respect des saisons, refus du gaspillage, lien personnel avec les producteurs, sérénité dans les cuisines, bien manger indissociable du plaisir. Ce livre, sous la plume de Laurent Febneau, élaboré à partir de nombreux témoignages et de montagnes de documents méticuleusement archivés par Suzanne Chapel, est enrichi de 35 recettes créées entre 1980 et 1990, dont certaines restent emblématiques du restaurant. Et justement, c’est bien l’homme derrière le grand chef qui est raconté aujourd’hui.

Capture d’écran 2020-11-30 à 15.28.00

Archives Suzanne Chapel

La philosophie d’Alain dessinait une réelle quête de sens, d’harmonie, un profond respect pour son terroir, pour les producteurs, pour la préservation du bon et des savoirs-faire. Locavore et anti-gaspillage avant l’heure, Alain Chapel qui connaissait absolument tous ses fournisseurs, et fréquentait le marché de Lyon, s’assurait de ne traviller que les meilleurs produits de son terroir. Allant parfois jusqu’à ressusciter d’anciennes variétés de fruits, disparues pour cause de non conformité esthétique…

Capture d’écran 2020-11-30 à 15.26.58

Archives Suzanne Chapel DR

Ceux qui l’ont connu, ses proches, d’anciens membres de sa brigade, mais aussi d’anciens clients réguliers, racontent ce qu’ils ont gardé de l’homme, du chef, de l’esthète, de l’ami fidèle. Ils évoquent les voyages, la musique, le vin, les longues balades en forêt ou en montagne, l’amour du beau, du geste, des fleurs, des animaux, des grandes réunions de copains autour de dîners de vignerons ou de la Saint-cochon et bien-sûr du football… Autant de choses qui ont nourri l’homme et inspiré le cuisinier. Et c’est justement l’homme derrière le grand chef que l’on veut raconter aujourd’hui. Car le métier de cuisinier pour Alain Chapel était beaucoup plus que la somme des recettes qui reste de lui et qui ont inspiré des générations de chefs.

 

Capture d’écran 2020-11-30 à 15.21.18

En librairie le 4 décembre ou en précommande dès maintenant chez votre libraire préféré(e) ou sur le site de l’éditeur.

 

 

Le livre:

L’Esprit Chapel

Un ouvrage largement illustré de documents d’archive inédits et de 35 recettes inédites et certaines emblématiques du restaurant.

Prix 35€

Année de parution : 2020
Editeur : Les Editions de l’Epure
Fabriqué en FranceFormat : 17 x 24
Nombre de pages : 272
Nombre de recettes : 35
Poids : 600 grammes

 

 

Poster le commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *