Vins: accord conclu sur les tarifs douaniers entre l’UE et les Etats-Unis pour 5 ans !

Bruxelles, le 16 juin 2021

L’AREV se félicite de l’accord conclu sur les tarifs douaniers entre l’UE et les Etats-Unis

Capture d’écran 2021-06-16 à 15.36.56

L’Union européenne et les Etats-Unis se sont mis d’accord mardi 15 juin 2021 pour mettre un terme durable au conflit qui les oppose dans les aides accordées à Boeing et Airbus. Après une trêve de quatre mois dans les sanctions commerciales qu’ils s’appliquaient mutuellement dans le cadre de ce bras de fer, ils ont opté pour une prolongation de cinq ans de cette suspension.

« Nous mettons fin au plus long différend commercial de l’histoire de l’OMC », a déclaré Ursula von der Leyen.

Les deux parties ont accepté le principe d’un accord basé sur un financement public « équilibré » pour les deux parties, et elles ont convenu de mettre en place un groupe de travail pour finaliser les termes d’un accord.

Il s’agit d’un geste fort de l’Europe et de Washington que l’AREV réclame depuis octobre 2019, date à laquelle la taxation punitive et injuste a commencé suite à un problème sans lien avec le secteur viticole.

Verre Vin

Les pertes du secteur viticole n’ont pourtant pas été compensées et s’accumulent avec les effets du COVID, du Brexit et des épisodes liés au changement climatique comme les gelées de printemps.

En effet, la bataille sur les subventions au secteur de l’aéronautique avait conduit à des sanctions croisées déséquilibrées. Après que l’OMC ait autorisé Washington à appliquer des droits de douane sur les importations européennes pour un montant de 7,5 milliards de dollars, elle a fait de même avec l’UE, concernant les importations américaines, pour un montant de seulement 4 milliards. En fait, les producteurs de vin ont subi des taxes à l’exportation de 25%, ce qui a représenté une perte de revenus pour le secteur estimée à environ 1,600 milliard d’euros par an. D’autres produits agricoles européens, tels que certains fromages italiens et l’huile d’olive espagnole, ont également été taxés.

Vignobles_6742

Du côté américain, ce resserrement des liens transatlantiques est aussi le résultat de la volonté de faire bloc contre la Chine. C’est ainsi que Joe Biden voit l’accord entre Airbus et Boeing : « Nous avons convenu de travailler ensemble pour contester et contrer les pratiques non commerciales de la Chine dans ce secteur, qui donnent aux entreprises chinoises un avantage déloyal », a-t-il déclaré.

Il s’agit sans aucun doute d’une étape majeure dans le changement de direction des relations commerciales transatlantiques.

Poster le commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *