Liberté de la presse: soutien à mon confrère Christian Lantenois…

Liberté de la presse: soutien à mon confrère Christian Lantenois

La semaine dernière (samedi 27 février 2021) notre confrère journaliste (photo-reporter) Christian Lantenois a été grièvement blessé après une terrible attaque à son encontre.

                       Inadmissible !

Exerçant son activité au sein du quotidien régional issu de la libération L’Union des voyous s’en sont pris à lui alors qu’il couvrait des regroupements de jeunes dans le quartier prioritaire Croix Rouge.

A ce jour, une enquête est ouverte pour tentative de meurtre. La victime, âgée de 65 ans, a été hospitalisée. Son pronostic vital étant même engagé. Le gouvernement, ainsi que l’Elysée ont réagi rapidement en souhaitant que toute la lumière soit faite contre cette tentative de meurtre absolument inqualifiable.

 « L’Elysée a appelé la rédaction de l’Union, suite à l’agression hier à Reims d’un photographe de la rédaction, pour exprimer son émotion et sa sympathie, et son souhait de voir les auteurs de l’agression interpellés au plus vit », a indiqué la présidence.
Retrouvé gisant au sol, les éléments de l’enquête devront établir s’il a été victime de coups ou d’un projectile. Plusieurs jeunes ont été vus avec des battes de baseball, selon nos confrères du quotidien L’Est Républicain. Quant au maire de Reims, Arnaud Robinet,  il a qualifié ces agresseurs de ramassis de vauriens et attend qu’une suite rapide soit donnée à ce dossier.
Le photo-journaliste Christian Lantenois est une figure du journal L’Union, où il travaille depuis les années 1980. Photo L’Union
 Bien entendu nous sommes solidaire de Christian, de la rédaction et de la direction du quaotidien, mais aussi bien entendu de sa famille et de ses amis.
Nous lui adressons nos amicales et confraternelles pensées et surtout un très rapide rétablissement.
Michel Godet – Journaliste professionnel qui, en son temps, a travaillé au bureau de Troyes de l’Union sous la direction de Jules Bette.

Communiqué officiel de la Commission de la Carte de presse:

Une agression qui s’en prend à la liberté d’informer

Samedi 27 février, un photographe de L’Union a été violemment agressé. Blessé grièvement à la tête et admis à l’hôpital, son pronostic vital était, ce lundi matin, toujours engagé. Cela s’est passé en plein après-midi dans un quartier de Reims.

Une enquête pour tentative de meurtre est ouverte par le parquet.

La commission de la carte des journalistes professionnels apporte son soutien au photojournaliste, à sa famille et à tous les journalistes de la rédaction de L’Union.

Au-delà des circonstances qui devront être précisées, la CCIJP s’indigne de cet acte qui touche un journaliste dans l’exercice de la profession, en France, et qui s’en prend ainsi à la liberté d’informer, pilier indispensable de la démocratie.

La commission de la carte d’identité des journalistes professionnels  

Paris, le 1er mars 2021

Poster le commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *