Haro sur les « pseudo-restaurateurs » qui veulent ouvrir le 1 février 2021 !

Nous le répéterons jamais assez, la situation que nous traversons actuellement, au delà d’être anxiogène, est particulièrement contraignante dans de nombreux domaines, comme la culture, l’artisanat, l’agriculture, le commerce, l’économie, la viti-vini culture, sans oublier les métiers de bouche avec ses pâtissiers, glaciers, chocolatiers, traiteurs, bouchers, charcutiers, poissonniers et bien entendu restaurateurs.

Ces derniers s’ils loin loin d’être les seuls impactés par la pandémie due à la Covid 19 et ses variants semblent être les plus communicants sur le domaine.

Ainsi, plusieurs d’entre eux ont décidé d’ouvrir leur établissement ce lundi 1 février en vers et contre tout, sans doute afin de montrer leur anxiété, mais aussi pour communiquer à leur endroit et à leur manière.

Chacun est libre de faire ce qu’il veut, mais en respectant les autres, soi-même et surtout la loi. Ils font sans doute partie de tous ceux qui organisent des repas clandestins, qui vont défiler, qui réclament leurs aides et qui ne sont pas fiers de leur métier.

Les mêmes qui certainement ne comprendront pas l’arrivée d’un 3e confinement pour cause d’augmentation de la pandémie…

L’idée n’est pas de faire de la délation à leur endroit, les autorités s’en chargeront afin que tout un chacun soit sur le même pied d’égalité, mais aussi et surtout que cette « saloperie » de virus disparaisse le plus rapidement possible.

J’ajoute ceci à mes propos:

« Lorsque je vois dans les réseaux que ces derniers injurient les « respectueux » de la loi et surtout les menacent, je pense qu’ils méritent bien plus qu’une fermeture administrative, une suppression des aides à venir et un remboursements des aides perçues… »

Dans tous les cas, ils ne méritent pas notre respect, ni d’appartenir à cette noble profession des métiers de bouche et particulièrement de ne plus avoir notre visite.

Michel Godet

Vu sur la toile:

Capture d’écran 2021-01-30 à 18.37.53

Communiqué de l’UMIH sur lyon-saveurs.fr : http://wp.me/pU0Ip-hwL

A méditer, le communiqué officiel de la Préfecture

prefecture-rho%cc%82ne

RENFORCEMENT DE LA VIGILANCE ET DES MESURES POUR FREINER L’EPIDEMIE ET EVITER LE RECONFINEMENT

Au regard de la circulation du coronavirus et en particulier de ses nouveaux variants sur notre territoire, il apparaît que les mesures de lutte contre l’épidémie, dont le couvre-feu en vigueur depuis le samedi 16 janvier 2021, montrent des effets mais ne ralentissent pas suffisamment l’épidémie.
Aussi, après un Conseil de défense présidé par le Chef de l’Etat, le Premier ministre a annoncé des mesures supplémentaires pour freiner au maximum l’épidémie tout en préservant notre quotidien.

Le coronavirus cause depuis près d’une année nombre d’épreuves, petites et grandes, que notre pays a traversées avec une mobilisation collective et individuelle, une solidarité remarquables.
Chacune, chacun d’entre nous doit à nouveau aujourd’hui prendre sa part de l’effort collectif. C’est grâce au maintien de la vigilance et du civisme de tous que nous pourrons freiner la progression du virus dans l’objectif de sauver des vies humaines et d’éviter un nouveau confinement.

Pour limiter les brassages de population et afin de préserver les petits commerces, les centres commerciaux non-alimentaires de plus de 20 000 m2 seront fermés à compter de ce dimanche ; et, dès lundi, les jauges dans les commerces seront renforcées.
En lien avec la Chambre de Commerce et d’Industrie et avec les organisations représentatives des employeurs, Pascal MAILHOS, préfet de la région Auvergne-Rhône-Alpes, préfet du Rhône, a donné instruction aux forces de l’ordre d’intensifier dès ce jour le contrôle du respect des normes de sécurité sanitaires dans les établissements recevant du public, en particulier dans les grandes et moyennes surfaces commerciales.
Le cas échéant, toute ouverture au public clandestine d’établissements (bars, restaurants) serait sanctionnée et signalée aux services compétents (DRFIP, DIRECCTE) pour réexamen des aides économiques apportées par l’État à ces établissements.
Le respect du couvre-feu fera également l’objet de contrôles renforcés.
Les contrôles aux frontières sont aux aussi renforcés. Ainsi, à partir du dimanche 31 janvier, toute entrée en France et toute sortie de notre territoire à destination ou en provenance d’un pays extérieur à l’Union européenne sont interdites, sauf motif impérieux. Les entrées en France, y compris pour l’Union européenne, sont conditionnées à la présentation d’un test PCR négatif.

*

La progression du virus de la Covid-19, le premier Premier Ministre l’a rappelé hier, reste continue et
impose une vigilance accrue pour éviter un nouveau confinement.
Au-delà des contrôles et des sanctions prises à l’encontre de ceux, très minoritaires, qui choisissent de contrevenir aux mesures de lutte contre l’épidémie, la poursuite par l’ensemble de nos concitoyens des précieux efforts consentis jusqu’ici demeure plus que jamais nécessaire pour contenir l’épidémie.

Poster le commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *