Académie des sciences, arts et belles lettres… Quoique !

Echange entre l’auteur et président de l’Union des écrivains Rhône-Alpes (UERA) et le doyen de l’Académie des sciences, arts et belles-lettres (Quoi que !)

Jacques Bruyas:
Je viens de recevoir le plus beau compliment de ma vie…!
Un docte universitaire et représentant d’une non moins docte Académie des Sciences, Arts et Belles-lettres me téléphone et de toute sa superbe et de son grand savoir m’annonce que lui et ses pairs « m’accepteraient » ou plutôt  » daigneraient me coopter » en leur sein compte tenu de mes  » trente pièces de théâtre jouées et publiés et de l’ensemble de mon travail d’écriture ( un peu plus de 80 livres) ».
Déclinant poliment l’invitation qui me paraît bien tardive et n’est somme toute, pour tous ceux qui l’ont acceptée jusqu’alors qu’un enterrement de première classe…le doyen courroucé me dit tout de go:
–  » Mais monsieur Bruyas vous n’êtes, tout compte fait, qu’un clown… »
Merci cher Maître…merci à vous et tous vos collègues….vous me flattez au plus haut de votre mésestime et me comblez de votre prétentieux mépris…et oui…je ne suis qu’un CLOWN et j’en suis fier !

Il s’en passe de belles entre Rhône et Saône, mais nous trouvons cependant les propos de Jacques Bruyas plutôt frappés au coin du bon sens, dirait-on dans la Plaisante sagesse lyonnaise !

Mais au fait, y a-t-il une différence entre le théâtre et la comédie humaine ?

De toutes les façons, à Lyon, tout se termine toujours par un mâchon avec un pot de Beaujolais.

JP Tedog

NB Il n’est pas donné à tout le monde d’être un clown. C’est un vrai métier !

 

Bruyas ©Godet_0015

Jacques Bruyas ©Godet

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *