Des vœux parcimonieux, mais gourmands ! Notre éditorial pour 2021…

Et pourquoi ne pas faire suivre cet éditorial à vos amis et vos proches (Réseaux sociaux dans la colonne de gauche !) Merci

Si une chose est inéluctable en ce début d’année, une chose que personne ne pourra nous enlever, c’est bien le fait que le 31 décembre dernier à minuit, nous sommes passés de 2020 à 2021 !

Pour le reste c’est une autre paire de manches… et comme le dirait la Reine d’Angleterre, 2020 était bien une « Annus Horribilis ».

Loin de nous de faire un retour en arrière, mais les mots gilets jaunes, retraites, élection de Joe Biden, déni de Donald Trump, fuite de Carlos Gohn dans une valise, Pangolin, Huwan ou encore Brexit ont été quelques uns des termes qui ont égrenés le quotidien de nos médias. Des medias essentiellement parisiens, bien souvent à la botte de… pour qui, ce qui se passe à Paris représente ce qui se passe dans l’hexagone, voir les départements ultra marins !

Mais hélas, c’est bien cette saleté de Covid 19 qui non seulement a retenu toute notre attention, mais aussi qui a tué près de 65 000 concitoyens, qui a boulversé profondément notre pays et qui en conséquence jette de nouvelles bases sur ce que sera la France dans les années à venir.

D’aucun affirmant même que rien ne sera jamais plus comme avant.

Ajoutez à celà une communication au plus haut de l’état bien souvent incompréhensible avec comme partie visible « un pas en avant, deux en arrière… » claironnent les français.

Rappelez vous les masques, le confinement, les attestations et maintenant la vaccination.

Il ne s’agit pas de tirer sur l’ambulance gouvernementale, à la place de laquelle nous ne saurions vouloir être du reste, mais de comprendre que rien n’est simple en de pareilles situations.

A l’instar de la SNCF qui ne sait pas toujours vouloir expliquer pourquoi un train est bloqué sur la voie, on peut seulement reprocher au delà d’une non-communication, une désinformation, voire une information erronée de l’état.

Certes le fait de savoir est loin de résoudre tous les problèmes, mais il est oh combien apaisant et rassurant.

Alors en ce 1er janvier, ne cherchons pas à savoir ce qui restera fermé, à quelle heure le couvre-feu sera fixé, quand l’on pourra se faire vacciner – ou pas ! – si les restaurants seront ouverts ou non à Pâques, les boîtes de nuit en septembre…

Tout simplement pensons à nos familles, nos amis, nos proches, nos collaborateurs (trices) sans oublier tous ceux qui souffrent seuls dans la rue et aussi pensons à nous.

DSC_0101

Sous l’œil présidentiel place de la République à Lyon, beaucoup vivent dehors et souffrent dans une indifférence indigne de notre époque ! (31-12-2020) ©Godet

Et puis, une pensée également au monde médical dans son ensemble qui a assuré sa mission avec dignité et abnégation, sans oublier nos amis les gendarmes, la police et également les militaires qui viennent encore ces derniers jours de payer un lourd tribu à leur engagement à défendre notre pays.

Rencentrons-nous sur de véritables valeurs humaines, de partage, d’empathie, d’amitié, de fidélité, de respect et d’aide, sans oublier les gestes barrières, la distanciation sociale afin de pouvoir re-partir sans nouvelle rechute de la situation, quand bien même toutes nos pensées vont à ceux qui, économiquement, pâtissent de cette situation.

Je pense particulièrement aux restaurateurs qui « tuent le temps » en faisant de la vente à emporter, mais sans omettre de distribuer de gros cartons rouges à ceux (j’ai plusieurs noms et autant de preuves) qui font de la restauration sauvage dans leur arrière salle et qui vont par ailleurs défiler pour revendiquer.

Bravo Messieurs, qui n’avez aucune fierté et aucun respect des autres, ni de vous même !

Gastronomie lyonnaise

J’en profite pour décerner quelques grands coups de chapeau dans ce beau domaine de la gastronomie lyonnaise :

1* La journaliste Odile Mattei, présentatrice de l’émission Goûtez Voir (France 3) vient de se voir décerner le titre mérité de Chevalier dans l’Ordre du Mérite National.

2* Gaëtan Gentil (Restaurant étoilé et toqué Lyon 5e) qui a organisé ses ventes à emporter avec la collaboration de ses petits producteurs « Je veux aussi les mettre en avant. C’est grâce à eux que je pe »ux faire la cuisine la plus belle possible »

Le reportage vidéo chez Jérémy Galvan c’est en cliquant ici >>> Jérémy Galvan expérience !

3* La Mère Léa (Christian Morel, Christian Têtedoie, Luca Sangiuliano et Eric Chamarande) qui vient d’obtenir de Prix Florent Dessus 2020 – 2021 du Meilleur Authentique Bouchon de Lyon.

IMG_20201224_121140_resized_20210101_074540813

Votre serviteur, Eric Chamarande et Luca Sangiuliano Le Comptoir de Léa

4* Sans oublier bien entendu l’excellente Maison Reynon Traiteur (Lyon 2e) et son exceptionnel Oreiller de la Belle Aurore, un plat d’excellence de la Gastronomie Française.

Le reportage de l’Oreiller de la Belle Aurore c’est en cliquant ici >>> Reynon L’oreiller en vidéo

DSC_0095

L’Oreiller de la Belle Aurore ©Godet

 

En attendant des jours meilleurs (ca y est les jours rallongent !) Lyon Saveurs et notre nouvelle chaîne RABELAIS TV vous présentent leurs meilleurs vœux de santé et de sérénité. Pour un bonheur total, on attendra encore un peu !

Belle année 2021 qui ne devrait pas être pire que celle que nous venons de quitter… et puis, nous le dirons jamais assez, Auvergne Rhône-Alpes est la région où il fait bon vivre et bien manger !

IMG-1325

Michel Godet

Journaliste professionnel  –  Rédacteur en chef de lyon-saveurs.fr et Rabelais.tv

RABELAIS TV Logo total

 

Lyon saône Pano ©Godet BD-3982

Soyons heureux, Lyon Capitale mondiale de la gastronomie est une bien belle ville où il faut bon vivre et bien manger… où le bleu est toujours de rigueur ! ©Godet

 

 

Poster le commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *