Ninkasi : ça mousse depuis 14 ans !

Voilà près de 14 années que le Ninkasi s’est inscrit dans le paysage lyonnais, à savoir celui de la bière, de la restauration du spectacle ou encore de la nuit.

C’est sur le site de Lyon-Gerland, que Christophe Fargier, l’un des cofondateurs, crée cette micro-brasserie en 1997.

Affichant aujourd’hui un CA consolidé de 9 millions d’euros, avec 160 salariés sur l’ensemble de ses huit sites dont le navire amiral, Ninkasi grignote, bon an, mal an une dizaine de pourcents de consommateurs annuellement, avec ses huit bières permanentes et ses quatre bières saisonnières, soit environ 5 000 Hl/an.

Mais si l’actualité de cette entreprise, qui va doucement de l’avant essentiellement par essaimage, fera la part belle à son 14è anniversaire du 7 au 11 septembre dans tous ses établissements (Concerts gratuit, animations pour les enfants, démonstration de batteries…), son actualité économique n’en est pas moins des plus importantes.

Christophe Fargier s'apprête à déguster une Ninkasi ambrée ..

Après la fermeture de Saint-Etienne dont les attentes ne correspondaient pas à la réalité commerciale, un nouvel établissement a été ouvert à la Croix-Rousse début juillet, celui de l’opéra a été entièrement modernisé et agrandi avec l’ouverture d’une cave-bar (100M2) et d’une mezzanine, le déménagement de la brasserie de Lyon à Tarare début 2013 avec un accroissement de production brassicoles de  5 000 hectolitres à 18 000 hectolitres, sans compter la création d’une limonade Ninkasi à base de …. Houblon ! (Fabrication sous traitée dans un premier temps à Thizy et embouteillée chez Paro.

A ce jour, les 5 000 Hl sont commercialisés pour 60% à travers les différentes entités Ninkasi et 40% en GMS et également lors de quelques événements régionaux.

Cerise sur le gâteau, la brasserie déménageant dans la Capitale des mousselines, cela va dégager de la place et permettre de « réaménager » Gerland. Développement du réceptif avec de nouvelles salles de réunion, un projet de cinéma entièrement numérique avec un espace modulable style grand salon d’une centaine de places, l’agrandissement de la salle Kao de 600 à 740 places, une terrasse sur le toit …

Pour l’heure, le permis de construire est déposé et tous les espoirs sont permis, puisque le projet a été réalisé en concertation avec des nombreuses instances.

Des travaux qui pourraient débuter, si tout va bien en novembre, pour une livraison en janvier 2012.

Toutes ces évolutions s’inscrivent parallèlement au développement des plates-formes virtuelles que sont le Web 2.0, les Smartphones et autres Web appli pour une meilleure visibilité.

Une virtualité qui va continuer à faire mousser cette belle réussite familiale, sans compter sur les différents espaces de restauration qui servent 380 000 repas annuellement.

Michel Godet


Quelques repères :

Ninkasi est une affaire familiale (Sarl) dirigée par Christophe Fargier (42 ans).

Implantations : le navire amiral créé à Gerland en 1997, plus 7 lieux, sans compter deux franchisés indépendants, Ferrandière et Boulangerie)

CA 9 millions d’euros

160 salariés avec une embauche d’une vingtaine de personnes par an.

Prévisions pour 2011 : CA 10,6m€, 180 personnes

La création de la nouvelle brasserie à Tarare libérera de la place à Gerland et permettra à Ninkasi de devenir l’une des grosses brasseries régionales.

A ce propos, Rhône-Alpes est la première région brassicole française.

Budget d’investissements de 2,5M € répartis ainsi :

Croix-Rousse : 550 000€

Opéra: 340 000€

Gerland: 1,5m €

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *