Le Château du Chatelard en Beaujolais dans la hotte des Vins Georges Dubœuf !

Les Vins Georges Duboeuf annoncent l’acquisition du domaine du Chatelard en Beaujolais . Un domaine de près de 30 hectares que Sylvain et Isabelle Rosier avaient acquis il y a une dizaine d’années (2000), lorsqu’ils se sont installés à Lancié après avoir exercé dans la presse et la communication en région parisienne.

Un changement de vie certes, mais avant tout une passion pour cette région et ces vins du Beaujolais. Le passé de chef d’entreprise de Sylvain et l’international pour Isabelle leur ont permis très rapidement de faire croître leur superbe domaine entourant le Château du Chatelard de 4 à 28 hectares en moins de dix ans !

Exigence, passion et patience étant sans aucun doute leur leitmotiv.

L’offre du Château s’articule autour d’une appellation principale avec plus de 8 Ha en Fleurie et une répartition homogène sur de très beaux terroirs en Moulin à Vent, Morgon, Beaujolais Blanc et Beaujolais Villages rouge et Beaujolais.

Avec 6 appellations en beaujolais, et un Bourgogne Blanc cultivés et vinifiés avec talent, le Château Chatelard a su fidéliser une clientèle nationale et internationale. Les vignes sont implantées sur 7 communes beaujolaises: Fleurie, Romanèche-Thorins, Villie Morgon, Chénas, Lancié, Cogny, St Etienne la Varenne. Elles bénéficient de belles expositions et beaucoup d’entres elles ont été plantées avant 1955 permettant ainsi une magnifique expression des terroirset de ses productions.

Photo DR VGD

Comme l’expliquent Franck et Georges Duboeuf« Cette acquisition c’est d’abord l’histoire d’une rencontre humaine et d’un coup de cœur pour ce domaine, la typicité de ses vins et de leur terroir. Aux premiers jours des vendanges en Beaujolais, nous tenons à réaffirmer notre attachement à la préservation des valeurs de ce magnifique domaine et de ses productions. »

Une continuité réelle pour le Château du Chatelard où la vigne est implantée depuis Charlemagne semble-t-il.

La nouvelle structure reste opérationnellement indépendante avec l’apport et la valeur ajoutée des Vins Georges Duboeuf.

Franck et Georges Duboeuf livrent ainsi leur vision sur le futur du domaine : « Nous travaillerons dans un respect mutuel et une volonté de développement et de préservation de la typicité des vins proposés. En proposant à Aurélie de Vermont, oenologue depuis plus de 10 ans dans différents domaines en France et à l’étranger de rejoindre le domaine du Chatelard, nous voulons renforcer une équipe dynamique et impliquée qui a mené le Domaine à un développement majeur et à une offre de très grande qualité ».

Aujourd’hui, le Domaine du Chatelard c’est un CA de 1 500 000 euros pour un volume de 220 000 bouteilles dont 65 % à l’export dans 20 pays, dont les Etats Unis, le Royaume Unie, la Russie, le Japon, la Chine, la Belgique, les Pays Bas, le Danemark, le Canada, la Nouvelle Zélande, la République tchèque, la Suisse…

La culture de ces vignes est organisée autour de 5 grandes règles :

– respect de la vie biologique des sols

– taille courte selon les cycles de la lune

– travail des sols et enherberment

– surface foliaire optimale favorisant la photosynthèse

– vendange manuelle

En vinification, le Domaine ne recherche que l’expression naturelle des raisins et des différents sols par des cuvaisons longues, semi-carboniques où chaque terroir est vinifié séparément. Une place importante est laissée lors des vendanges à la perception sensorielle pour comprendre et révéler le potentiel de chaque millésime.

En complément des appellations, le Domaine sélectionne des Brouilly, Saint Amour, Pouilly Fuissé et Crémant de Bourgogne mis en bouteille au domaine et commercialisés sous l’étiquette Baronne du Chatelard.

Isabelle & Sylvain Rosier ©M. Godet

De très nombreuses fois récompensées, les cuvées du Domaine ont ainsi obtenus de nombreuses médailles et distinctions en France et à l’international.

Le guide rouge 2012 de la Revue des Vins de France, qui vient d’être édité parle ainsi des vins de la propriété.

Moulin à Vent 2010 Cuvée Terre de Lumière; “ sa texture affiche une respiration forte aux tanins épicés qui couvrent la langue. Déjà équilibré, il peut vieillir encore une décennie sans soucis”.

Le Fleurie 2010 Cuvée les vieux granits; “ un rubis posé sur de vieux granits roses, cela donne un vin sérieux, fin et aromatique. Conforme en bref à l’appellation avec un potentiel de garde supérieur à un quinquennat”.

Enfin le millésime 2011 s’annonce particulièrement prometteur avec un très fort potentiel que Sylvain Rosier et Aurélie de Vermont vont vinifier avec Exigence, Passion, Patience pour vous offrir le meilleur de cette magnifique région.

Notre interview vidéo daté du 13 novembre 2010:

1 Commentaire

  1. Bonjour

    Sur quelle commune est situé le château lui-même ?`

    A-t-il appartenu au XVIIIème siécle à la famille Mignot de Bussy ?

    Si oui, avez-vous des documents concernant les frères Jean-Claude et Antoine-François-Aimé ?

    Merci d’avance pour votre réponse.

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *