Jean Imbert: TOP CHEF 2012, devant Cyrille et Norbert !

Que peuvent représenter sept semaines dans la vie d’un candidat à Top Chef ? Une aventure, une parenthèse, un espoir, un rêve ou tout simplement un concours qui peut changer une vie, tout en rapportant 100 000 euros.

La réponse est sans aucun doute ancrée dans la tête, voire dans l’inconscient de chacun des candidats qui, quoi qu’il en soit, ont connu alternativement des moments de doute et de joie.

Le verdict est enfin tombé hier soir 9 avril avec la victoire de Jean Imbert, âgé de 30 ans et chef-propriétaire du restaurant l’Acajou (Paris XVIe) devant Cyrille et Norbert Taraye (Bio Tee Full à Pierrelongue dans les Baronnies en Drôme provençale) pour la grande finale,qui s’est déroulée au Trianon Palace, pour une centaine de clients, donateurs pour l’association Action contre la faim.

Pour la finale, Jean avait choisi Tabata, Denny, Norbert et Ruben. Pour l’histoire, Jean a été étudiant à l’institut Paul Bocuse de Lyon (Ecole de management, hôtellerie, restauration et arts culinaires) à 17 ans et a ouvert son restaurant à 21 ans !


Quant à lui, Cyrille Zen avait choisi Noémie, Carl, Gérald et Julien. Cyrille a 32 ans et a obtenu une étoile au Guide Rouge pour son établissement, une bergerie, qu’il a ouvert à l’été 2006 dans le Puy de Dôme.

L’aventure s’est donc éteinte pour celui qui savait depuis plusieurs mois qu’il avait gagné. Un secret sans doute très difficile à garder avec ses parents, pour autant que la pression du concours a été on ne peut pas plus forte. Que devenir, comment rester tel quel, que faire des 100 000 euros, faut-il faire évoluer la cuisine de son restaurant sont autant de questions qui se sont posées à Jean, depuis la fin du tournage en 2011.

A n’en pas douter, Top Chef restera pour lui l’un des moments les plus forts de sa vie, ceux qui transcendent un homme. Puisse-t-il malgré tout rester lui-même à l’instar de Grégory Cuilleron ?


La diffusion de Top Chef hier soir est à n’en pas douter la dernière et délicate épreuve que Jean a eu à subir, pour pouvoir enfin partir ou re-partir dans une nouvelle aventure, celle de sa nouvelle vie.

En attendant, il va devoir « faire le deuil » de ces sept semaines de tournage, remplies d’inattendu, de stress, de fatigue et de volonté de remporter un concours qui a tenu la France en haleine sur M6. La chaîne décidément vouée à la cuisine.

Pour info, quant à l’audience, Top Chef enregistre son record historique en rassemblant 5,4 millions de téléspectateurs (23% de part de marché sur les 4 ans et plus et 31% sur les ménagères de moins de 50 ans).

Michel Godet – Photos Pierre Olivier M6

Jean, Norbert et Cyrill

Quant à la lyonnaise Tabata Bonardi, elle n’aura pa eu la chance ni de remporter le concours, ni de participer à la grande finale.

Sa présence aura malgré tout été remarquée et ne manquera pas d’influencer sa « nouvelle vie » et son nouveau restaurant, qui devrait être implanté dans le 6e arrondissement de Lyon, à moins qu’un chef triplement étoilé de Lyon ne souhaite la faire rentrer dans son « écurie » !

MG

Tabata Bonardi, la lyonnaise ... malchanceuse !


Jean Imbert

29 ans, Paris (75)

Jean découvre la cuisine à 12 ans par le biais d’un livre. A 21 ans il décide de monter son propre restaurant devenu aujourd’hui un endroit parisien incontournable. Véritable encyclopédie de la cuisine, il connaît et achète tous les livres des grands chefs.

Sa cuisine : gastronomique, nouvelle et moderne

Son caractère : très sûr de lui, Jean est un grand sportif compétiteur qui peut piquer des gueulantes facilement

Son but : décrocher trois étoiles au Guide Michelin

Cyrille Taraye


32 ans, Coudes (63)

Cyrille a intégré dès l’âge de 14 ans un lycée hôtelier. A 20 ans, il rachète seul un lieu qu’il voyait fermé depuis plusieurs années. En août 2006, Cyrille, fraîchement marié, rachète la Bergerie de ses débuts. C’est un retour aux sources et un véritable succès pour le couple qui obtient une étoile au guide Michelin en mars 2011 grâce à une cuisine gastronomique.

Sa cuisine : gastronomique mêlant modernité et tradition

Son caractère : sa femme lui reproche son manque de confiance en lui. Il se sous-estime, notamment à cause de son parcours effectué loin des grandes maisons

Son but : obtenir la reconnaissance des grands chefs et décrocher une seconde étoile

1 Commentaire

  1. J’ai suivi… je n’aurai pas forcement choisi Jean sur le parcours des 7 semaines, mais son menu de finale me tentait plus !!!

    Peu de critiques sur son resto, peu de distinctions aussi… à suivre!

    J’irai sans doute tester Bio tee full le resto de Norbert à Pierrelognue en Drôme Provençale

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *