Bienvenue en Beaujonomie ! Le 1er festival oeno-bistronomique en Beaujolais

N’ayant cesse de redorer ses lettres de noblesse, comme sa traditionnelle clientèle, l’Interprofession du Beaujolais et son président Dominique Piron lancent le premier festival œno-bistronomique Bienvenue en Beaujonomie les 8 et 9 juin prochains.
L’idée est simple, mais fallait-il encore y penser et la mettre en application. Ce sont donc une quarantaine de domaines et châteaux qui ouvriront ce week-end leurs portes et leurs tonnelles, parcs et caves pour proposer des repas en toute convivialité décontractée et chique, mais valorisant l’art de vivre à la française.
Benue en Beaujonomie ©Godet_0064

Ghislaine Dupeuble, Dominique Piron et Fabienne Vilain

Concrètement seront au programme le partage d’instants gourmands associant la cuisine d’un chef régional et de magnums de caractère et d’exception élaborés par les caves hôtes, pour ne citer par exemple que l’excellent André Chouvin, chef du Tilia à Joux (69) qui officiera au Château des Pertonnières (Ghislaine, Stéphane et Paul Dupeuble) proche du Géopark Beaujolais patrimoine de l’Unseco ou encore Yann Blanc (Le Faisan Doré à Villefranche-sur-Saône) au château d’origine
médiéval de Champ-Renard (Fabienne Vilain et Denis Garnier).
A ce jour, seuls quelques quarante domaines seront présents pour cette première édition, dont celui du président à Villié-Morgon.
Les prix des repas avec initiation à la dégustation et visite commentée ou encore ballade dans les vignes seront fixés entre 45 et 70€ par personne vins inclus (en moyenne 50 – 55€). D’aucuns estimant que ces prix auraient être plus doux, quand bien même vins et animations sont inclus…
Autour de ces repas qui se dérouleront du samedi midi au dimanche soir, plusieurs animations donneront de l’éclat et de la vivacité à ce week-end Bienvenue en Beaujonomie dans les différentes appellations
Beaujolaises, comme des concerts, du cinéma en plein air, des bars à vins, ainsi que la présence de foodtrucks.
Il sera prudent de réserver au plus tôt, certaines caves et domaines n’accueillant pas plus de 14 convives par service !
Félicitations pour cette belle initiative qui ne manquera pas de concourir pour les éditions à venir au Trophées de l’œnotourisme.

Michel Godet

 

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *