Viticulture savoyarde: Naissance des Crémant et actualité 2014 !

Maison des Vins de Savoie (Apremont 73 Juillet 2014) – Naissance des Crémant de Savoie !

Les 8e en France…

La Savoie, vignoble le plus haut de France, est à la fête depuis le 26 juin dernier.

En effet, ses effervescents viennent d’obtenir leur reconnaissance en Crémant de Savoie.

Exception faite pour le rosé qui devra encore attendre sans doute deux années, mais aussi pour les Ayze (50 Hectares sur les communes d’Ayze, Bonneville et Marignier avec le cépage Gringet) et Seyssel (Cépage Molette et un  peu d’Altesse) qui conserveront leur identité propres en méthode traditionnelle.

Cette  8e région dans l’hexagone arborant ses Crémant, étant bien la  preuve d’une longue expérience entreprise avec les effervescents et surtout celle d’un travail très qualitatif de toute une profession.


Concrètement, il va falloir encore deux mois de carence administrative sous forme d’enquête publique (juillet et août 2014), permettant à tout un chacun d’émettre son avis, avant que le ministre ne signe le précieux sésame et cela, avant la déclaration de récolte le 25 novembre prochain.  A l’issue de cette démarche la Savoie pourra  faire état de son Crémant, dont les premiers flacons à bulles seront millésimés 2014.

Une belle réussite à porter au crédit d’hommes attachés à leur terre et à leur vigne et qui ont su la faire évoluer au fil du temps, mais aussi d’un territoire inscrit depuis la nuit des temps dans la viticulture.

Michel Bouche, Directeur du Comité des Vins de Savoie

Ne dit-on pas qu’au 1e siècle, Columelle et Pline l’Ancien saluaient les vignobles de Savoie, une information corroborée par les Moines de Cluny au Moyen-Âge, les fins gourmets au XVIIIe , ou encore les grands de ce monde au IXXe , vantant leurs saveurs rares. Et que dire également des Gaulois qui en produisaient en Allobrogie  sans doute 120 ans avant notre ère et bien avant l’arrivée des romains ?

Néanmoins, ce petit vignoble d’environ 2 200Ha (20 000Ha à la fin du XIXe !) s’est fait une place dans le monde du vin, sous le signe de la qualité et de la diversité, quand bien même il n’a pas encore la notoriété d’un Beaujolais ou d’un Côte du Rhône.

Et puis, par pitié, cessons de penser et de dire que les Vins de Savoie se limitent à accompagner les seules fondues et autres raclettes !

La palette est bien plus large, en blanc (70% de la production du vignoble savoyard, 4% de la production viticole de Rhône-Alpes, mais 4O% des blancs de Rhône-Alpes,) comme en rouge avec une identité unique représentée par une bouteille spécifique coulée à l’épaule du blason de Savoie, désormais française depuis plus de 150 ans !

Pour mémoire, si les Vins de Savoie sont produits essentiellement dans le département de la Savoie (28 communes) entre 250 et 450 mètres d’altitude, on en trouve également en Isère (1 commune), en Haute-Savoie (24 communes)  et dans l’Ain (2 communes).

Les cépages avoisinent la vingtaine, dont les plus emblématiques se nomment Jacquère, Altesse, Roussanne (Bergeron), Mondeuse ou encore Gamay. L’ampélographie étant riche exactement de 23 cépages, sur 250 recensés en France.

Aux côtés de 17 dénominations géographiques «Vin de Savoie» et 4 dénominations «Roussette de Savoie», les trois AOP, Vins de Savoie, Roussette de Savoie et Seyssel représentent 0,55% des AOP français.

Quant aux zones réparties d’une manière assez large sur le territoire, elles ont pour nom :

Dans la Combe de Savoie, Vignoble des Abymes et d’Apremont, Vignobles d’Arbin, Chignin, Chignin Bergeron, Cruet, Montmélian, Monterminod, Saint-Jean-de-la-Porte et Saint-Jeoire-Prieuré

Dans l’Avant pays savoyard : Vignoble de Chautagne, Jongieux, Marestel, Montheoux, Seyssele t Frangy

Dans la Vallée de l’Arve (Haute-Savoie) : Vignoble d’Ayze

et sur les Rives du Léman (Haute-Savoie) : Vignoble du Crépy, du Marignan, de Marin et de Ripaille.



Quant à l’autre actualité des Vins de Savoie, elle est plutôt éclectique.

Notons d’abord l’aboutissement d’un chantier conséquent réalisé sur les quatre départements de référence et  concernant une étude de la cartographie du terroir avec celle approfondie des sols, afin d’instaurer un plan d’encépagement idoine.

Il y a également un chantier sur l’amélioration de la biodiversité des cépages mise en place au travers de plusieurs conservatoires, pour ne citer qu’en blanc Jacquère et Altesse et en rouge Mondeuse et Persan.

La Savoie viti-vinicole a aussi initié un programme de partenariat national et international (Suisse, Bourgogne…) pour étudier la minéralité des vins blancs.

La volonté du renforcement du contrôle interne pour que les viticulteurs s’approprient bien les cahiers des charges des appellations est désormais avérée.

« Pour nous la qualité se manifeste avant tout dans la vigne »

Autant de fers au feu qui font dire à Michel Quenard , président du syndicat régional des Vins de Savoie (ODG des appellations),  que le respect de la typicité savoyarde et de la qualité,  demeurent plus que jamais des valeurs fondamentales : « Pour nous la qualité se manifeste avant tout dans la vigne ».

Michel Quénard ) est interviewé par Michel Godet

Cela bien entendu dans le cadre d’une approche environnementale,  avec une tendance bio en forte progression et une approche raisonnée de plus en plus prégnante.

Tout cela n’obérant pas un fort respect du terroir avec un retour du travail du sol (charrues tirées au treuil en coteaux, une généralisation de l’enherbement dans les zones moins escarpées…), quand bien même il faut tenir compte d’une climatologie difficile.  Des traitements homéopathiques au cuivre ou au soufre pouvant palier ces contraintes.

Une belle année 2014 ?

Si 2013 a été une année assez difficile dans l’ensemble, 2014 se présente sous les meilleurs auspices.

La végétation est saine, la météo optimiste, les raisins sont beaux et les volumes présents, le tout augurant d’une récolte légèrement en avance sur les dates habituelles.

Un avenir prometteur

A n’en pas douter, l’arrivée des Crémant de Savoie qui  devrait permettre un développement commercial sensible sur le marché national, mais aussi international et le développement fulgurant de la qualité ne peuvent qu’entraîner un  regain d’intérêt pour les Vins de Savoie. La contrainte d’un cahier des charges augurant de cette garantie de qualité. Et Michel Quenard d’ajouter « Avec la qualité, on est seriens ! »

L’avenir s’inscrit par ailleurs avec une mise en avant de plus en plus volontaire du cépage emblématique Mondeuse (Rouge), autre vecteur d’augmentation de la notoriété du vignoble savoyard.

Une notoriété qui passera aussi par le développement de l’œnotourisme avec l’aide de tous les acteurs du tourisme et qui favorisera le développement de la vente directe et la valorisation du vignoble, dont deux secteurs Combe de Savoie et Chautagne -Jongieu sont déjà  labellisés « Vignobles et découvertes ».

Michel Godet

Vignoble de Savoie

Quatre départements: Savoie (80% de la production), Haute-Savoie, Isère et Ain avec des vignobles situés entre 250 et 450 mètres d’altitude

2 200Ha. Dont 1 000ha environ de cépage Jacquère (Il y a plus de 20 cépages recensés en Savoie)

Les blancs: 70% de la production – 30% donc pour les rouges

540 vignerons (La moitié travaillant en cave coopérative)

250 caves de production, dont 150 seulement font négoce de bouteilles

CA: 52 millions d’euros – 16 millions de bouteilles – 95% des ventes se font sur le territoire français

Président de l’Interprofession: Pierre Viallet, successeur de Gilbert Perrier

Président du syndicat régional des Vins de Savoie (ODG des appellations): Michel Quenard

Pour mémoire, la Savoie est le deuxième producteur français de plants de vigne (25 à 30 millions

La toute récente maisons des Vins de Savoie vous accueille pour déguster, vous présenter son œnothèque et vous proposer de jolis flacons à la vente

Maison Vigne & Vin
L’Œnothèque – Le laboratoire – La salle de dégustation panoramique – L’espace dédié aux expositions
Chef Lieu – 73190 Apremont
Tél. : 04 79 33 23 34

Ouverte en juin, juillet et août du mardi au samedi  de 10h00 à 12h00 et de 14h000 à 18h00

De septembre à mai, du mardi au vendredi 10h00 à 12h00 et de 14h00 à 18h00

La Maison regroupe :

Le Comité Interprofessionnel des Vins de Savoie (C.I.V.S.)

Le Syndicat Régional des Vins de Savoie (S.R.V.S.)

La Fédération des Vins de Savoie-Bugey-Dauphiné

LYON-SAVEURS

↑ Grab this Headline Animator

Lyon Saveurs michel.godet@gmail.com

Soyez cool, partagez cette information:

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *