Transavia: un ciel sans nuages… selon la devise d’Air France !


La compagnie Transavia, sous les feux d’une actualité pas toujours agréables, tient à s’exprimer après la grève de 14 jours des pilotes de sa compagnie mère, Air France.

C’est son Président Directeur Général, Antoine Pussiau qui en est le porte parole.

———————————————————————————-

Bonjour Madame, Monsieur, ,

Depuis plusieurs jours, Transavia est au cœur de l’actualité. A cette occasion, vous avez été nombreux à avoir témoigné de votre attachement à notre compagnie et nous vous en remercions.

Depuis plus de 7 ans, aux cotés d’Air France KLM, nous mettons tout en œuvre pour construire avec vous, la nouvelle compagnie low cost « made in France ». Nous sommes heureux de pouvoir continuer cette aventure. Notre ambition d’être « La compagnie pas chère pour qui les clients sont chers » est un véritable état d’esprit porté au quotidien par nos 600 collaborateurs qui font leur métier avec le sourire, en toute simplicité, complicité et sincérité.

Vous êtes déjà plus de 3 millions par an à voyager sur nos 71 lignes en Europe et Méditerranée.
Notre dernière étude de satisfaction souligne que 8 clients sur 10 recommandent Transavia à leur entourage. Un chiffre qui nous fait chaud au cœur. Vous êtes nos meilleurs ambassadeurs et ensemble, nous ferons grandir la compagnie pour vous proposer toujours plus de destinations, de fréquences, de services et devenir la compagnie d’excellente compagnie.

Merci pour votre soutien et pour votre fidélité.

Au plaisir de vous retrouver sur nos lignes,

Antoine Pussiau
Président Directeur Général


———————————————————————————

Dont acte…

Michel Godet

Inscrivez-vous pour recevoir gratuitement tous les articles et reportages de LYON-SAVEURS.fr par Email – CLIC !

1 Commentaire

  1. Une grève « perdant-perdant » dont la compagnie nationale aura du mal à se remettre sachant que les torts sont partagés entre la direction et les syndicats pilotes.

    Le MEDEF tire en continu la sonnette d’alarme en alertant les pouvoirs publics, et les médias, que le niveau des prélèvements salariaux doit absolument baisser !…
    C’est la seule façon d’arrêter les délocalisations des entreprises et des salariés.

    Mes « petits camarades » pilotes de ligne aurait dû retenir les analyses du MEDEF pour argumenter pendant la grève !…

    C’est la même chose avec la direction de la compagnie nationale qui n’a jamais abordé pas cet aspect des choses !…

    Quand donc les uns et les autres vont-ils faire front commun pour demander au gouvernement de se pencher enfin sur le problème, c’est-à-dire demander une baisse des prélèvements sur les salaires ?…

    La perte de la Sécu pourrait être compensée par la création d’une cotisation sociale sur les matières premières (CSMP) et d’une cotisation sur les produits manufacturés (CSPM).

    Quand est-ce qu’on commence à réfléchir ?…

    http://euroclippers.typepad.fr/alerte_ethique/2014/10/gr%C3%A8ve-des-pilotes-le-diff%C3%A9rentiel-de-charges-sociales-avec-lallemagne-et-les-pays-bas.html

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *