Exceptionnel et unique: l’Institut des Sciences Clavologiques ouvert ce dimanche !

Lyon regorge de secrets. Lyon est une ville mystérieuse. Lyon est la capitale mondiale de la gastronomie, mais aussi et surtout, Lyon est le siège interplanétaire de l’Institut des Sciences Clavologiques.

Ce dimanche 5 décembre 2010, à titre unique et exceptionnel, une journée  Portes Ouvertes gratuite, y est organisée de 16h00 (Après le digestif) jusqu’à 19h00 (Avant le brouet !)

Une seule adresse: 16 rue du Bœuf. Au fond de la cour !

Un peu d’histoire.

Rendons à Félix Benoit, ce qui aurait pu être à César (Pas le tartare, l’Empereur).

Historien lyonnais (1917-1995), il ne l’a pas toujours été, lui qui était l’emblème d’une administration régalienne (Et PAF!). Nombreux sont les ouvrages sur l’histoire lyonnaise signée de sa plume et aujourd’hui perpétuée par son fils Bruno. Bon vivant et personnalité haute en couleur, Félix a fondé la République de l’Île Barbe (dont il s’auto-proclama gouverneur et présentement présidée par votre serviteur) et l’Institut des sciences clavologiques.

Le Musée du Clou. Un musée incontournable !

L’institut des Sciences Clavologiques et sa magnifique porte cloutée sont située au 16 de la rue du Boeuf (Pas le célèbre producteur de Beaujolais à Romanèche-Thorins, mais l’animal que l’on trouve dans les crèches avant Noël). Rue désormais piétonne du 5è arrondissement de Lyon et toujours pavée elle représente, d’une certaine manière, l’architecture de la Renaissance de ce quartier classé au patrimoine mondial de l’humanité par l’Unesco.

Une rue que vous ne pouvez pas ne pas connaître, tant elle est emblématique de cette cité d’entre Rhône et Saône. Elle possède sa propre vie, ses restaurants touristiques, ses hôtels prestigieux, ses traboules, ses codes,  ses digicodes, ses cours intérieures, ses escaliers à double hélice, à l’instar des petits gris que l’on trouve au fond des coquilles !

Nous revenons donc au fond  de cette cour qui abrite la Tour Rose construite sur les plans de l’architecte Sertio. Une tour simplement repeinte en rose et en son temps pour le tournage d’un film. Quelques dizaines d’années plus tard, cette tour est toujours rose, même si le sicatif de la peinture fait de moins en moins effet. Cela doit venir aussi du rose, qui bien souvent est de plus en plus evanescent !

Le demi siècle dernier  vit donc grâce à Félix Benoit la création de cette association réunissant des amateurs d’humour, dit à la lyonnaise. Ces joyeux drilles ont également inventé, l’Ordre du Clou qui tout naturellement a donné naissance à l’Institut des Sciences Clavologiques (Tout ceux qui pratiquent le latin et la messedominicale comprendront …. Clavum …). La Pataphysique y est aussi de mise, chère à son inventeur Alfred Jarry. Une seule ligne de conduite philosophique pour cette nouvelle sciences, pas encore reconnue par l’Académie:

« Ne rien prendre au sérieux, à commencer par soi-même ».

Le Président Alain Saraillon en discussion lors du vernissage de l'expostion dans la cave voûtée

Tout un programme qui est pratiqué périodiquement par ses membres au plus profond de cette cave voûtée du 16 de la rue du Boeuf au décor qui en inquièterait plus d’un. Agapes et canulars sont de mise, pour ne citer que la création mondiale d’un passage clouté pour chats (domestiques !). Une histoire sérieuse puisqu’un Préfet de la République l’a inaugurée en son temps en dévoilant même un panneau sur la commune d’Oullins.

Pour intégrer cette docte confrèrie à direction collégiale unilatérale et empreinte de la Plaisante Sagesse Lyonnaise, il faut malheureusement attendre le décès de l’un de ses membres, comme à l’Académie justement. Il ne peut en effet n’y avoir que cent membres. Un peu comme un cent de clous ! (Ne comprenez pas un sang dû aux clous !).

Il en va ainsi du rayonnement interplanétaire de cet Ordre et de cet Institut pour la promotion aux quatre coins de la planète (fusse-t-elle ronde) des arts, des lettres, mais aussi des sciences, en particulier celle de planter des clous à la mode de chez nous sans se taper sur les doigts.

Un humoriste "Mort de rire" ! Œuvre majeure de Xavier Reynier

Quid des lieux de cette cave voûtée ?

Félix BENOIT, Grand chancelier de l’Ordre du Clou, Recteur de l’Institut des Sciences Clavologiques et Président auto-proclamé en 1977 du Goubernorat de l’Île Barbe les définit de la sorte:

1 – Le Narthex (où l’on accède par la porte « Georges Bazin ») consacré au culte du Dieu Clavogos.

2 – L’escalier de l’esprit (dont les marches ont toutes une signification dans les grades initiatiques de l’Ordre du Clou et qui a été transformé en Musée).

3 – L’hypogée pointifical (siège des conclaves clavologiques et où se tiennent encore des soirées savantes ou gastronomiques).

« De toute façon, c’est dans ce temple expiatoire de la malice des temps, que s’élabore la gelée royale de la pensée lyonnaise ».

Félix Benoit avait par ailleurs une définition toute prête à l’endroit des mécréants et autres journalistes, fussent-ils critiques de tous bords:

« L’Ordre du clou n’est autre qu’une académie à direction collégiale que j’ai créé en 1950 dans la cave de la Brasserie de la Couronne, en vue de la promotion de l’humour lyonnais au delà des limites de l’Association des humoristes lyonnais. […Extrait de l’un de ses ouvrages] »

Il y aurait encore beaucoup à dire sur ces lyonnaiseries, pour autant que nous eussions pu en comprendre toute l’étendue de leurs significations les plus profondes. Saurons-nous en être initiés un jour ?

Un nouveau parfum, "Made in Désert" !

En attendant, profitez de ce dimanche 5 octobre, de 16h00 à 19h00 pour visiter cette merveille d’architecture, la cave voûtée, son musée du Clou et l’exposition des Zumos lyonnais, unique et temporaire qui affiche sur les cimaises, dessins humoristiques, œuvres d’art, sculptures, poèmes, photographies et autres clavologies bien pensantes …

P.S. : Cette association est maintenant présidée par l’excellent dessinateur Alain Saraillon. Celui qui a inventé au siècle dernier pour les membres du clergé lyonnais, une sorte de Vélo V avant l’heure, les Cycles Amen !

Michel Godet

Nous vous offrons deux vidéos exclusives ci-dessous dignes de l’intérêt culturel et historique le plus grand. Celle d’Alain Saraillon et celle du Professeur Reynier.

Si votre navigateur habituel ne vous permet pas de visionner directement les vidéos juste ci-dessous, alors  *** CLIC ! ***

ou:   Vidéo Professeur Reynier et Vidéo Alain Saraillon

Vous ne regrettrez certainement pas le déplacement !

Pour voir la vidéo (Archives INA) du fondateur Félix Benoit: La Clavologie vue par son défunt Fondateur

2 Commentaires

  1. Je cherche une reproduction de la plaque des cornes « sunt similia tua » qui serait e dépot au caveau de l’ordre du clou. Merci.

  2. Après avoir poussé la porte cloutée des humoristes
    nous attendais un cuchon de fenottes et de bon gones tous plus jeunes les uns que les autre !
    L’humour conserve, on peu le mettre en boite et l’exposer ce qui fut fait par ce 80eme salon en ce samedi 4 décembre.
    Le devoir de mémoire est sauvé et rapporté par les explications du President Sarraillon interviewé par l’excellent journaliste* michel-GODET QUI ENFONCA LE CLOU par ses questions sans se faire taper sur les doigts : le tout se finissant par le verre de l’amitié et de la convivialité !! AMEN !! G.M
    * Michel Godet est le rédacteur en chef de http://www.Lyon-Saveurs.fr

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *