Neige, givre et verglas… le Grand Lyon veille sur votre sécurité !

Communiqué officiel du Grand LyonVous trouverez ci-joint  le dispositif mis en place par le Grand Lyon en cas de verglas et/ou de chutes de neige sur le territoire, pour la période du 9 novembre 2012 au 15 mars 2013.
Il s’agit de rappeler les bonnes pratiques, les numéros utiles et les moyens déployés face aux intempéries.

A noter également que le Grand Lyon expérimente cet hiver un nouvel outil: des capteurs intelligents sans fil intégrés dans la chaussée pour anticiper et optimiser les opérations de salage en période hivernale avec l’enjeu de réduire les quantités de sel utilisées, et d’intervenir au moment le plus approprié.
Les directions de la propreté et de la voirie du Grand Lyon ont développé un partenariat d’expérimentation avec la jeune entreprise lyonnaise HIKOB, destiné à optimiser les interventions de « viabilité hivernale » (limiter la consommation de sel et maîtriser les coûts, en optimisant les moyens humains et matériels).
Neuf sites de capteurs sont prévus, soit près de 60 capteurs. Le test sera réalisé cet hiver avec des résultats attendus en mars 2013 pour une mise en service opérationnelle sur la saison hivernale 2013/2014.

Préparons l’hiver ensemble !

Depuis le 9 novembre 2012 et jusqu’au 15 mars 2013, les équipes du Grand Lyon sont prêtes à répondre aux chutes de neige et au verglas, 24h/24h.
Les moyens existants n’en demeurent pas moins inférieurs à ceux d’une station de ski et la météorologie n’est pas une science exacte.

Pour que les conditions de circulation restent les plus acceptables possibles, chaque grand lyonnais peut contribuer par deux actions simples : anticiper et s’informer.

ANTICIPER: pour pouvoir agir en cas de besoin

Avant les intempéries :

  • Prévoir les équipements nécessaires pour son véhicule (pneus neige, chaînes), notamment pour les personnes résidant sur les hauteurs de l’agglomération.
  • Disposer de sel et d’une pelle pour déneiger le trottoir au droit de sa propriété.
  • Élaguer les arbres au droit des propriétés pour éviter les chutes de neige ou de branches sur la voie publique.S’informer: pour mieux se déplacerLe Grand Lyon conserve le code couleur mis en place en 2010 afin d’améliorer et simplifier le dispositif d’information aux usagers.
    Ces différents niveaux s’accompagnent systématiquement de recommandation pour les déplacements.

    Dès les premières chutes de neige ou phénomènes verglaçants, le report des déplacements vers les transports en commun est conseillé (particulièrement les lignes fortes dont la remise en circulation est prioritaire).

    Le Grand Lyon édite une plaquette avec toutes ces informations qui sera disponible dans chacune des mairies du Grand Lyon et en téléchargement sur le site internet www.grandlyon.com

page2image14840
Informations pratiques

Pour obtenir des renseignements sur les conditions de circulation :

• Sur le Grand Lyon : Info trafic ‐ http://infotrafic.grandlyon.com/ ou par téléphone : 0800 15 30 50 • Hors agglomération lyonnaise : http://www.bison‐fute.equipement.gouv.fr ‐ 0800 100 200

Plus de détails sur http://infotrafic.grandlyon.com/Acteurs‐publics.13.0.html
• Des transports en commun TCL : www.tcl.fr ‐ 04 26 10 12 12 (coût d’un appel local)

Pour obtenir des renseignements sur la météo :

Prévisions météorologiques : www.meteo.fr ‐ 08 99 71 02 69 (1,35 euro par appel + coût à la minute)

Pour obtenir des renseignements sur les opérations de déneigement :

• Pour les problèmes de déneigement, le standard neige : 04 78 95 88 44, est ouvert dès les premières interventions et jusqu’à la fin des opérations de déneigement.

Les informations sur le déneigement sont également relayées sur la page d’accueil de www.grandlyon.com, les radios locales, les alertes mail d’Info‐trafic et les panneaux à messages variables.

page3image9448
page3image9720
page3image9992
page3image10264
page3image10536
page3image10808
page3image11080
page3image11352
page3image11624

Conseils aux usagers

page4image1048

Avant les intempéries :

page4image1888
  • –  Prévoir les équipements nécessaires pour son véhicule (pneus neige, chaînes), notamment pour les personnes résidant sur les hauteurs de l’agglomération.
  • –  Disposer de sel et d’une pelle pour déneiger le trottoir au droit de sa propriété.
  • –  Élaguer les arbres au droit des propriétés pour éviter les chutes de neige ou debranches sur la voie publique.
  • –  Veiller à ce que tout véhicule personnel garé dans la rue ne gène pas la circulation desvéhicules de déneigement.Pendant la période neigeuse ou verglaçante :
    • –  Reporter, si possible, son mode de déplacement vers le métro, le tramway, voire les bus vers lesquels la priorité de déneigement est donnée (lignes fortes).
    • –  Faciliter l’intervention des engins de déneigement en se garant sur le côté de la voie. Ils présentent un caractère prioritaire avec le gyrophare bleu.
    • –  Rester patient et prévoir des temps de déplacement plus longs.
    • –  Ne pas abandonner son véhicule sur la voie publique.
    • –  Déneiger les trottoirs, les accès, les voies privées (lotissement).
    • –  Porter des chaussures adaptées afin d’éviter toute glissade.
    • –  Faire attention aux chutes de neige et de glace des toitures et des chéneaux. Si possible, écarter les passants des zones dangereuses par tout moyen approprié.Les sapeurs‐pompiers sont uniquement prévus pour le secours aux personnes et aux biens. Il ne faut pas les appeler pour déneiger.
page4image15112

Les conditions de circulation en hiver :

4 couleurs à retenir

L’usager doit s’adapter en fonction des phénomènes météorologiques et des conditions routières de circulation qui leur sont associées :

Ces codes seront repris sur les Panneaux à Messages Variables (PMV) du Grand Lyon, sur le site du Grand Lyon et dans les communiqués de presse pour alerter les automobilistes des conditions de circulation et pour qu’ils puissent adapter leurs déplacements à celles‐ci.

Suivant le phénomène météorologique, les conditions de circulation dans l’agglomération peuvent rapidement se dégrader et passer d’un niveau normal à difficile, voire impossible. Le rétablissement de la circulation se fait par palier pour revenir d’une situation impossible à difficile, de difficile à délicate, de délicate à normale.

page5image7232
Traitement des routes

Pour éviter que les routes soient glissantes, le Grand Lyon utilise de la bouillie de sel. L’intervention consiste à répandre simultanément de la saumure (eau saturée en sel à 24%) pour une action immédiate et du sel pour une action différée. Afin de mieux préserver l’environnement, le dosage du salage sur les véhicules d’intervention sont de 17 g/ m2 pour une action efficace.

Ce dosage a été ramené à 10gr/m2 en 2009 mais s’est avéré inefficace. Il était de 100 gr/m2 en 1990.

page6image5416
page6image6608

FOCUS SUR LA NOUVEAUTÉ 2012/2013 :

INSTALLATION DE CAPTEURS INTELLIGENTS DANS LA CHAUSSÉE !

Le projet vise à installer des capteurs sans fil dans la chaussée pour anticiper et optimiser les opérations de salage en période hivernale avec l’enjeu de réduire les quantités de sel utilisées, et d’intervenir au moment le plus approprié.
Les directions de la propreté et de la voirie du Grand Lyon ont développé un partenariat d’expérimentation avec la jeune entreprise lyonnaise HIKOB, destiné à optimiser les interventions de « viabilité hivernale ». Les objectifs sont à la fois de limiter la consommation de sel et ainsi maîtriser les coûts, tout en optimisant les moyens humains et matériels

Il s’agit de mettre en place des capteurs de voirie (autonomes en énergie et sans fil) pour mesurer la température de la chaussée et le point de rosée, c’est‐à‐dire l’humidité. Cela permettra ainsi de comparer ces mesures avec les données issues des modélisations météorologiques. 9 sites de capteurs sont prévus, soit près de 60 capteurs. Le test sera réalisé cet hiver avec des résultats attendus en mars 2013 pour une mise en service opérationnelle sur l’hiver 2013/2014.

A ce jour deux modes de traitement peuvent s’opérer lors des interventions :

  • –  le traitement curatif dès les premières précipitations,
  • –  le traitement préventif est réservé à des situations particulières et notamment pourles voies sensibles au verglas et points stratégiques de l’agglomération arrêtés par la Préfecture (projection de saumure) et les ouvrages d’art aériens (ponts, passerelles). Ces ouvrages sont traités avec un produit à base d’urée, non polluant et sans action néfaste sur les bétons, armatures, enrobés et plantations. La rémanence de ce produit (action contre le verglas) est de 72h.

Mode opératoire

page7image984

Les 2 750 kilomètres de voies du Grand Lyon sont hiérarchisés en trois niveaux d’intervention, à l’échelle de l’agglomération et en fonction du trafic et des équipements desservis.

  • –  Les voies de niveau I : voies de transports en commun les plus fréquentées du réseau des TCL représentant 210 000 voyageurs par jour (chiffre équivalent au nombre de voyageurs transportés par le tramway), voies de transit et de trafic dense, voies d’accès à chacune des communes et aux principaux pôles d’activité, voies d’accès à chacune des communes et aux principaux pôles générateurs (hôpitaux, centralités urbaines, équipements publics, SDIS, Police et Gendarmerie, gares, etc.) soit 850 km. Le délai d’intervention pour traiter ce réseau est de 4h00.
  • –  Les voies de niveau II : toutes les autres voies inter quartiers soit 800 km. Il faut environ 8 heures pour traiter ce réseau de niveau II sous réserve d’avoir stabiliser les possibilités de circulation sur les voies de niveau I pour une couche de neige comprises entre 1 et 5 cm, et en dehors des horaires de grande circulation.
  • –  Les voies de niveau III : dès les 1650 km d’axes prioritaires dégagés, les moyens en personnel et matériels sont affectés sur les voies secondaires. Ce sont toutes les autres voies de circulation à faible trafic (soit 1 100 km)Lors de fortes précipitations neigeuses, l’action peut porter à plusieurs reprises sur le niveau I et II avant d’entreprendre le niveau III.

La viabilité hivernale en chiffres

page8image1624

230 agents communautaires mobilisables à chaque instant (soit 1220 personnes formées en interne afin d’être opérationnel durant toute la saison) et 50 chauffeurs d’entreprises prestataires de service qui assurent une permanence 24h/24.

500 agents d’entretien sont en soutien dans la journée, de 6h00 à 19h30, pour le déneigement manuel de lieux spécifiques (trottoirs des ponts, mairies, écoles, hôpitaux, etc.).

2750 km de voies à déneiger

Les moyens matériels mobilisés :

  • –  8 dépôts de sel, soit un stock de 20 000 tonnes,
  • –  Stocks de saumure : 265 000 tonnes,
  • –  8 tracto‐chargeurs,
  • –  93 véhicules équipés de saleuses automatiques et de lames de déneigement dont 6véhicules type 4×4 (véhicules pour voies étroites) pour assurer les interventions ponctuelles et en journée 4 petits véhicules 4×4 pour intervenir très ponctuellement sur les particularités géographiques du territoire,
  • –  6 camions citernes répandant du produit déverglaçant,
  • –  1100 coffres à sel, à l’usage exclusif des agents de la propreté.
  • –  Coût d’une journée de déneigement continue sur 24 heures : 400 000 €
  • –  Coût d’une tonne de sel répandue : 100 €A titre d’information : Une chute de neige de 6 cm représente 1 000 000 m3 de neige à dégager.
page8image15208

Déneigement des voies : organisation

page9image1136

L’organisation :

page9image1896
  • –  un personnel d’intervention en astreinte 24h/24, 7j/7 de novembre à mars.
  • –  des informations météorologiques fournies par Météo France pour aider à la décisiondurant cette période.
    Ces bulletins sont complétés par des messages d’avertissement spécifiques en cas d’urgence, renforcés par une consultation Internet et un suivi téléphonique auprès des prévisionnistes de Météo France.
  • –  l’établissement d’un cadre de référence définissant le travail et les missions de chacun.
  • –  l’ouverture d’un standard neige en cas d’intempéries ou de fortes précipitations neigeuses : tél : 04.78.95.88.44.Répartition du déneigement des voies
  • –  Le Grand Lyon: 2 750 kilomètres de voies communautaires et des voies départementales situées en agglomération
  • –  Le Conseil Général du Rhône : routes départementales hors agglomération et le Boulevard Laurent Bonnevay
  • –  Les communes : les espaces municipaux (jardins, parcs, cours d’école, etc.)
  • –  L’usager : déneigement des trottoirs, voies privées, voies de lotissement. Se référer àl’Arrêté du Maire de chaque commune (17 janvier 1992 pour la ville de Lyon). La Préfecture assure une coordination des actions lors de forts épisodes neigeux.Les points stratégiques :Une mutualisation des moyens entre le conseil général et le Grand Lyon avec l’établissement d’un Schéma de Coordination et d’Intervention sur l’Agglomération Lyonnaise (SCIAL) a été mise en place pour traiter les points stratégiques de l’agglomération :
    • –  Le pont de la Mulatière,
    • –  Le pont Kitchener et la montée de Choulans (2 sens) à Lyon,
    • –  L’accès Nord tunnel sous Fourvière,
page9image16496
page9image16768
  • –  Le carrefour de l’horloge à Tassin,
  • –  Le carrefour RD 307 Valvert à Tassin,
  • –  Le tunnel du Valvert à Tassin,
  • –  La place Saint‐Paul à Lyon,
  • –  L’accès Sud et Nord du tunnel de la Croix‐Rousse,
  • –  Le tunnel de Caluire (périphérique nord),
  • –  L’accès à Rochecardon 1 et 2 (tunnel périphérique nord),
  • –  La montée Castellane, la montée des Soldats et la montée de la Boucle à Caluire,
  • –  La montée Roy à Fontaines / Saône,
  • –  Limonest Maison carrée.





Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *