Marchés de Noël dans le Haut-Rhin Alsacien: magie, féérie et gourmandises…



Marchés de Noël dans le Haut-Rhin Alsacien

Strasbourg a mis en avant en France les Marchés de Noël (le premier datant de 1570), mais c’est en 1294 que l’on trouve trace en Europe du premier à Vienne (Autriche), sous le nom de marché de Saint-Nicolas.

Le concept fait désormais boule de neige chaque hiver avant Noël ( période de l’Avent), avec au programme échoppes, vin chaud, souvenirs et autres animations autour des sapins géants enluminés et illuminés et autres crèches.

Au delà de la Capitale du Grand-Est, le Haut-Rhin est lui aussi entré dans la danse des marchés de Noël, à taille plus humaine et sans doute de ce fait à la convivialité accrue et plus chaleureuse.

Alsace ©Godet_0884

En Alsace du Haut-Rhin (Colmar, Eguisheim, Kaysersberg…), la féérie de Noël est aussi festive que gourmande (Feuilletés de Munster flambés au Marc de Gewurtz par le chef Laurent Holtzheyer de l’Hôtel-Restaurant du Bollenberg)

A n’en pas douter, la Préfecture Colmar avec ses cinq marchés fait briller dans ce condensé d’Alsace, la magie de Noël avec ses décors lumineux valorisant un patrimoine historique de référence. Un patrimoine auquel il faut ajouter les concerts, les musées et surtout les déambulations urbaines et autres sites d’intérêt aux alentours.

Notons également les villages préférés des français, Kaysersberg (en 2017) et Eguisgheim (en 2013) qui fêtent respectivement leurs 30 et 20 ans de marchés de Noël. Des villages, membres du Pays des étoiles avec Colmar, Ribeauvillé-Riquewihr, Turkheim, Rouffach, Munster et Brisach) qui vivent et respirent la véritable Alsace empreinte de ses traditions, de son accueil et de sa convivialité.

Le dépaysement est total et, l’absence de voitures aidant, vous avez l’impression de vous retrouver en dehors de l’agitation de ce monde actuel.

Pour rayonner dans le Sud-Alsace, se loger et se ressourcer, nous avons découvert au cœur d’un domaine viticole de 24Ha, l’hôtel du Bollenberg (Westhalten), une pépite panoramique membre du réseau Citotel lovée au sommet de Mont Bollenberg, qui propose son Spa de la Colline avec une agréable vino-cure, une piscine intérieure, des chambres de qualité, mais aussi son restaurant très gourmand « Côté Plaine », le tout à prix doux.

Si le bar Saint-Léon à Eghisheim avec ses tartes flambées et escargots mal décongelés n’est pas digne d’intérêt, notons par contre à Colmar l’incontournable Wistub Flory, de Jacques Geismar, par ailleurs boucher-charcutier-traiteur à Turckheim et l’épicerie-comptoir Braschall Manala à Kaysersberg. Deux adresses de qualité où vous ne serez pas déçus.

Michel Godet

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *