Les vins de Rhône-Alpes de retour de Vinexpo !

Je ne cesse de la répéter, Rhône-Alpes est une terre de vignobles et Lyon en est le point nodal. Un carrefour situé au cœur de vignobles situés aux quatre coins de la région et dans chacun de ses huit départements.

Quoi de plus normal donc pour ces vignobles que de participer à la grande messe des vins de France et du monde à Bordeaux ?

Si la dernière édition de Vinexpo, il y a deux ans, s’était déroulée plutôt sous le signe de l’attentisme, celle de juin dernier peut être qualifiée de très belle édition.

Sur l’ensemble du salon, une quarantaine d’exposants rhônalpins étaient présents, dont une quinzaine sous l’enseigne de R3AP et ceux qui ont fait l’impasse le regrettent déjà.

Si du côté du nombre de visiteurs, le chiffre est à la baisse, en ce qui concerne la qualité des acheteurs l’effet est vraiment inverse. En cause, l’évolution du marché mais également le côte extrêmement professionnel du salon Vinexpo, organisé par la CCI de Bordeaux et l’Interprofession de la région et dont la maître mot est de l’avis de tous le professionnalisme. La qualité de la présentation, l’organisation aussi qui se manifeste par exemple sur l’aspect NTIC sont de rigueur. Ainsi une application permet aux visiteurs de trouver le stand qu’il recherche, tout en étant alerté par SMS en temps réel des conférences, des dégustations et autres rendez-vous vineux.

Du côté des tendances on a noté une présence accrue des visiteurs asiatiques, une organisation très bien organisée et sans faille des rendez-vous entre clients et acheteurs, mais aussi un début de mutualisation des stands. En effet, la tendance semble être au regroupement de plusieurs producteurs de régions différentes sur un même stand. Une solution qui, s’il est fait gagner du temps aux acheteurs, peut entraîner à contrario un manque de lisibilité pour les producteurs, ainsi regroupés sous une même bannière.

Quoi qu’il en soit, Vinexpo demeure l’un des plus grands du monde viti-vincole et qui plus est placé sous le signe d’un très grand professionnalisme, remarque Jacques Pradier le directeur de R3AP.

Michel Godet

La filière vin en Rhône Alpes

La Région Rhône Alpes est la 4e Région de production viticole française. La production viticole tient une place importante dans l’économie de la région, elle se situe à la 2e place en terme de production agricole régionale en valeur (CA en 2010 de 373 M d’€).

La filière fait représente environ 15 000 emplois directs. Ce poids économique s’explique par la présence d’un tissu dense d’entreprises, avec 4 600 caves particulières, 61 caves coopératives et 150 négociants, transformant chaque année 54 000 ha de vigne en 2,3 millions d’hectolitre de vin.

Les vignobles de Rhône-Alpes produisent essentiellement des vins sous signe officiel de qualité (42 AO C et 14 IGP). Ils sont l’expression même de la diversité des terroirs présents dans la région :

Ardèche, Drôme, Beaujolais, Coteaux du Lyonnais, Côtes du Forez, Côtes Roannaises, Côtes du Rhône, Savoie.

Sans oublier les vins mousseux qui sont très caractéristiques : Clairette et Crémant de Die, Cerdon, Bugey, Montagnieu et Seyssel.

Ces vignobles contribuent également au dynamisme de la région via leur impact sur la préservation de la qualité des paysages et l’attractivité touristique, ou encore le maintien d’une activité économique dans des secteurs montagneux et ruraux.

La politique régionale viti-vinicole

La Région soutient ses vignobles dans leurs démarches de promotion, de développement oenotouristique ou pour accompagner les projets de développement des entreprises, au travers du Contrat Régional d’Objectif de Filière vins (CRO F vin), des Programmes Intégrés de Développement Agricoles (PIDA, par vignoble) ou des politiques d’installation et d’aide aux entreprises agroalimentaires. Elle encourage également via l’action du comité de promotion R3AP la dynamique à l’export de la filière.

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *