Vendanges 2011 en Beaujolais: précoces ?

Lors de la dernière assemblée générale de l’Interprofession du Beaujolais le 18 juillet, dernier le mot vendanges bruissait déjà sur toutes les lèvres. Si dans un premier temps on parlait du début de ces dernières aux environs du 15 août, puis du 20, on semble plus circonspect ces jours.

Aux dernières nouvelles caladoises, le Ban des vendanges pour la campagne de récolte 2011 devrait se situer entre les 24 et le 28 août prochains.

Quant à la qualité, jamais deux sans trois, « on se dirige tout droit vers un troisième millésime d’exception » note Dominique Capart, président de l’Interprofession.

Les qualités sanitaires du raisin semblent corrects, la pluie de ces derniers jours amenant un plus,surtout  si le soleil promet de revenir après le changement de lune ce 28 juillet.

Alors, étudiants en recherche de gratifications ou « vendangeurs professionnels » ne partez pas trop loin en vacances après le 15 août, surtout si vous voulez goûtez aux joies d’une nouvelle campagne de vendanges.

Michel Godet

Extrait de Loisirs en Beaujolais.fr:

Etymologie du mot « Vendange » :

Le mot vendange est tiré du latin vindemia, de vinum, vin, raisin, et demere, prendre.

Le mois de vendémiaire était le premier mois du calendrier républicain français. Il correspondait à la période du 22 septembre au 21 octobre.


Historique des dates de début des vendanges (Ban)

- 2011 : entre le 24 et le 28 août 2011
- 2010 : 13 septembre 2010
- 2009 : 27 août
- 2008 : 15 septembre
- 2007 : 25 août
- 2006 : 5 septembre
- 2005 : 5 septembre
- 2004 : 11 septembre
- 2003 :
14 août, la plus tôt dans la saison
- 2002 : 7 septembre
- 2001 : 6 septembre
- 2000 : 28 août
- 1999 : 7 septembre
- 1998 : 2 septembre
- 1997 : 30 août
- 1980 :
2 octobre, la plus tardive dans la saison
- 1893 : 25 août

Du raisin au vin en passant par le paradis :

Pour le Beaujolais rouge, ce sont les raisins entiers triés par les vendangeurs et contrôlés par le viticulteur qui sont mis en cuve. Les levures de raisin ainsi que le sucre contenu dans les baies va ensuite se transformer en alcool. C’est le processus de macération.

Chaque viticulteur a son secret mais d’une manière générale, les raisins restent en cuve 3 à 4 jours pour les primeurs, et 6 à 8 jours pour le Beaujolais Village. Il est possible d’obtenir un vin plus corsé après une fermentation de 10 à 12 jours.

Lorsque la plus grande partie des sucres est transformé en alcool, le raisin est pressuré. Du pressoir sort en premier le « Paradis » (premier jus). Le vin est élaboré par un assemblage du jus de tire (jus qui est pompé) et du jus de presse. La fermentation alcoolique est alors terminée. Le vin est alors mis en cuve afin qu’il commence sa fermentation malolactique.

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *