Le samedi des Francs Mâchons …

Comme chaque année à pareille époque, les Francs Mâchons se retrouvent pour … mâchonner. Si cette expression est connue des lyonnais expliquons à nouveau, à tous ceux qui ne sont pas de Lyon ! » ce qu’elle signifie.

Le mâchon est tout simplement un « casse-croûte » matinal à la lyonnaise à base d’un plat chaud et d’une cervelle de canut, c’est à dire avec de quoi se sustenter largement dès potron minet, mais aussi se rincer le corgnolon.

Si la tête de veau semble tenir la corde à ce genre d’agapes matinales, jadis initiées par les Canuts et autres soyeux sur les pentes de la Croix-Rousse, il ne faut pas omettre le tablier de sapeur à la lyonnaise, les tripes à la lyonnaise ou encore quelques autres gognandises à base de porc, pour ne parler que des gratons.

Cette pratique était quelque peu tombée en désuétude depuis le 19è siècle, mais une bande de « joyeux drilles ayant du savoir vivre » l’a remis sur les rails en 1964.

Aujourd’hui, à l’occasion de la semaine du goût l’association Les Francs Mâchons » perpétue comme chaque année maintenant cette tradition matinale et gourmande, en fédérant un cuchon de bouchons lyonnais (Ils sont 18 cette année) ce samedi 16 octobre pour se régaler la panse et se la rincer avec un pot de Beaujolais.

Qu’on se le dise… Merci de réserver !

Un diplôme atteste de cette bonne pratique qui va dans le sens du bien se comporter. Ne dit-on pas en effet que le petit déjeûner doit être le premier repas de la journée ?

Dont acte, bon appétit et large soif (avec modération)

Michel Godet

P.S.: Le Bouchon Chez Hugon sera certainement complet, histoire de fêter le Trophée qu’ont recus ses patrons lundi dernier, lors des Trophées de la Gastronomie et des Vins du progrès et des Toques Blanches Lyonnaises (A voir sur notre site).

La famille Porsu vient de céder la main de sa clélèbre et non moins gourmande maison: Bouchon Le Morgon".


1 Commentaire

  1. Bonjour,
    Merci, bel article pour ce bel endroit.
    L’expression exacte est « potron minet ».
    Bien à vous,

    M.D.

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *