La cuvée millésimée Belle Epoque 2002 s’invite au mariage du Prince Albert de Monaco

D’aucun parlent du mariage du siècle, en parlant de celui de S.A.S Albert II de Monaco avec Mademoiselle Charlene Wittstock. Si cette cérémonie princière a fait couler beaucoup d’encre et a mobilisé tous les médias de la planète, elle a également fait couler beaucoup de champagne, en l’occurrence ceux de la maison de Perrier-Jouët, « Grand Brut » et « Belle Epoque Millésimé».
La cuvée Belle Époque, particulièrement reconnaissable à ses anémones dessinées par Émile Gallé, faisant partie des flacons mythiques de la Champagne.

En effet, c’est cette marque emblématique d’Epernay, appartenant au Groupe Pernod-Ricard, qui a été choisie officiellement par la maison princière de Monaco pour raffraichir ses invités, soit près de 4 000 personnes lors des deux journées de cérémonies (1er et 2 juillet 2011).
Les cuvées les plus prestigieuses de la maison de champagne ont accompagnées l’ensemble des réceptions, dont le dîner officiel. Une cuvée personnalisée a même été élaborée en l’honneur de cet événement historique millésimé 2002.
La Maison, qui célèbre par ailleurs ses 200 ans cette année, a donc sélectionné et personnalisé en l’honneur de cet événement historique un millésime de sa cuvée de prestige Belle Epoque, dont le style œnologique floral, racé et ciselé fait écho au flacon iconique, orné d’anémones, qui fut créé en 1902 par Emile Gallé.
Le millésime 2002:  il est pour l’instant le plus beau du siècle !
Lionel Breton, le président-directeur général de Martell Mumm Perrier-Jouët explique à cette occasion exceptionnelle:
« La Maison Perrier-Jouët est née d’une histoire d’amour entre ses fondateurs Pierre-Nicolas Perrier et Adèle Jouët, il y a deux cents ans. En cette année spéciale qui marque le bicentenaire de notre maison, nous sommes fiers et heureux d’accompagner avec nos plus belles cuvées la célébration du mariage de S.A.S. le Prince Albert de Monaco et de Mademoiselle Charlene Wittstock ».
Il est vrai que les relations avec le Rocher ne datent pas d’hier, puisque La cuvée Perrier-Jouët Belle Époque a été servie lors du Bal de la Rose à Monaco pendant près de dix ans.
Rappelons également que depuis sa création en 1811, Perrier-Jouët a été associé à de nombreux événements princiers et royaux. Dès 1861, la reine Victoria décide de faire de Perrier-Jouët le fournisseur officiel de la cour d’Angleterre. Il en sera de même pour la cour de Suède et de Belgique sous le roi Léopold Ier. Napoléon II, roi de Rome, ou bien encore l’impératrice de Russie Marie de Hesse-Darmstadt furent également des clients privilégiés de la Maison.

Retombées commerciales

Deux jours après la célébration religieuse de ce mariage princier historique, Perrier-Joët commercialise deux de ses prestigieuses bouteilles en version commémorative.
Le Grand Brut et la Cuvée Belle Epoque 2004 sont étiquetés « Mariage de S.A.S le Prince Albert de Monaco et de Mademoiselle Charlene Wittstock – 2 juillet 2011 », comme un clin d’Oeil à cette journée historique.
Les deux bouteilles sont vendues au prix de 118 euros pour la Cuvée Belle Epoque 2004 et 31 euros pour le Grand Brut, sont disponibles chez les cavistes et les établissements prestigieux de Monaco et de la Côte d’Azur. A n’en pas douter les collectionneurs et autres amateurs de champagne d’exception vont se ruer sur cette offre !
michel godet (Envoyé spécial !)

L'étiquette est d'une grande sobriété, les souverains n'ayant pas souhaité voir leur photographie sur cette dernière

A consommer avec modération

1 Commentaire

  1. Une belle récompense pour une belle Maison, dont la beauté du flacon a parfois fait oublier la qualié exceptionnelle des vins…
    Les grandes tables lyonnaises l’ont d’ailleurs compris, car la Maison est sovent remise à l’honneur.

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *