Le Beaujolais doit être le Patron à Lyon ! (Michel Mercier à Fleurie ce samedi 7 mai)

Ce week-end des 7 et 8 mai 2001, Fleurie fait son printemps au son de la 31è édition de la Fête des Crus du Beaujolais. Vous trouverez tout le programme de ces deux jours festifs en l’honneur du Beaujolais sur notre article: Le Programme sur Lyon Saveurs CLIC !

Le site Internet de la fête CLIC !

Clin d’œil de nos amis vignerons, c’est la fanfare de la société musicale de Vichy qui a ouvert les hostilités bachiques et œnologiques à Fleurie en présence du Président du Conseil Général du Rhône, Michel Mercier, également Garde des Sceaux et Ministre de la Justice, sous une journée pour le moins ensoleillée.

La fanfare de VICHY en "Guest Star" de la Fête des Crus !

Pour suivre le mariage des dix crus du Beaujolais avec les dix arrondissements lyonnais (neuf plus la mairie centrale) initié en 2010, dix représentants d’entre Rhône & Saône conduits par Jean-Michel Daclin, représentant Gérard Collomb, s’étaient retrouvés place des Terreaux dès potron minet.

(Notre article sur le mariage: Beaujolais, l’histoire du mariage avec les arrondissements de Lyon CLIC ! )

Place des Terreaux, samedi matin dès potron minet !

Jean-Michel Daclin et son pilote collectionneur grenoblois

Dix voitures de collection les attendaient pour les conduire 60 kilomètres plus au Nord, à Fleurie. C’est par les bords de Saône que le cortège très remarqué des Amilcar, Hotchkiss, Bugatti et autres Salmson s’est rendu à la 31è Fête des Crus, avec un arrêt à la Maison des Beaujolais à Saint-Jean-d’Ardières pour une collation matinale et beaujolaise (Brioche – Beaujolais blanc et rouge !). Merci à son sympathique directeur, Monsieur Chanudet !

Halte symbolique et réparatrice à la Maison des Beaujolais (Saint-Jean-d'Ardières)

L’entrée à Fleurie fut, chacun sans doute, très applaudie d’autant que le thème 2011 de la fête était les années 30.

Cela ne pouvait mieux tomber, pour ne parler que de la Hotchkiss 1933 (Cinq places intérieures, 2 000 cm3) conduite par un collectionneur passionné grenoblois avec en co-pilote, Michel Rosset,  un adjoint de la mairie du 9è, jumelée avec Saint-Amour.

Casquette vissée sur la tête, Michel Rosset (Lyon 9è) avec son pilote collectionneur grenoblois

Dans un village en fête, pour ne pas dire déjà en liesse, le cortège s’est ensuite rendu à la Cave pour les traditionnels discours sous la présidence du Ministre Michel Mercier, des parlementaires et autres autorités locales.

L'arrivée à Fleurie sous le signe des années 30

Tour à tour, Frédéric Miguet, maire de Fleurie, Audrey Charton, présidente de l’appellation et Didier Vermorel, président de la Cave coopérative ont manifesté leur joie pour cet événement qui, rotation oblige, ne peut se reproduire que tous les dix ans.

« Placé sous le signe des années 30, cette fête met à l’honneur le village, son vignoble, ses vignerons, ses crus mais aussi ses femmes, pour ne citer qu’Audrey Charton présidente de l’appellation,  la restauratrice Chantal Chagny (Le Cep) et surtout, Marguerite Chabert,  la première femme présidente d’une cave » rappela le maire. (NDLR: Il est vrai que le Cru Fleurie est un vin plutôt féminin !).

Le premier élu de Fleurie, par ailleurs président du Comité départemental du tourisme du Rhône a également insisté sur l’implication des 600 bénévoles fleuriatons qui se sont fortement impliqués depuis une année.

Didier Vermorel, Michel Mercier Audrey Charton et Frédéric Miguet inaugurent la 31è Fête des Crus à la Cave de Fleurie

Michel Mercier a insisté, quant à lui, dans cet esprit de reconquête du Beaujolais, sur l’importance que doit avoir ce dernier dans la Capitale voisine Lyon:

« Cette fête arrive avec le printemps et la sève qui lui correspond, signe de dynamisme et de renaissance. Être en beaujolais, c’es être porteur de valeurs. Le Beaujolais ne peut pas être fort, s’il n’est pas le Patron à Lyon. Il doit donc redevenir et être le Patron à Lyon ! »

C’est dit et c’est une parole de Ministre également très ancré dans le territoire beaujolais (Bourg-de-Thizy). Merci à Michel Mercier, lui qui sait valoriser l’économie de son département.

Le Beaujolais doit être le Patron à Lyon !

L’heure était ensuite à l’inauguration d’une fresque monumentale devant la cave et réalisée par la Cité de la création (Gilbert Coudène) et trois artistes peintres, Lucie, Elodie et Stéphanie. La dernière fresque datant de 1990, il était temps de la refaire a noté Didier Vermorel, le président de la Cave regroupant à elle seule un tiers de l’appellation et se targuant d’être la plus ancienne du beaujolais.Pour mémoire le Cru Fleurie est marié avec la mairie du 7è arrondissement de Lyon, représentée ce matin par son Maire M. Flaconnèche.

Sous la nouvelle fresque de la cave... inauguration ministérielle !

D’aucun se plaisent même à imaginer une fresque par village et surtout une fresque, en contre point, par arrondissement jumelé, histoire de mettre le vin a la bouche, dirait Audrey Charton !

Vive la fête 2011 en attendant la 32è édition qui se déroulera en 2012 à Villié-Morgon.

Michel Godet

Cette fête était également placée sous  la présidence d’honneur des Toques Blanches Lyonnaises. L’article suit …

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *