L’AOC des vins du Bugey



AOC Vins du Bugey

Cette année, l’Appellation d’origine contrôlée Vins du Bugey fête le 6e anniversaire de sa méritée accession à l’appellation.

Le chemin a été long jusqu’à l’obtention de ce label, depuis les années 1950, quand une poignée de vignerons s’inspirant de l’exemple Savoyard et décide de créer un syndicat dont l’objectif sera d’obtenir le classement des vins en

AOVDQS (« appellation d’origine vin délimité de qualité supérieure »), gage de qualité.

Dans cette optique plusieurs critères sont définis, et les vins du Bugey deviennent alors VDQS en 1958.  Puis, dans les années 80, l’idée de demander la reconnaissance en AOC fait son chemin. Le dossier est déposé en 1990 auprès de l’INAO (Institut national de l’origine et la  de qualité). L’AOC est obtenue en 2009.

Aujourd’hui quatre millions de bouteilles de vins sont produites chaque année dans le Bugey par une centaine de  vignerons.

L’appellation s’étend sur 480 hectares répartis en trois zones distinctes autour des communes de Cerdon, Belley et Montagnieu.

Blancs à base de chardonnay ou de roussette, rouges gourmands élaborés à partir du pinot, du gamay et de la mondeuse, rosés fruités : dans le Bugey, on vinifie pour tous les palais. Et on aime se faire mousser, puisque plus de

60% des vins sont des vins effervescents. Les plus célèbres sont le Bugey cerdon méthode ancestrale, un demi-sec à la robe rose emblématique, et le Bugey montagnieu méthode traditionnelle, distingué pour la finesse de ses bulles.

Le vignoble et les crus du Bugey

68 communes sur l’aire d’appellation

Un vignoble de 250 ha composé de trois grandes zones de production :

– Montagnieu

– Cerdon

– Belley

TERROIR
Un terroir arlequin : les sols toujours calcaires sont soit constitués d’éboulis au pied des collines et des falaises, soit d’origine glaciaire, argileux parfois graveleux.

PRODUCTION

4 millions de bouteilles de vendus.
65 % des vins sont commercialisés en direct dont 77 % à la cave.
95 % de viticulteurs-récoltants.
– 93 % des viticulteurs commercialisent leurs vins en bouteille.
Les ventes à l’export sont estimées à 6 %.
60% des vins produits dans le Bugey sont des vins mousseux.
43 % de vins rosés, 45 % de vins blancs et 12 % de vins rouges.
40 % des vins du Bugey sont des Bugey Cerdon. 26 % sont des vins blancs tranquilles
La production moyenne avoisine les 27 000 hl. La surface du vignoble est de 500 ha
AOC Bugey
AOC Bugey Manicle
AOC Bugey Montagnieu
AOC Roussette du Bugey
AOC Roussette du Bugey Montagnieu
AOC Roussette du Bugey Virieu-le-Grand

AOC Bugey mousseux ou pétillant (blancs, rosés)
AOC Bugey mousseux ou pétillant Cerdon
AOC Bugey mousseux ou pétillant Montagnieu

  • Vins rouges : Gamay, Pinot Noir et Mondeuse.
  • Vins rosés : Gamay et Pinot Noir (cépages principaux représentant ensemble ou séparément au minimum 50 % de l’encépagement) ainsi que Mondeuse, Pinot Gris et Poulsard (cépages accessoires).
  • Vins blancs : Chardonnay (cépage principal représentant au minimum 50 % de l’encépagement) en cépages accessoires Aligoté, Altesse, Jacquère, Pinot Gris et Mondeuse Blanche.
  • Les 68 communes : Abergement-de-Varey, Ambérieu-en-Bugey, Ambléon, Andert-et-Condon, Anglefort, Arbignieu, Argis, Artemare, Belley, Belmont, Benonces, Béon, Bohas-Meyriat-Rignat (territoire de Rignat), Bolozon, Boyeux-Saint-Jérôme, Brens, Briord, Cerdon, Ceyzériat, Ceyzérieu, Chanay, Chavornay, Chazey-Bons, Cheignieu-la-Balme, Contrevoz, Conzieu, Cressin-Rochefort, Culoz, Cuzieu, Flaxieu, Groslée, Izieu, Journans, Jujurieux, Lagnieu, Lavours, Lhuis, Magnieu, Marignieu, Massignieu-de-Rives, Mérignat, Montagnieu, Nattages, Parves, Peyrieu, Pollieu, Poncin, Pugieu, Rossillon, Saint-Alban, Saint-Benoît, Saint-Germain-les-Paroisses, Saint-Champ, Saint-Jean-le-Vieux, Saint-Martin-de-Bavel, Saint-Martin-du-Mont, Saint-Sorlin-en-Bugey, Seillonnaz, Talissieu, Torcieu, Tossiat, Vaux-en-Bugey, Vieu, Villebois, Virignin, Virieu-le-Grand et Vongnes.

Le Printemps des Vins du Bugey

Artemare servira cette année 2015 d’écrin à la fête des vins du Bugey

Une fête organisée par l’appellation et Le Progrès


Lorsqu’on se tourne vers le sud, Artemare dévoile une architecture très urbaine mêlant habitat diversifié et dense, commerces, services et artisanat. Le massif de Fierloz, culminant à 330 m d’altitude, arrête le regard et offre à ceux qui le visitent un trésor de lapiaz, ces dalles calcaires exceptionnelles dont l’intérêt géologique n’est plus à prouver. Admirables aussi, ses 29 variétés d’orchidées, l’Ail Joli ou l’Aster Amelle, deux plantes protégées pour leur rareté.

Artemare vit également sous le signe de l’eau avec le Séran qui arrive avec puissance de la cascade de Cerveyrieu, rejoint par le Groin, torrent généreux au débit alimentant une microcentrale électrique.

Réputée chez les adeptes du cañyonning, cette rivière possède un parcours et des gouilles qui en font un site sportif d’exception. L’eau, c’est encore l’importante nappe phréatique qui alimente 15 000 personnes, du Valromey à la Combe du Val. Sans oublier la rivière d’Yon qui sillonne notre village et qui autrefois faisait fonctionner les scieries.

Forte de la magie de tous ces lieux, la vie à Artemare s’organise avec générosité et entrain : la population, aujourd’hui de 1 200 personnes, apprécie les privilèges de ce magnifique cadre de vie et d’un commune qui a su garder cet esprit villageois qui fait que tous les partages sont encore possibles ici.

Boutique de fleurs, boulangeries, salons de coiffure, esthétique, supermarchés, kiosques, bars… La proximité à Artemare est essentielle, ce qui permet aux habitants et aux commerçants de vivre main dans la main.

Côté culture,  les chemins du Patrimoine permettent de découvrir des sites remarquables, de même que des artistes locaux remarquables.

A l’occasion du Printemps des Vins du Bugey, de nombreuses associations telles que AVAVAL (Association de Véhicules Anciens du Valromey), le Conseil des Parents d’Elèves, le Sou des Ecoles Laïques, Mouv’Sik’en Corps, la Chasse, l’U.S.Basket, le TVO (Tour du Valromey Organisation), les Amis de Max (Bouet, le cycliste professionnel de l’équipe OMEGA PHARMA-QUICK STEP), l’Amicale Boules,  ou encore l’Amical des Sapeurs-Pompiers, se sont regroupées en collectif sous l’égide du Syndicat d’Animation, pour rendre cette journée vivante et chaleureuse.

Les Amis de la Bibliothèque, emmenés par l’auteur Michèle Blanc seront également présents et proposeront une rétrospective de l’histoire de la vigne sur Artemare. Côté artistes, le public pourra aussi découvrir les œuvres de la vannière locale, la Grisette (Jacqueline Poiraud), de même que les sculptures métalliques de Christian Drizet, les réalisations Land’Art de Lydie Georges, les créations de Defilenaiguille ou encore l’art graphique d’ADVENTURY.

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *