LaFourchette.com aiguise l’appétit des lyonnais du 18 au 24 mai !

Quel objet mieux qu’une fourchette peut symboliser la restauration, du moins dans notre continent ? (Il est vrai qu’en Asie, la baguette est plus appropriée !)

C’est donc cet ustensile que le site de réservation en ligne a choisi pour proposer à tous les internautes un outil moderne et virtuel pour réserver un ou plusieurs couverts au restaurant.

Pour donner un coup de projecteur sur son site Internet, booster le concept entre Rhône et Saône, LaFourchette.com propose un festival gourmand du 18 au 24  juin prochains (2012).

Patrick Dalsace (LaFourchette.com) avec quelques chefs lyonnais

Une success story !

Que de chemin parcouru depuis 2007, année de lancement  de LaFourchette.com en France et en Espagne. Les chiffres parlent d’eux même et sont éloquents à l’endroit de celui qui est devenu rapidement le leader de la réservation de restaurant sur la toile dans l’hexagone, comme outre Pyrénées:

8,2 millions € de CA

11 000 restaurants partenaires

8 millions de réservations

1 000 000 d’applications mobiles téléchargées

2 000 000 de VU (Visiteurs uniques) mensuellement

5 000 000 d’abonnés à la Newsletter

2 collaborateurs en 2007, 200 en 2012

300 partenaires du portail et surtout 98% de taux de satisfaction clients. Mais qui sont donc ces  2% insiste l’un des deux fondateurs, Patrick Dalsace.

Avec son associé Bertrand Jelensperger, ce dernier peut afficher une légitimité dans la restauration, tant il est vrai que depuis 20 ans leur société JTECH, inventeur du bipeur pour serveur et pour client, propose des solutions en adéquation avec ce métier.

Avec cette expérience qui leur a permis de mieux comprendre et pénétrer la restauration, avec une passion pour la cuisine et une bonne dose d’imagination, ils ont créé cette jeune pousse aux résultats si probants. Et puis aujourd’hui le Yield Management (prix variable en fonction du moment et du stock disponible – Une méthode déjà chère à l’aviation et l’hôtellerie) n’est-il pas de rigueur ?

Une levée de fonds de 8 millions d’euros vient juste d’être réalisée en avril dernier, pour poursuivre le développement de LaFourchette, à l’étranger en particulier, mais aussi pour rationaliser le service, asseoir l’équipe technique forte de vingt développeurs maison et pourquoi pas envisager de la croissance externe.

Si l’Allemagne et sa façon de consommer de la RHF (Restauration hors foyer) ne semble pas correspondre à l’esprit de LaFourchette.com, le « grand export », Sao Polo, Rio de Janeiro et encore Tokyo ou Hong Kong semblent être beaucoup mieux en adéquation. Pour le coup, LaBaguette.com serait donc la bienvenue, si la fourchette ne veut pas se casser les dents !

Coup de fourchette gourmand chez Christian Têtedoie ! Cerise braisée et filet doucement rôti de coquelet avec mousseline et jeunes maïs croquant et son jus fumé

Si le cœur de métier de LaFourchette.com est bien la réservation en ligne, il n’en est pas moins vrai que le marketing ne lui est pas étranger. Ainsi, de nombreuses promotions sont proposées, certaines pouvant aller jusqu’à 50% de remise sur la carte, menu et boissons non compris, sinon 30%.

Le système est bien rôdé, les outils nombreux (ordinateurs, smartphones, tablettes… et très bientôt Androïd) qui s’adressent aussi bien au gastro étoilé, qu’à des tables plus modestes.

Lyon Capitale mondiale de la gastronomie va faire son festival...

D’une certaine manière ce low cost permet de démocratiser la gastronomie auprès du grand public, tout en remplissant les établissements gourmands. On remarque, pour situer la clientèle, que dans ce genre de réservation, le prix moyen des additions s’affichent malgré tout aux environs de 40 €.

Alors est-ce réellement une économie pour la clientèle ou une incitation à se payer un extra ? Le mix semble à ce niveau plutôt équilibré, quand bien même ses concepteurs annoncent près de 25 millions d’euros économisés par les consommateurs.

Du côté du business model, la formule est simple, le restaurateur est redevable de 2€ par couvert réservé, mais surtout honoré. Une solution gagnante, gagnante, pour le restaurateur, comme pour le client.

Par ailleurs, le site propose des avis de clients, uniquement s’ils ont mangé dans l’établissement. Il est vrai que la DGCCRF est très attentive à ce point, particulièrement pour les posts négatifs. Quant à ces avis et dans ces conditions, ils sont intégralement publiés, mais aussi intégralement fiables. Point d’avis donc de concurrents aigris ou jaloux…

Malgré tout on ne peut  parler de guide, puisque l’exhaustivité se limite aux seuls restaurants adhérents à LaFourchette.com ( 6 500 dans l’hexagone). Ainsi à Lyon, ouvert en il y a quatre ans, 220 établissement seront référencés fin juin.

Parmi ce vivier d’entre Rhône et Saône, cinq pourcents donnent habituellement dans les opérations promotionnelles. Cette sans doute pour booster le site, le nombre d’adhérents et le nombre de réservation que la plateforme virtuelle organise un festival gourmand à Lyon du 18 au 24 juin avec plus d’une centaine d’établissements (102 au 11 juin), pas tous très connus du reste.

Et, à n’en pas douter, cette opération ne peut que conforter l’inscription du « Repas gastronomique français » au patrimoine immatériel de l’humanité.

LaFourchette avec force communication proposera durant ce festival à ses clients fidèles, mais aussi aux nouveaux des remises pouvant aller de 30 à 50%, selon les formules retenues.

Par exemple, Christian Têtedoie (MOF) offre 40% de remise sur sa carte gastronomique, boissons non comprises. « Je le fais pour jouer le jeu » insiste-t-il.

Patrick Dalsace et Christian Têtedoie (MOF)

Il en est de même pour le jeune chef étoilé Anthony Bonnet (Cour des Loges), le Bar Américain ou encore Cuisine et Dépendances, Actes 1 @ 2, tous très motivés par ce festival, qu’il voient comme un coup de projecteur supplémentaire sur la cuisine à Lyon .

A ce propos,bien que Lyon soit la capitale mondiale de la gastronomie, ce n’en est pas pour autant qu’elle n’a pas besoin besoin de coup de pouce !

Michel Godet Lyon-Saveurs.fr

Pratique:

Réservation ouverte depuis le 7 juin 2012: Cliquez ici pour réserver…

La réservation se fait en trois clics, une confirmation est envoyée par email et sms. La promotion est alors directement appliquée sur l’addition.

By Christian Têtedoie... Pavé mariné et grillé de saumon, légumes primeur, vinaigrette gingembre...

Lyon, LaFourchette et ses restaurants:

Lyon compte plus de 2 000 restaurants, dont 14 d’entre eux sont étoilés

7 000 avis sont répertoriés sur les pages lyonnaises

8,2 est la note moyenne attribuée par les internautes

70% des réservation sont prises par mobile 24 heures avant, par 62% de personnes âgées de 35 à 64 ans

Matsuri, Bar  Américain et Côté Berthelot sont les trois établissements lyonnais les plus réservés, mais aussi les plus enclins à offrir des promotions.

Bien entendu, c’est l’Auberge de l’Abbaye qui est la mieux notée.  Mais cela n’étonnera personne.

Quant aux restaurants participant à ce festival et excepté Christian Têtedoie,  Anthony Bonnet, Christian Lherm, Fabrice Bonnot…  ils se situent généralement dans une gamme de restauration semi-gastro, classique et de brasserie, voire de petite restauration.

Merci de ne pas faire de copier-coller de mes textes, photographies ou vidéos sur vos blogs. Ces derniers sont la propriété de lyon-saveurs et ne sont pas libres de droits. Toute reproduction de ce magazine virtuel, et de son contenu pour tout ou partie, (textes, photos,vidéos, charte graphique…), ne sont pas autorisés.
Si vous souhaitez vous abonner à notre Newsletter gratuite, c’est en haut et à droite de notre page d’accueil. Vous êtes les binvenus.

De plus, n’hésitez pas à poster vous commentaires au bas de cet article dans la case prévue à cet effet…
Merci par avance
Michel Godet
michel.godet@gmail.com

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *