La Suède gourmande: ça vous tente ?

Cette année encore, l’un de mes honorables correspondants qui ne cesse de parcourir la planète, Sébastien le bien nommé, est allé visiter le beau pays de la Suède et nous fait partager ses découvertes culinaires suédoises.

Capture d’écran 2017-09-21 à 21.47.23

La Suède gourmande: ça vous tente ?

Sa vision se cantonne qu’a une vision de touriste, n’ayant pas mangé chez l’habitant, mais ayant évidemment goûté aux délices des restaurants. Nous avons gardé nos horaires des repas traditionnels français mais le suédois prends sa fika (pause repas vers 10h00) et ne prennent qu’un en cas rapide vers 12h00. Le soir, le suédois dine très tôt (serait-ce lié au manque de lumière ?), à savoir vers 18h00 Pendant longtemps, le Suède à été nourrie aux tubercules de pommes de terre. Désormais, cette époque est révolue et nous avons dégusté une nourriture très diversifié.

Au petit déjeuner. (le fruskost)

Au petit déjeuner, dans nos hôtels, nous avons découvert des buffets gargantuesques  avec lesquels nous aurions pu faire un déjeuner à la française. Le suédois est assez friand de café mais un café très light : là où en France, dans la majorité des cas, le café a une couleur très opaque, très fort en goût, le café suédois est un café très light. Il est aisément possible de « voir à travers ». Mon ami qui m’accompagnait, et qui est un buveur de café, m’a souvent fait la réflexion que « leur café, c’est du thé ! ».  Ndlr: on pourrait également dire du café américain. Moi qui suis plutôt adepte de lait chocolaté, je n’étais pas en reste. Le lait paraissait légèrement plus light que notre lait demi-écrémé. Dans ce pays nordique, la notion de lait écrémé, demi écrémé ou entier n’existe pas. Le taux de gras est exprimé en pourcentage : 0%, 20% étaient les laits les plus fréquents servis dans les hôtels. Pour accompagner ces boissons, les suédois mangent, comme dans beaucoup de pays, dès le matin, de la charcuterie : saucisses, pâté venaient accompagner ce qu’ils appellent le pain. Loin du pain traditionnel tel que nous pouvons l’imaginer dans l’hexagone, le pain est ce fameux « pain croquant suédois » que l’on appelle en france le « pain Wasa ». C’est un pain sec qui ne se coupe pas, proposé sous la forme de rondelles de 20 à 30 cm. Sans mie, il ne se constitue quasiment que d’une croute, entre la croute d’un pain est une craquotte. Ces pains sont proposés sous la forme de rondelles avec un trou au milieu et sont fabriqués à base de farine de seigle.

Source : Wikipedia

Mais des pains plus classiques, tel que nous les connaissons en France, étaient aussi proposé au petit déjeuner. Pour accompagner ce pain, nous avons eu droit à pas mal de charcuteries, beurre, fromage mais aussi des « croissaaants » (avec une prononciations très particulière) mais aussi de délicieux mini gâteaux à la cannelle, des distribution de jus d’oranges (chimiques et très light) mais nous avions aussi à notre disposition des « beans », des crêpes, de la confiture et même parfois, dans les hôtels les plus familiaux, des céréales. De fines tranches de fromages à pâte dure étaient aussi à notre disposition. Et là encore, deux grands types de fromages étaient proposés : l’un était plus moelleux et plein de petits trous, alors que l’autre ressemblait beaucoup au Kazar (fromage turque). Beaucoup de petits gâteaux étaient aussi présents sur les buffets, avec une base de cannelle. Un vrai régal.
Le déjeuner Durant notre séjour, nous avons privilégier des visites culturelles à de longues pauses repas. De plus, en Suède (mais ailleurs aussi) les lieux touristiques fermant tôt (vers 16h00) nous avons privilégié la visite des lieux touristiques à nos pauses repas.
Cependant, la Suède intègre dans quasiment tous les lieux que nous avons visité, un « self ». Et oui, la notions de self est très répandue. Mais oubliez le self de supermarché, de piètre qualité.
Tous les plats que nous avons dégustés avaient une qualité remarquable. Je me rappelle notamment d’un plat de viandes (ne lisant pas le suédois, je n’ai jamais su quelle viande c’était), d’une qualité remarquable, avec un excellent goût en bouche. Par exemple, au Kalmar Country Museum, le repas eu self était particulièrement bon, à base de poissons.
Le diner Nous avons diné très régulièrement au restaurant. Comme nous voulions gagner du temps à midi, comme je l’expliquais plus haut, les soirs nous avons pris le temps de diner dans des petits restaurants pour déguster les plats gourmands locaux. Beaucoup étaient assaisonnés avec de beaucoup de verdure et autres herbes aromatiques. Nous avons bien évidemment gouté aux différentes manières de manger du hareng (qui ne peut résister au hareng !) mais nous nous sommes également adonné aux boulettes de viandes (que l’onn retrouve aussi en Norvège sous la forme de boulettes de rennes).
Ndlr: où dans les magasins Ikea ! Les boissons Ne buvantpas l’alcool, je n’ai pu que goûter aux différentes eaux. Peu de différences notées. En revanche, mon amis, brasseur de son état , s’est particulièrement délecté des différents nectars brassicoles. En effet, un large éventail de bières est proposé dans les différents bars à bières. Notons que la consommation d’alcool est un sujet de blague très fréquent ! Après tous ces délicieux mets, il nous reste plus qu’à attendre un an avant de déguster d’autres mets, que nous ne manquerons pas de vous faire partager.
Sébastien

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *