La Saint-Vincent Tournante à Corgoloin (21)

Corgoloin et la Bourgogne seront une fois de plus en fête ces 29 et 30 janvier à l’occasion de la Saint-Vincent tournante.

Ce petit village, situé en Côte d’Or au coeur de la Bourgogne. Ses habitants sont appelés les Corgolinois et les Corgolinoises.
La commune s’étend sur 12,6 km² et compte 986 habitants depuis le dernier recensement de la population datant de 2005. Avec une densité de 78,4 habitants par km², Corgoloin a connu une hausse de 9,8% de sa population par rapport à 1999.


Entouré par les communes de Comblanchien, Ladoix-Sérigny et Magny-lès-Villers,
Corgoloin est situé à 9 km au Nord-Est de Beaune la plus grande ville au alentour.
Situé à 229 mètres d’altitude, le village de Corgoloin a pour coordonnées géorgaphiques 47° 5′ 2 » Nord, 4° 54′ 52 » Est.
La commune est proche du Parc Naturel Régional du Morvan (
environ 30 km).

Histoire: La première Saint-Vincent « Tournante » date de 1938

L’année 1938 marque la première Saint-Vincent hors du caveau. Chambolle-Musigny est l’hôte de ce coup d’essai, qui se révèlera être un coup de maître. Les différentes confréries vigneronnes se réunissent et se suivent dans le village dans leurs tenues traditionnelles, les statues portées par les vignerons. Les chevaliers du Tastevin ferment la marche, et prennent conscience qu’ils répondent au voeu de tous :

la Saint-Vincent « Tournante » est née.

Vosne-Romanée accueillera la deuxième édition en 1939. Le succès grandit, les sociétés viticoles sont plus nombreuses, les convives plus de 300 pour le repas au Caveau Nuiton.

La journée du 22 janvier étant le plus souvent réservée aux assemblées générales, on décide que la Saint-Vincent Tournante aura lieu la semaine suivante, soit le dernier week-end de janvier.

La Saint-Vincent Tournante en 2011

Toutes les confréries vineuses avancent solennellement en costumes traditionnels, les statues des saints protecteurs de chaque village tournées vers le ciel. Moment fort parmi d’autres de la Saint-Vincent Tournante, le défilé précède l’office religieux. À la sortie de la messe, l’intronisation de nouveaux chevaliers du Tastevin a lieu. Ce sont ensuite deux jours qui s’étirent de caveaux en caveaux, un verre à la main. Une ambiance conviviale et joyeuse anime cette fête magnifique, réunissant amateurs et connaisseurs, touristes curieux et vignerons de la région.

Un village sous le signe de la Saint-Vincent

Comme chaque année, villageois et vignerons bénévoles se réunissent et travaillent tout au long de l’année pour embellir les ruelles. Sous la présidence de Damien Gachot, viticulteur à Corgoloin, les coulisses de la Saint-Vincent Tournante 2011 s’activent depuis plusieurs mois pour que la fête soit une réussite à la hauteur des précédentes éditions. De l’organisation à la décoration, rien n’est laissé au hasard. Parce que les visiteurs viennent du monde entier, mais aussi parce que la Saint-Vincent est depuis ses origines synonyme de solidarité et de partage, ils redoublent d’imagination pour décorer ruelles et caveaux, et réserver aux visiteurs un accueil chaleureux.

Corgoloin, l’alliance de différents terroirs

Le village de Corgoloin, terre d’accueil de Côte de Nuits-Villages, symbolise l’unisson des terroirs. Répartie sur cinq communes, deux au nord de Nuits Saint-Georges, trois au sud, l’appellation se rassemblera au coeur de Corgoloin pour deux jours chaleureux.

De cet état d’esprit fédérateur est née l’idée de représenter différentes régions de France dans les quartiers du village : l’Ile de France, Rhône-Alpes, la Bretagne, la Normandie, le Pas de Calais, les Dom Tom , l’Auvergne et bien sûr la Bourgogne.

Une affiche aux couleurs de la Bourgogne

Beaunois depuis de nombreuses années, le peintre Micha a donné les couleurs de sa terre d’adoption à l’affiche de cette 73ème édition.

Influencé par les oeuvres de Cézanne, Picasso et Matisse, il place au coeur de son oeuvre les couleurs et les formes géométriques.

Pour la Saint-Vincent Tournante 2011, il s’est joué du temps, en modernisant la figure traditionnelle du patron des vignerons, une grappe symbolique à la main. L’empreinte religieuse de la Fête est en arrière plan, transparaissant sur un fond rappelant un vitrail. Contours affirmés et couleurs éclatantes, l’affiche est à l’image de la fête : inspirée de la tradition et incontestablement ancrée dans son époque.

CÔTE DE NUITS – VILLAGES, UNE APPELLATION À DÉCOUVRIR !

Côté Terroir

Côte de Nuits-Villages est une appellation qui s’étend sur les cinq communes suivantes du nord au sud : Fixin, Brochon, Premeaux, Comblanchien et Corgoloin.

La nature des sols explique l’aptitude toute particulière de ces quelque 150 hectares à produire des vins d’une grande finesse, essentiellement en rouge. Les vignes sont installées sur les calcaires du Jurassique, d’une pureté remarquable dans l’aire d’appellation.

La latitude élevée, le climat d’influence continentale avec des étés chauds et des automnes secs et la parfaite adaptation des cépages bourguignons expliquent l’existence en ce lieu d’un vignoble d’une si belle qualité.

Côté Cave

Côte de Nuits-Villages est le terroir de prédilection du Pinot Noir, cépage rouge traditionnel de la Bourgogne. On trouve également en quelques endroits le cépage Chardonnay en blanc, lui aussi traditionnel de la région.

En rouge

La qualité des sols et l’exposition donnent naissance à des vins rouges d’une belle matière, riche et concentrée. La robe rouge rubis soutenue et le nez au fruité intense, marqué par la cerise et le cassis, annoncent une bouche ample et complexe. Les tannins soyeux associés à une très légère acidité donnent aux vins un bon potentiel de garde. Ils pourront patienter 5 à 10 ans en cave.

En blanc

Si le Chardonnay est le cépage bourguignon par excellence, sa production en Côte de Nuits-Villages est très limitée.

Implanté sur des sols davantage habitués aux rouges, il donne à déguster des vins opulents d’une belle complexité aromatique.

L’oeil est clair et légèrement doré. Pour les arômes, on souligne des notes de fleurs blanches et de prune, qui avec l’âge cèdent la place à la pomme mûre et au coing. À déguster dans leur jeunesse, ils vieillissent 7 à 8 ans en cave.

La saint-Vincent est aussi fédérative que festive pour les habitants du Village de Corgoloin !

À table

Les Côtes de Nuits-Villages rouges accompagnent volontiers un canard rôti, une viande rouge, des abats rôtis ou un veau longuement braisé.

Ils préfèrent les fromages à saveur soutenue : époisses, langres, brie, Brillat-Savarin, cantal, chaource et salers.

Les blancs se marient à merveille avec un jambon persillé, des escargots ou des fromages de chèvre, du comté et du gruyère.

Qui était Saint-Vincent ?

Né dans une famille noble à la fin du IIIe siècle, Vincent devient diacre puis archidiacre à Saragosse. Il est alors chargé de l’administration des biens de l’église.

Emprisonné et torturé par ordre du préfet Dacien à Valence, Vincent meurt le 22 janvier 304.

Un saint patron pour les vignerons

Plusieurs hypothèses sont à l’origine de sa mystérieuse élection.

La plus probable réside dans le choix des vignerons qui auraient choisi Vincent comme patron car le mot ‘vin’ se trouve dans le prénom du Saint. On peut donc interpréter ‘Vincent’ comme ‘Vin Sang’, le sang de la vigne.

Mais on parle également de l’activité du diacre qui à l’autel verse le vin dans le calice, sang de la vigne.

À savoir aussi, que le 22 janvier correspond à une période durant laquelle le climat transite entre un état d’hibernation de la vigne et celle du retour de la végétation, et autrefois au retour de sa taille.

Enfin, une légende raconte que Saint Vincent se serait arrêté au bord d’une vigne pour parler avec des vignerons et pendant ce temps, son âne aurait brouté les jeunes pousses de vigne. À la récolte suivante, le pied de vigne brouté par l’âne aurait produit plus que les autres. L’âne de Saint Vincent serait donc l’inventeur de la taille de vigne !

Mais aucune de ces hypothèses n’a été vérifiée, le mystère reste entier. En souvenir du martyre de Vincent, Clovis rapporte en 542 la tunique du Saint. Son culte, populaire en Espagne, se répand par la suite en France.

5 RÉGIONS POUR 4 CÉPAGES


Du nord au sud

Le vignoble bourguignon compte près de 29 500 hectares de vignes, pour une centaine d’AOC et un volume de récolte de 1,5 million d’hectolitres par an.

Le vignoble de Bourgogne s’étend sur cinq grandes régions de production :

Le Chablisien : porte de la Bourgogne des vins, le chablis est un grand vin blanc, sec, fruité, racé et élégant. Le vignoble recouvre 4 000 hectares sur une vingtaine de communes.

La Côte de Nuits,en descendant vers le sud, est également appelée les ‘Champs Elysées de la Bourgogne’. Les vignes sont ici réparties sur 8 communes, sur une superficie de 3000 hectares.

La Côte de Beaune, connue dans le monde entier s’étend sur 5 000 ha. La ville de Beaune est la capitale vinicole de la Bourgogneet lui a donné son nom.

La Côte Châlonnaise, dans son prolongement, est un beau vignoble de 4 000 ha.

Le Mâconnais, avec 6 500 ha, est le plus grand vignoble mais aussi le plus méridional de Bourgogne. Terre de prédilection du chardonnay, il produit des vins blancs exceptionnels. Les appellations les plus célèbres sont les Pouilly-Fuissé, Pouilly-Loche, Pouilly Vinzelles et St Véran.

LE VIGNOBLE BOURGUIGNON : 5 RÉGIONS POUR 4 CÉPAGES

Sur les cent appellations que compte la Bourgogne, on trouve 33 Grands crus, 44 AOC communales et 23 AOC régionales.

4 cépages se partagent le vignoble, le Pinot Noir pour les rouges et le Chardonnay pour les Blancs étant largement majoritaires.

Les cépages rouges :

Le Pinot Noir : le Pinot Noir a fait, depuis la création du vignoble bourguignon, la renommée de ses grands vins rouges. Il produit des grappes compactes d’un noir violacé dont les petits grains serrés contiennent un jus abondant, incolore et sucré.

Le Gamay : c’est un plant assez fertile dont les raisins sont plus ou moins serrés selon les variétés. Le Gamay a emprunté son nom à un hameau de Saint-Aubin, près de Puligny-Montrachet. Il est cité dans plusieurs textes du XIVème siècle. Plus fréquent dans le Beaujolais, il représente moins de 5% de l’encépagement en rouge.

Les cépages blancs :

Le Chardonnay : il est à l’origine de la renommée des meilleurs vins blancs de la Côte de Beaune, de la Côte Chalonnaise, du Mâconnais et du Chablis. Il produit de jolies grappes dorées de taille moyenne, mais plus allongées et moins serrées que celle de Pinot Noir. Ses grains sont petits, mais riches d’un jus blanc délicieusement sucré.

`

L’Aligoté : plant mi-fin très ancien en Bourgogne, c’est un cépage blanc assez vigoureux, ses raisins sont plus gros et plus nombreux que ceux du Chardonnay et, par suite, son rendement est supérieur. Ce cépage est répandu un peu partout dans les terres qui ne conviennent pas au Pinot et au Chardonnay, tout en restant d’excellentes terres à vignes. Le vin qu’il produit ne porte pas le nom du village où il est cultivé (une seule exception : Bouzeron), mais il s’appelle légalement Bourgogne Aligoté. Il peut aussi entrer dans la composition du Crémant de Bourgogne.

——————————————————————————————————————————————–

Qui parle de vins, parle de gastronomie, Bourguignonne, s’entend !

Le jambon persillé


Ingrédients pour 8 personnes :

• 1,5 kg de jambon demi-sel

• 4 échalotes

• 1 jambonneau demi-sel

• 1 tête d’ail

• 2 pieds de cochon

• 1l d’Aligoté

• 1 oignon

• 10 cl de vinaigre de vin

• 2 carottes • Poivre du moulin

• 100 g de persil hâché • 1 bouquet garni

Préparation

Faire dessaler le jambon et le jambonneau pendant six heures.

Plonger dans l’eau froide le jambon et le jambonneau et les laisser cuire à feu moyen pendant 30 minutes.

Les égoutter et les remettre à cuire avec les deux pieds de cochon, 1l de vin blanc, un oignon, deux carottes, deux échalotes, deux gousses d’ail, le bouquet garni, le thym, le laurier et quelques grains de poivre noir. Recouvrir d’eau, faire cuire à couvert pendant 2 heures.

Egoutter le jambon et le jambonneau, les couper en gros dés.

Faire bouillir le bouillon jusqu’à obtention d’1 litre de liquide environ et le filtrer à travers une passoire. Ajouter le vinaigre et le vin.

Verser un peu de ce bouillon dans un ramequin et réserver le reste.

Mettre le ramequin 30 minutes au congélateur. Si au bout de ces 30 minutes vous n’obtenez pas une gelée, rajouter 4 à 5 feuilles de gélatines alimentaires (que vous aurez ramollies préalablement à l’eau tiède) dans le bouillon restant.

Hacher finement les échalotes et l’ail restant et le persil. Réserver.

Dans une terrine, monter le persillé en alternant les dés de jambon et jambonneau et l’ail, les échalotes et le persil hachés. Couler la gelée refroidie (mais non encore prise) au fur et à mesure que vous monter le persillé.

Mettre la terrine au congélateur pendant 12 heures.

Il n’est pas nécessaire de mettre du jambonneau dans cette recette, ce n’est pas de coutume, mais en ajouter permet de rendre le jambon persillé plus moelleux.

Servir frais accompagné d’un vin blanc de la Côte de Nuits.

——————————————————————————————————————————————–

Poulet Gaston-Gérard*

*Réalisée pour la première par la femme du maire de Dijon de 1921 à 1935, Madame Gaston-Gérard,

Préparation

Dans une sauteuse, faire fondre le beurre et dorer le poulet. Assaisonnez avec du sel, du poivre et du paprika.

Couvrir et laisser cuire 30 minutes.

Mettre de côté le poulet dans un plat à gratin.

Dans la sauteuse, verser le vin blanc puis incorporez le Comté en remuant avec une spatule. (garder un peu de râpé)

Laisser fondre le fromage et ajouter la crème en continuant de remuer.

Porter à ébullition et ajouter la moutarde.

Verser la sauce sur le poulet, ajouter le reste de fromage et faire gratiner à four très chaud (240°C) pendant 15 minutes.

Servir avec un vin blanc sec.

——————————————————————————————————————————————–

Les Gougères


Préparation

Préchauffez le four à 200°C (thermostat 5).

Dans une casserole, mélangez l’eau, le beurre et le sel. Faites cuire à feu vif pour porter à ébullition.

Lorsque le beurre est complètement fondu, retirez du feu. Incorporez ensuite la farine d’un seul coup en remuant très énergiquement avec une spatule en bois.

Mettez de nouveau la casserole sur feu vif en continuant de remuer jusqu’à ce que la pâte forme une boule et se détache. Cette opération s’appelle dessécher, elle est essentielle pour la réussite des petits choux. Retirez la casserole du feu.

Incorporez les oeufs un par un en vous assurant à chaque fois qu’ils sont bien incorporés avant de casser le suivant. La pâte a bonne consistance lorsqu’en y plongeant le bout du doigt elle y adhère franchement. Ajoutez le fromage.

Répartissez la pâte en petites boules assez espacées sur la plaque du four beurrée ou recouverte de papier sulfurisé.

Faites cuire environ 25 mn, jusqu’à qu’ils soient dorés.

À servir en apéritif ou avec une salade. Accompagnez d’un vin blanc sec.

________________________________________________________________________________________

INFORMATIONS PRATIQUES POUR VENIR À LA SAINT-VINCENT TOURNANTE DE CORGOLOIN

Contact :
Comité d’organisation de la Saint-Vincent Tournante de Corgoloin en Côte de Nuits-Villages
Mme DESERTAUX
Tél : 33 (0)3 80 62 98 40

Le site Internet officiel de la St-Vincent à Corgoloin 2011

En train

Depuis Lyon via Beaune – Gare de Corgoloin

Depuis Paris via Dijon – Gare de Corgoloin

En voiture

Depuis Lyon / Paris : A6 Sortie 24 Saint-Nicolas – Beaune, puis D974 direction

Nuits-Saint-Georges – Dijon, traverser Ladoix- Serrigny

Depuis Dijon : A31 Sortie Nuits-Saint-Georges puis D 974 direction Corgoloin

Le Programme officiel

SAMEDI 29 JANVIER 2011

8h : Parcours de 3,5 kilomètres dans les vignes Départ du Domaine d’Ardhuy

10 h : Arrivée au monument aux morts

10h15 : Messe à l’Eglise de Corgoloin, retransmise à la Cuverie Gachot

11h -17h : Ouverture des caveaux

DIMANCHE 30 JANVIER 2010

11h – 17h : Ouverture des caveaux

• Kit d’entrée comprenant

1 verre, 1 dépliant visiteur et coupons dégustation : 15 €

• Boîte de 6 verres : 30 €

• Verre à l’unité : 6 €

• Banquet du samedi soir : 140 €


Rétroliens/Pings

  1. Les tweets qui mentionnent La Saint-Vincent Tournante à Corgoloin (21) ce week-end ! : LYON SAVEURS -- Topsy.com - [...] Ce billet était mentionné sur Twitter par Godet michel jp et Godet michel jp, Godet michel jp. Godet michel …

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *