Juin 2017: la canicule arrive. Soyez vigilants ! 0800 06 66 66

Communiqué officiel de vigilance et de prévention

Direction générale de la Santé
Paris, le 18 juin 2017

France Santé

Vague de chaleur dans plusieurs régions :
Activation de la plate-forme téléphonique 0800 06 66 66
Alors que Météo France prévoit une forte hausse des températures pour les jours à venir, la Direction générale de la santé a décidé d’activer la plateforme téléphonique d’information «Canicule».
Cette plate-forme téléphonique, accessible au 0800 06 66 66 (appel gratuit depuis un poste fixe en France, de 9h à 19h) permet d’obtenir des conseils pour se protéger et protéger son
entourage, en particulier les plus fragiles. Comme prévu par le plan national canicule 2017, les autorités sanitaires nationales et régionales surveillent la situation heure par heure.
Météo France prévoit, à partir de demain et dans les prochains jours, une vague de chaleur qui touchera la majeure partie du territoire. Ce lundi 19 juin 2017 à 16H00, 51 départements sont en vigilance orange
Début de suivi pour :
Ain (01), Allier (03), Ariège (09), Cher (18), Corrèze (19), Côte-d’Or (21), Creuse (23), Eure-et-Loir (28), Haute-Garonne (31), Gers (32), Ille-et-Vilaine (35), Indre (36), Indre-et-Loire (37), Isère (38), Jura (39), Loir-et-Cher (41), Loire (42), Loire-Atlantique (44), Loiret (45), Lot (46), Mayenne (53), Nièvre (58), Orne (61), Puy-de-Dôme (63), Hautes-Pyrénées (65), Rhône (69), Saône-et-Loire (71), Sarthe (72), Seine-et-Marne (77), Yvelines (78), Tarn (81), Tarn-et-Garonne (82), Yonne (89), Essonne (91) et Val-d’Oise (95).Maintien de suivi pour :
Charente (16), Charente-Maritime (17), Dordogne (24), Gironde (33), Landes (40), Lot-et-Garonne (47), Maine-et-Loire (49), Pyrénées-Atlantiques (64), Paris et petite couronne (75-92-93-94), Deux-Sèvres (79), Vendée (85), Vienne (86) et Haute-Vienne (87).

Des vigilances jaunes sont, par ailleurs, prévues dans de nombreux départements des régions Bretagne, Centre-Val-de-Loire, Pays-de-la Loire, Ile-de-France, Occitanie, Nouvelle-Aquitaine, Auvergne-Rhône-Alpes, Bourgogne Franche-Comté. Ces températures élevées, qui baisseront peu pendant la nuit, pourraient perdurer toute la semaine.
Evolution prévue :
L’épisode de fortes chaleurs perdure et se décale vers le nord-est en s’intensifiant en ce début de semaine.
Lundi 19 juin, les températures maximales de l’après-midi atteignent généralement entre 34 et 37°C de la Nouvelle Aquitaine vers le Centre-Val-de-Loire, Pays-de-la-Loire et l’intérieur de la Bretagne. Les plus fortes valeurs s’observent des Landes aux Charentes avec 38/39°C.
Plus au nord et à l’ouest, la chaleur s’est également intensifiée par rapport à dimanche avec des maximales entre 33 et 35 degrés.
La nuit prochaine reste bien chaude, les températures minimales mardi matin restent généralement comprises entre 18 et 22 degrés.
Mardi 20 juin après-midi, les fortes chaleurs gagnent vers l’est du pays et se maintiennent sur l’ouest. Les températures maximales seront souvent supérieures à 34/35 degrés avec des pointes à 37/38 degrés de la Nouvelle Aquitaine vers le Centre-Val-de-Loire. De plus, le temps devient lourd et parfois orageux.
La canicule persiste jusqu’à jeudi 22 juin avant un rafraîchissement qui s’amorce par l’ouest du pays et s’étend progressivement entre vendredi et samedi avec la chaleur qui régresse vers le Sud-Est puis la basse vallée du Rhône.
Alors que des actions locales d’information et de communication sur les mesures préventives à destination des publics sont d’ores et déjà mises en œuvre depuis le 1er juin, les autorités sanitaires ont alerté les établissements accueillant des personnes âgées et en situation de handicap afin qu’ils renforcent la prévention sur les risques sanitaires liés à la chaleur.
Par ailleurs, la Direction générale de la santé rappelle le rôle fondamental des associations, lesquelles appuient les autorités locales sur le terrain pour permettre l’assistance aux personnes en situation de précarité, personnes isolées et personnes à risque.

Ci-dessous la carte officielle Météo-France le 19 juin 2017 à 16H00.

Météo France 19JUINN°2

En plus de l’ouverture de la plate-forme téléphonique d’information « canicule » accessible au 0800 06 66 66, la Direction générale de la santé rappelle que des conseils simples permettent de
protéger sa santé, en particulier pour les personnes les plus à risques (personnes âgées de plus de 65 ans, personnes handicapées ou malades à domicile, personnes dépendantes, femmes enceintes,
parents de jeunes enfants…) :
Buvez régulièrement de l’eau sans attendre d’avoir soif ;

Rafraîchissez-vous et mouillez-vous le corps (au moins le visage et les avants bras) plusieurs fois par jour ;
Mangez en quantité suffisante et ne buvez pas d’alcool ;
Evitez de sortir aux heures les plus chaudes et passez plusieurs heures par jour dans un lieu frais (cinéma, bibliothèque municipale, supermarché, musée…) ;
Maintenez votre logement frais (fermez fenêtres et volets la journée, ouvrez-les le soir et la nuit s’il fait plus frais) ;
Pensez à donner régulièrement de vos nouvelles à vos proches et, dès que nécessaire, osez demander de l’aide ;
Si nécessaire, demandez conseil à votre médecin traitant, tout particulièrement en cas de problème de santé ou de traitement médicamenteux régulier (adaptation de doses par exemple).
Alors que 3 jeunes personnes, pourtant en bonne santé, sont décédées pendant une activité physique le week-end dernier, il convient également d’insister sur la nécessité d’éviter les efforts
physiques pendant les vagues de chaleur, en particulier aux heures les plus chaudes de la journée.
Enfin, en vue de la semaine de travail à venir, il est rappelé que les employeurs sont tenus de prendre, de manière pérenne, les mesures visant à assurer la sécurité et à protéger la santé des
travailleurs de leurs établissements (aménagements d’horaires, limitation ou report des activités susceptibles d’avoir un effet délétère sur la santé de leurs travailleurs : port de charge, exposition au
soleil aux heures les plus chaudes, etc.)
Les conseils de prévention, ainsi que les outils élaborés par le ministère chargé de la santé et l’Agence nationale de santé publique (ANSP) figurent sur les sites Internet du ministère et de l’Agence. Vous
pouvez consulter en particulier les pages suivantes :

 

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *