Dix ans de patience avant l’ouverture du parking des Brotteaux !

Lyon,le 10 mai 2012 – Inauguration du parking des Brotteaux.
Il aura fallu près d’une dizaine d’années pour que la construction du parking souterrain des Brotteaux aboutisse. Un dossier laborieux, initié quant à sa réflexion en 1990-1991, dont l’accouchement s’est avéré délicat et qui s’est achevé avec des délais supplémentaires dus à des problèmes techniques, au grand dam des habitants et commerçants du quartier.

Inauguration ...

La présence importante d’eau dans les sous-sol ayant modifié quelque peu le projet initial, qui est ainsi passé de 6 à 5 étages et qui a nécessité l’implantation de pompes au dernier sous-sol. Pour mémoire, ce quartier « Broto » (plaine alluviale) était jadis très humide, voire marécageux et les vaches des fermes présentes y broutaient…
Ce mauvais souvenir vient de trouver un épilogue avec l’inauguration du parking début mai, quand bien même l’aménagement de la place Général Brosset n’est pas encore achevée.


C’est la société Q’park qui exploite ce parking affichant 410 places dans un quartier qui en sentait l’énorme besoin. Aviez-vous déjà essayé de vous garer pour l’heure du déjeuner ?
La nécessité était donc urgente et donc de mise.
Dessiné par l’architecte lyonnais Albert Constantin, son coût est de 19 millions d’euros, dont 6,6 financés par le Grand Lyon et Jacqueline Dauriac en a réalisé l’œuvre d’art majeure intitulée « Soyons soyeux ! ».
Une création haute de 15 mètres qui se présente comme un hommage aux soyeux lyonnais.
Avec la mise en service de ce parking en face de l’ancienne gare des Brotteaux, la seconde phase du projet va pouvoir entrer en action, à savoir la finition de l’aménagement extérieur de laplace. La dernière phase de cette finition étant prévue d’août à décembre 2012.
Au cœur de cet aménagement urbain valorisé à 8,2 millions, dont 1,7 financés par la ville de Lyon, 15 000 mètres carrés qui vont sans aucun doute redonner une identité à ce quartier, dont la réduction de l’emprise automobile sera l’un des éléments majeurs souhaité par la collectivité.

La place Gal. Brosset va devenir l'une des plus belles de la ville ...

Si l’ancienne horloge de la place ne semble pas devoir être réinstallée, déplore le maire d’arrondissement**, le nouvel espace urbain sur la place et ses abords va réjouir tous les commerçants et plus particulièrement les restaurateurs avides de terrasses en ce début de jours printaniers et qui attendaient la fin de ce beau projet avec fébrilité.
C’est le cas entre autre du chef triplement étoilé  Georges Blanc, au moment même où le trottoir devant sa brasserie gourmande, Le Splendid, s’affaissait quelque peu suite aux travaux de la place.

On remarque l'affaissement du trottoir, au droit du Splendid...

Antoine Maillon (Directeur des opérations du Groupe Georges Blanc) et Geoffroy Berrier (Directeur du Splendid) devant les travaux ...

A n’en pas douter tout va certainement rentrer rapidement dans l’ordre, dans l’attente de l’une des plus belles terrasses de Lyon, sur l’une des plus belles places en devenir de la Capitale mondiale de la gastronomie..

Splendide, non ?
Michel Godet

* Q’park exploite également deux autres parkings à Lyon

** « Je suis le petit maire d’arrondissement et je voudrais savoir Monsieur le Sénateur-Maire si l’horloge et son support vont être réinstallés ?  » (Pour info, la réponse de G. Collomb a été non)



Merci de ne pas faire de copier/coller de mes textes sur vos blogs. Les textes et photos sont la propriété de lyon-saveurs et ne sont pas libres de droits. Toute reproduction de ce magazine virtuel, et de son contenu, tout ou partie, textes, photos, charte graphique, n’est pas autorisée.




-Par comparaison dans la ville….


Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *