Hoc lumen est ! (6 – 9 décembre 2018)

C’est en 1989 que la Fête des Lumières voit le jour entre Rhône et Saône en corrélation avec la Fête religieuse honorant l’inauguration de la statue de la Vierge Marie le 8 décembre 1852.
Dix neuf années plus tard, la fête est largement pérennisée avec une ampleur qui ne cesse de croitre et une aura, certes hexagonale, mais aussi internationale, en en faisant un réel événement de référence en matière de mise en lumière éphémère en milieu urbain.

Capture d’écran 2018-11-09 à 18.20.00

Théâtre des Célestins

Quatre jours durant, la ville de Lyon sera toujours dans la tradition à la fois un gigantesque théâtre de créations lumineuses, un laboratoire expérimental et innovant en matière d’éclairage, ainsi que la concrétisation d’une belle ferveur de la part des quelques 1,8 millions de visiteurs présents en 2017.
Sécurité oblige, l’édition de 2015 est annulée pour revenir en mode contraint avec un dispositif d’une ampleur exceptionnelle et dans un périmètre réduit.
Avec des mesures de sécurité toujours aussi prégnantes, 2018 voit le périmètre du Parc de la Tête d’Or revenir dans le giron de la fête avec « Présages » l’œuvre de Marie-Jeanne Gauthé et Géraud Périole, scénographes et designers vidéo, mettant en scène deux échassières et des lutins, mais aussi une multitude de lucioles virevoltantes et bordant le lac.
La place des Jacobins et sa fontaine, la place des terreaux, celle de Bellecour ou encore, la façade de la cathédrale Saint-Jean offriront comme à l’accoutumée de superbes prestations  sublimées par la fée
lumière.

Capture d’écran 2018-11-09 à 18.19.37

Les Anooki sont de retour !

Au programme, des expérimentations certes, mais aussi des songes et mystères, des histoires singulières, la valorisation d’une énergie naturelle avec ses pigments de lumière et autres cascades mues par 12
000 bouteilles d’eau recyclée.
Avec ses près de 80 créations, ses 12 pays représentés dans la programmation, ses également 80 entreprises et institutions partenaires, ses plus de 2 000 personnels de sécurité en place chaque soir, voire ses 150 étudiants et jeunes créateurs participants à leurs œuvres, l’édition 2018 s’annonce sous de bons auspices, ainsi que sous
le signe de la sécurité, faisant de Lyon une fois de plus une capitale, innovante aussi en matière de financement public-privé (Cinquante pourcent de ce dernier étant pris en charge par les partenaires) valorisant son savoir-faire lumineux dans le monde entier.

Michel Godet

Capture d’écran 2018-11-09 à 18.25.53

NB: vous trouverez l’ensemble du programme de cette fête des lumières 2018 sur:

Fête des Lumières 2018 – Le site Internet

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *