Halles de Lyon Paul Bocuse: Temple de la gastronomie lyonnaise !

Après leur départ des Cordeliers et remplacées pendant un temps par un parking puis un Monoprix et situées depuis 1971 Cours Lafayette, en face du Centre Commercial de la Part Dieu, les Halles de Lyon s’appellent depuis 2006, Halles de Lyon Paul Bocuse.
Une belle reconnaissance pour ce temple des produits de qualité et de tradition lyonnaise, qui a su utiliser et communiquer sur le nom de Monsieur Paul B., cuisinier à Collonges-au-Mont-d’Or et qui fait partie aujourd’hui du patrimoine gourmand d’entre Rhône & Saône.

Boucherie Maurice Trollier (MOF)

Elles regroupent actuellement 58 commerçants et artisans, emploient environ 400 personnes et recoivent concession d’occupation du domaine public par la Ville de Lyon. Un sujet qui avait donné lieu dernièrement à quelques « difficultés de communication » entre ces commerçants et la ville qui a fait grimper, plus que de raison semble-t-il selon ces derniers, les loyers.
En cette fin d’année, l’heure est plutôt à la fête et à la gourmandise avec une débauche de produits de qualité, voire d’exception dans des domaines aussi variés que la charcuterie, les BOF (beurres, œufs et fromages), les légumes, l’épicerie de luxe, mais aussi les épices, les bistrots, les bouchers ou encore les poissonniers.
A ce sujet coup de chapeaux aux Meilleurs Ouvriers de France présents, Maurice Trollier, Etienne Boissy et Hervé Mons.

Etienne Boissy (MOF) Fromagerie Mons-Boissy

Si le matin dès potron minet on ne voit pratiquement plus les cuisiniers venir faire leurs courses, humer la tendance et terminer leur visite devant un mâchon, ils représentent encore une part importante de la clientèle, rejointe par des particuliers toujours à la recherche de qualité, sans trop regarder les prix cependant.
Les Halles c’est aussi l’ambiance, la convivialité à nulle autre pareille, la gouialle, les retrouvailles entre copains sans oublier les personnalités au rang desquelles nous plaçons bien volontiers Colette Sibilia, Renée Richard, Yannick Rousseau (le bistrot en face de chez Colette), Gérard Lobieti (Gast), Celerier, Bahadourian…
Ainsi, secondée par ses filles, Colette Sibilia sait tout des histoires et de l’histoire des Halles, connait tout un chacun mieux qui quiconque, les chefs en premier, et n’hésite pas à « exporter » à Paris ses spécialités charcutières, rosettes, jésus, saucissons secs ou à cuire, avec ou sans truffes et pistaches, tant il est vrai que Paris est devenue la banlieue de la Capitale mondiale de la gastronomie, Lyon, depuis l’arrivée du TGV !

Charcuterie Colette Sibilia & ses Filles !

Alors, pour les fêtes, faites vous plaisir, à commencer par les yeux et le nez, et faites vos courses dans ce que d’aucun appellent le ventre de Lyon, à moins que ce terme ne soit réservé au marché de gros de Corbas !
Alors,vive le Temple de la gastronomie Lyonnaise et bonnes agapes…
Michel Godet et Lyon Saveurs vous souhaitent de bonnes fêtes de Noël et du bout de l’an.

Pierre Bastin Volailles Clugnet

Haiet Raoudi "Le Comptoir des Halles" ... gourmand. Sur place et à emporter !

Fromagerie-Crèmerie Cellerier

Pause huîtres et vin blanc chez Antonin

Bahadourian. Les saveurs de là-bas, ici !

Giraudet: Cent ans de quenelles et maintenant des soupes !

Gast, une autre belle charcuterie

Boulangerie Jocteur, délocalisée également aux Halles

Rolle, saumon, foie gras, caviar, truffe ...

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *