Gevrey-Chambertin: faites vos jeux, rien ne va plus !

A quelques jours des vendanges, le landerneau bourguignon est en émoi. Il est vrai que l’annonce de la vente du Château de Gevrey-Chambertin (Côte-d’Or), sur la Côte de Nuits entre Beaune et Dijon, et du domaine viticole à un chinois de Macao pour la somme inespérée de 8 millions d’euros va en faire rire jaune plus d’un.

DR Courtoisie Arnaud 25

Qui aurait pu dire, il y a encore une dizaine d’années que cela aurait pu arriver ? Personne à notre avis, mais il est vrai que mondialisation, assoupissement économique du vieux continent et émergence de certaines zones géographiques changent la donne.

Classé, le château date du XIIe et appartenait encore au printemps dernier à plusieurs personnes d’une même famille, mais à la fin du printemps le bien immobilier et ses vignobles (2 Ha de vignes) a été repris par un investisseur chinois, propriétaire à Macao de … salles de jeux.

Les vignerons bourguignons et le président de leur syndicat à Gevrey-Chambertin, JM Guillon, ont bien pensé pouvoir à un moment donné changer le cours de l’histoire. Hélas, leur proposition à 3,5 millions (correspondant aux estimations), puis à 4, puis à 5 a finalement été largement surpassée par l’offre asiatique non pas à 7 millions comme le souhaitaient les propriétaires, mais à 8 millions !

Surenchère …. Il est vrai qu’à Macao, le jeu on connaît et surtout on sait miser pour récolter.

Cette transaction aurait très bien pu se passer à Vinexpo Hong Kong en mai dernier… alors que la Safer de Côte-d’Or n’a pas réussi à préempter cette vente pour cause d’indivision semble-t-il, elle qui est systématiquement avertie de ce genre de ventes.

Mais aurait-elle pu le faire, tant il est vrai qu’une Safer ne peut pas agir dans le cas de vente de parts sociétales, selon le code rural.

Quoi qu’il en soit, les bourguignons se disent inquiets pour la simple raison que cette « ré-évaluation financière de facto » va modifier la donne du prix des propriétés viticoles. ET, à de tels niveaux de prix, beaucoup d’entre elles ne seront plus transmissibles d’une manière intergénérationnelles à cause des droits de mutation qui, eux aussi mécaniquement, suivront cette ascencion pécuniaire.

DR Courtoisie Arnaud 25

Sans autres précisions, la production est estimée aux environ de 11 000 flacons annuellement, pour une appelation qui recense 550 hectares.

Pour l’heure la transaction apporte amertume et même parfois colère, tant il est vrai que l’on craint l’arrivée d’autres investisseurs en Bourgogne. (Ex. le Domaine Maume de 5 Ha racheté récemment par un canadien).

Et si le patrimoine viticole était enfin considéré comme un patrimoine national inaliénable, sauf par de vrais gaulois !

N’en est-il pas ainsi pour l’art ?

A ce jour, un peu plus de la moitié des investisseurs demeurent des français à une époque où le nombre de transactions ne cesse de se multiplier et les montants de croître… sans retenue.

Michel Godet – Rédacteur en chef de www.lyon-saveurs.fr, avec notre collaboratrice à HGK

Ci-dessous une vidéo qui démontre l’amour du vin, français qui plus est, pour les chinois

Fiche technique


Le vignoble de Gevrey-Chambertin

Présentation:
La Côte de Nuits constitue une bande étroite longue de 21 km et par endroit de 2 à 300 mètres de large. Son altitude varie de 230/260 m au sud à 270/300 aux abords de Dijon, sur des pentes souvent escarpées (jusqu »à 25 %).
Elle recouvre 2500 hectares, répartis sur 16 communes. Sur quelques km se succèdent les villages de Marsannay, Fixin, Gevrey-Chambertin, Morey-Saint-Denis, Chambolle-Musigny, Vougeot, Vosnes-Romanée, Nuits-Saint-Georges, autant de noms devenus célèbres grâce à la qualité de leurs crus prestigieux. C’est là que l’on trouve tous les grands crus rouges de Bourgogne (à l’exception du Corton).15 millions de bouteilles sont produites, essentiellement rouges (92 % de la production).
La zone d’appellation d’origine contrôlée «Bourgogne Hautes Côtes de Nuits» s’étend sur une vingtaine de communes situées parallèlement à la Côte, à une altitude moyenne de 300 à 400 m.

Climat, cépages et terroirs
La nature géologique de la Côte de Nuits explique son aptitude particulière à produire des vins rouges. Le vignoble est installé sur les calcaires du jurassique moyen. Les pentes sont vives dans la partie supérieure, plus modéré dans le tiers inférieur du versant où les terres rouges arrachées aux plateaux se mêlent à des éboulis calcaires. Les sols sont pierreux.

La Côte de Nuits est le terroir de prédilection du Pinot Noir, cépage rouge traditionnel de la Bourgogne. On trouve néanmoins, en de rares endroits, le cépage chardonnay en blanc. Les autres cépages : gamay et aligoté de façon marginale. La situation géographique de la côte de Nuits est septentrionale.

Caractères des vins
Bourgogne Hautes côtes de Nuits, les vins rouges des Hautes côtes de Nuits possèdent un caractère bien affirmé et une structure solide. Ils sont robustes, fermes, charpentés et demandent un vieillissement pour s’épanouir. Les vins blancs ont une belle robe or et vert, un nez élégant et fruité ainsi qu’une structure équilibrée.
Côte de Nuits village : la dispersion des différentes communes productrices donnent à cette appellation une certaine variété :
– au nord fermeté et caractère rosé
– au sud tanins plus fins, plus grande souplesse
Vins harmonieux, à découvrir après 5 à 8 ans de vieillissement.
(Sources BIVB)





1 Commentaire

  1. Sur FB ce 24 8 21012:
    Sborgna Nera a commenté votre lien.
    Sborgna a écrit : « Ah bon, parce que les chinois vont tout démonter et tout rapatrier en Chine peut être ?les anglais ont vendu roll royce aux allemands et ils n’ont jamais autant fabriqué et vendu de voiture en Angleterre, y’a qu’ici ou des tordus pense que les investissements étrangers sont comparables à la peste bubonique… »

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *