Fleurie: Capitale des Dix crus du Beaujolais ce wek-end !

Fleurie sera ce week-end la Capitale incontestée et inconstestable  du Beaujolais, à l’occasion de la 31è édition de la fête des dix Crus.

Les responsables du comité de pilotage pour cette édition 2011, Audrey CHARTON (Présidente du Cru Fleurie), Frédéric MIGUET (Maire de Fleurie et Président du CDT du Rhône), Denis MATRAY, Cédric CHIGNARD, Alain COUDERT, Christophe GUILMARD et Stéphanie VERMOREL travaillent avec passion à ce projet depuis de très nombreuses semaines avec la coordinatrice de l’événement, Michèle Petit.

L’Interprofession qui a compris que le salut de ce vignoble ne pouvait passer que la promotion de ses vins de garde, à côté bien entendu de ses emblématiques primeurs, fait de cet événement une pierre angulaire de l’édifice de la reconquête du Beaujolais auprès d’une clientèle nationale, internationale, mais aussi lyonnaise !

michel godet

A ce propos, l’année dernière une intéressante opération de mariage, voire de re-union des dix crus avec les dix arrondissements de Lyon (Neuf mairies d’arrondissements, plus la mairie centrale) s’est déroulée place des Terreaux et dans chacune des dix mairies lyonnaises.

Chénas – 1er Arrondissement

Brouilly – 2ème

Chiroubles – 3ème

Juliénas – 4ème

Côte de Brouilly – 5ème

Morgon – 6ème

Fleurie – 7ème

Moulin-à -Vent – 8ème

Saint-Amour – 9ème

Régnié – Mairie Centrale (Aucune allusion du mot Régner avec la mairie et son maire Gégé 1er !)

Ces mariages ont permis à des nombreux liens de se retisser autour du mythique cépage Gamay. Et à n’en pas douter, l’automne prochain devrait voir de nouvelles opérations symboliques qui iront  à nouveau dans ce sens.

Les Toques Blanches Lyonnaises

Acteurs de la gastronomie lyonnaises, les restaurateurs des Toques Blanches Lyonnaises se joignent à cette volonté de reconquête autour de leur président Christophe Marguin. Ils viendront en représentation à Fleurie pour le lancement de cette 31è fête et participeront au Concours Victor Pulliat.

Un week-end de fête: le programme

Occasion de se ballader, de visiter, de déguster, de passer un week-end en famille, tout sera bon pour aller à Fleurie les 7 et 8 mai 2011.

LES MOMENTS FORTS DU SAMEDI

9 h 00

Début du Concours de dégustation Victor Pulliat : un concours réunissant plus de 60 professionnels (restaurateurs, négociants, vignerons, oenologues, courtiers et sommeliers). Comme en 2010, les Toques Blanches participent à ce concours de dégustation des crus du Beaujolais.

9 h 30

A Lyon, les Maires d’arrondissements et les Responsables des crus quittent l’Hôtel de Ville dans 10 véhicules de collection.

11 h 15

Les Toques blanches quittent le concours à Chiroubles et rejoignent le coeur du Village de Fleurie pour le lancement de la 31e édition de la fête des crus.

11 h 45 à 12 h 30

Accueil officiel à la mairie de Fleurie et rendez-vous face à la cave des grands vins de Fleurie pour un hommage aux femmes de Fleurie avec 8 comédiens de l’Ecole d’Art Dramatique « La Scène sur Saône » (LYON 7ème).

Inauguration de la fresque de la cave des producteurs des grands vins de Fleurie

15 h 00

Dégustation des vieux millésimes – sur réservation- renseignements à l’office du

tourisme.

15 h 30

Vernissage de l’exposition de véhicules de collection du Musée des sapeurs pompiers de Lyon et du Rhône.

16 h 00

Dégustation du millésime 2009 : retransmission vidéo en direct sur le site internet de la fête des crus

http://www.fetedescrus-beaujolais.com

19 h 00

Résultat du Concours Victor Pulliat : remise des prix avec la Confrérie des « Damoiselles de Chiroubles ».

20 h 00

Présentation de la Confrérie des  » Ambassadeurs du Cru Fleurie » et début du diner cabaret à partir de 20 h 30.

LES MOMENTS FORTS DU DIMANCHE

9 h 30 à 11 h 00

Messe célébrée par le cardinal Barbarin, archevêque de Lyon et bénédiction des confréries.

NDLR: le vin de messe sera-t-il du Beaujolais blanc Monseigneur ?

10 h 00 Le résultat du concours de la plus grosse tête roulée sera validé.

11 h 15 Mise en perce et tournée des dix crus.

16 h 00

Vente aux enchères de vieux millésimes au profit de l’association « Docteur Clown ».

16 h 30

Un anniversaire et 42 bougies autour de Bomal-sur-Ourthe, du restaurant « Le Cep » et du Marathon du Beaujolais. Le baptême de la rose de Fleurie

17 h 00 Défilé des confréries invitées.

17 h 30

Présentation de l’affiche de la 32ème édition de la fête des crus 2012 qui aura lieu à Villié-Morgon.

17 h 30 Final avec la chorale de Juliénas.

LE VILLAGE ORGANISATEUR: FLEURIE

Station verte

Village viticole

Production de très grands vins

Vocation touristique affirmée

Fleurie est une commune de 1 200 habitants située au nord du département du Rhône, à 58 km de Lyon, 20 km de Macon, 28 km de Villefranche-sur-Saône et 47 km de Bourg-en-Bresse.

Les touristes sont nombreux à venir chaque année dans ce village qui dispose de nombreuses infrastructures : un office du tourisme depuis 2004, un camping haut de gamme, de nombreuses chambres d’hôtes, des commerces, un restaurant gastronomique et un hôtel.

Entre les caves particulières des vignerons et deux points de vente dans le village (maison du cru, cave des producteurs des grands vins), les amateurs de vin disposent d’un beau panel de millésimes étonnants.

Depuis quelques années, la municipalité a engagé de gros chantiers pour l’embellissement du village (façades, fleurissements, fresque) et les projets de la commune restent nombreux avec un aménagement de nouveaux « sentiers Terroirs » pour les adultes et les enfants, la création d’une table d’orientation des climats, et l’ouverture d’un espace découverte des terroirs à l’étage de « la Maison du cru Fleurie ».

LES JUMELAGES DE FLEURIE

Wettolsheim en Alsace

Bomal-sur-Ourthe en Belgique

La mairie du 7ème arrondissement de Lyon

LE PAYS DES CRUS

Du sud au nord, dans des terrains principalement granitiques, ils se suivent, ne se ressemblent pas toujours et laissent la place les uns aux autres, dans un enchaînement quasi-parfait : au Brouilly succède le Côte de Brouilly, puis viennent Régnié, Morgon, Chiroubles, suivis de Fleurie, Moulinà- Vent, Chénas, Juliénas et Saint-Amour qui marquent la limite nord du Beaujolais, aux frontières du Mâconnais.

Issus d’un cépage unique, le gamay noir à jus blanc, qui a trouvé ici sa terre d’élection, fruit d’une vinification dite « à la beaujolaise », où le raisin est encuvé en grappes entières après avoir été vendangé à la main, ils ont de multiples points communs. Réunis tous ensemble, les crus du Beaujolais proposent une belle palette d’arômes et de saveurs exprimant à la perfection la typicité de leur cépage et de leur terroir ; mais ils gardent chacun leur style. On peut les déguster en commençant par les plus souples d’entre eux – ceux dont le maître-mot est la tendresse et le fruit : Chiroubles, Fleurie, Saint-Amour, pour finir par les plus charpentés : Chénas, Morgon, Moulin-à-Vent. Rien d’une hiérarchie dans ce classement que l’on doit de toute façon nuancer : avec des sols et des expositions différents, chaque vin a sa propre expression et reflète le savoir-faire et la personnalité de celui qui l’a créé.

Une « règle » cependant, partagée par tous les producteurs, consiste à attendre que « les crus du Beaujolais aient fait leurs Pâques » pour les servir. Ce n’est, en effet, qu’à partir du printemps suivant la récolte que les crus commencent à livrer leurs arômes et leurs qualités gustatives.

C’est aussi, bien souvent, après quelques années (de deux ans à cinq ans, en moyenne) qu’ils expriment le mieux leur potentiel et leur harmonie.

CE QUON DIT DEUX

RÉGNIÉ : vin souple et bien construit à la robe cerise avec des arômes de groseille, mûre et framboise

SAINT AMOUR : Vin fin et équilibré, avec une robe rubis et des arômes de kirsch, d’épices et de réséda.

BROUILLY : le plus méridional des crus est coloré, ferme et corsé. Robe rubis profond, il a un nez de fruits

rouges, de prune, de pêche avec des notes minérales

CHIROUBLES : A la fois friand, tendre en bouche et élégant, il affiche une robe au rouge éclatant et un

nez somptueux où se mêlent des arômes de pivoine, de muguet, d’iris et de violette.

CHENAS : le plus « rare » des crus : généreux, tendre en bouche. Robe rubis teintée de grenat, un corps

charpenté, des notes florales et boisées.

COTE DE BROUILLY : Vin racé à la robe pourpre, aux arômes de raisins frais et d’iris, il demande à mûrir

avant de développer toute son élégance en bouche. Robe aux mille reflets cerise.

FLEURIE : d’une belle robe carminée, on le considère souvent comme le plus féminin des Crus. Elégant avec

des arômes floraux et fruités : iris, violette, rose fanée, pêche, cassis et fruits rouges.

JULIÉNAS : il révèle un agréable bouquet de pêche, de fruits rouges et d’arômes floraux. Robe rubis

profond et intense. Vin nerveux s’apprécie aussi bien jeune qu’après quelques années en bouteille

MOULIN A VENT : sa robe rubis foncée promet des arômes d’iris, de rose fanée, d’épices et de fruits

mûrs. Vin de garde charpenté

MORGON : parfums de fruits rouges écrasés. Robe grenat profond, arômes de fruits mûrs à noyaux :

cerise, pêche, abricot, prune. C’est un vin riche, charnu, et puissant qui se bonifie avec le temps


LE CRU FLEURIE

Date de naissance : 11 septembre 1936

Le Fleurie est exploité sur près de 870 hectares par près de 180 viticulteurs.

LA CAVE DES PRODUCTEURS DES GRANDS VINS DE FLEURIE

C’est à Fleurie en 1927 qu’est née la première cave coopérative en Beaujolais. Elle a permis au cru d’améliorer ses chiffres de vente auprès des négociants principaux acheteurs à l’époque… A sa tête, depuis la première vinification, en 1930, deux générations d’une même famille : les Chabert. Après François, c’est Marguerite – la première femme présidente d’une cave coopérative – qui a pris les rênes de cette structure marquant de sa forte personnalité l’histoire du cru Fleurie.

La cave regroupe 330 adhérents (propriétaires de vignes ou vignerons) et 150 viticulteurs bénéficient chaque année de cette structure pour vinifier leurs vins : choix personnel ou moyens matériels insuffisants pour la production et la vente.

Première femme à gérer une cave coopérative de 1946 à 1984, Marguerite Chabert a pris la succession de son père François Chabert* charcutier de son état et fervent défenseur du vignoble.

En pratique : la cave est ouverte tous les jours de l’année.

Contacts : 04 74 04 11 70 contact@cavefleurie.com / http://www.cavefleurie.com

LA MAISON DU CRU FLEURIE

Depuis juin 2007, une trentaine de vignerons assurent les permanences et la gestion de la boutique située au coeur du village.

Ils présentent leurs vins, et trois cuvées d’autres vignerons sont choisies chaque semaine. On trouve également des produits régionaux (confiture, gâteaux, fromage, crémants, Marc de Bourgogne, et chocolats).

En pratique :

Ouverture : de 10 h 30 à 13 h 00 et de 14 h 00 à 19 h 00 du lundi au dimanche.

Fermeture : de janvier à mi-mars.

Contacts : 04 74 69 00 23 – contact@crufleurie.com – http://www.crufleurie.com

Rétroliens/Pings

  1. Oui ! aux 1 an de mariage du couple Beaujo-Lyonnais | Miss Vicky Wine - [...] photo : Lyon Saveurs [...]
  2. Le Beaujolais doit être le patron à Lyon ! (Michel Mercier à Fleurie le 8/5/2011) : LYON SAVEURS - [...] Ce week-end des 7 et 8 mai 2001, Fleurie fait son printemps au son de la 31è édition de …

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *