Flash Vendanges N° 16 Jurançon – Club Vignerons & Signatures

Voici le seizième et avant-dernier Flash Vendanges d’une série de 17, d’un domaine à l’autre du Club Vignobles & Signatures.

Poursuivons cette série en Jurançon…

Aujourd’hui, nous sommes donc en Jurançon-Cauhapé

En 1980, Henri Ramonteu, passionné par quelques pieds de vignes autour de sa propriété, abandonne son métier d’agriculteur pour s’initier seul à la vinification.

En quelques années il fait du Domaine Cauhapé une des références prestigieuses de l’appellation. Niché au cœur du Jurançon, entre Pyrénées et Atlantique, le vignoble s’étend aujourd’hui sur 40 hectares de coteaux exposés sud-est.

Au domaine Cauhapé, les détails font la perfection et la perfection n’est pas un détail.
Henri Ramonteu:
« Le domaine Cauhapé est une création des années 80. Un attachement fort à la terre, à la vigne et au vin, conjugué à la magie de notre terroir pyrénéen, m’ont conduit très naturellement à mettre ma sensibilité  au service de ma passion.
Je suis à l’écoute de la nature pour mieux célébrer sa générosité ; ma main omniprésente règle les moindres détails.


La réputation légendaire du Jurançon est son moelleux. Le Petit-Manseng son cépage extraordinaire.

Il arrive que nous vendangions fin décembre ou début janvier. Les grappes sont pincées afin d’accélérer le phénomène du passerillage.

Les grains sont gaufrés par le gel et fripés par le temps. C’est la naissance d’un vin d’exception sans comparaison ni repère.
Le dernier challenge du domaine est la réhabilitation de deux cépages ancestraux : le Lauzet et le Camaralet contribuent à la renaissance des jurançons secs.

Ainsi, les cuvées Geyser et Canopée sont désormais les fleurons d’une nouvelle génération de Jurançons secs.

Le millésime 2012

Le printemps frais, la floraison un peu décalée et une fin de saison plutôt chaude et un peu sèche nous amène à cueillir les premières grappes pour début octobre. C’est l’époque normale du début des vendanges en Jurançon. Le raisin est très beau. Nous sommes optimistes : une belle récolte se profile. On imagine déjà des blancs secs très aromatiques et le moelleux d’une très belle fraîcheur.

Fera-t-on des vendanges en janvier ? C’est possible… ».

GEYSER
JURANÇON SEC 2011

« Le Geyser rassemble les cinq cépages de l’appellation Jurançon sec pour exprimer avec finesse et concentration toute la dimension d’un terroir d’exception. Éclatant, le nez affiche une belle complexité toute en fraîcheur, évoquant les agrumes, les fruits exotiques, sur un fond de notes florales, poivrées et anisées, apportées par les anciens cépages : Camaralet et Lauzet ».
Terroir: argilo-siliceux exposé au sud-est.

Cépages: 30 % Gros Manseng, 30 % Petit Manseng, 30 % Camaralet, 5 % Lauzet, 5 % Courbu.

Vinification-Elevage: éraflage suivi d’une macération pelliculaire pendant 12 heures. Pressurage pneumatique avec sélection des jus.
Fermentation puis élevage en cuves inox pendant 5 mois sur lies totales.

Dégustation: robe or clair lumineuse, une note argentée. Nez très fin et éclatant de fruits et d’épices, assez exotique : fruits de la passion et papaye, muscade, cumin et cardamome, puis une note de fleurs blanches. Bouche associant puissance et plénitude, joliment pimentée-fruitée, très harmonieuse et fraîche, avec une finale persistante et généreuse.

Ses mets de prédilection: homard, sole meunière.

PRIX TTC DÉPART CAVE : 13,50 euros

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *