Fermeture des marchés: oui mais ! La Métropole réagit…

Il a donc été décidé de fermer tous les marchés en France, mais comment faire en sorte que les producteurs puissent continuer à écouler leurs productions ?

La Métropole de Lyon se saisit du problème à bras le corps.

Il est vrai que permettre aux agriculteurs de vendre leurs légumes par exemple dans des lieux spécifiques est bien mieux qu’envoyer les clients en GMS, comme l’a fait justement remarquer le président du Département du Rhône.

Capture d’écran 2020-03-26 à 20.18.24

Fermeture des marchés : la Métropole se mobilise pour accompagner les producteurs et organiser la distribution de leur production.

Le territoire compte près de 350 exploitations qui, pour la plupart, commercialisent leur production directement auprès des consommateurs, notamment dans le cadre des marchés forains. La fermeture de ces marchés conduit les agriculteurs et producteurs de la Métropole à rencontrer des difficultés dans l’écoulement de leurs productions. Dans le même temps, la Métropole souhaite garantir au plus grand nombre des solutions d’approvisionnement en produits frais, tout en garantissant les règles de protection qui s’imposent.

La Métropole travaille avec la Chambre d’agriculture, les producteurs locaux, les coopératives agricoles locales, les plateformes numériques de mise en contact direct entre producteurs et consommateurs, la grande distribution, les associations et structures travaillant dans les domaines liés à l’agriculture, la distribution et l’approvisionnement alimentaire et les communes.

Objectif : garantir aux producteurs une mise en relation rapide et efficace avec des consommateurs et des acheteurs pour pallier la fermeture des marchés et permettre le meilleur approvisionnement alimentaire à chacun dans de bonnes conditions sanitaires.

Concrètement, ce que propose la Métropole :

1. Recenser avec la Chambre d’Agriculture les producteurs en difficulté et leurs besoins immédiats
2. Lancer un appel aux plateformes numériques de mise en relation entre producteurs et consommateurs pour intégrer un nombre plus important d’agriculteurs qu’actuellement :

• La Métropole communiquera massivement pour l’ensemble des habitantes et habitants sur les plateformes numériques où il sera possible de commander ses produits frais en direct des producteurs locaux, ainsi que sur les endroits où les récupérer dans le respect des consignes de sécurité sanitaires.

• Cette communication pourra être relayée directement par la Chambre d’Agriculture et les communes

3. Proposer un ou plusieurs lieux de stockage et de préparation des paniers, en lien avec la Chambre d’agriculture, qui répondent aux besoins immédiats de nos agriculteurs.

4. Mettre à disposition des lieux ouverts qui constitueront des points de collecte des commandes sur rendez-vous, pour respecter les consignes sanitaires et éviter les rassemblements.

5. Trouver en parallèle d’autres débouchés rapides :

• Mise en relation avec la Croix-Rouge pour qu’elle s’approvisionne en direct auprès des producteurs pour constituer les paniers qu’elle livre aux personnes ne pouvant pas se déplacer

• Mise en relation avec les épiceries sociales et solidaires pour un approvisionnement direct auprès des producteurs

• Mise en relation avec la grande distribution, qui pourra également acheter les productions des agriculteurs locaux qui le souhaitent

Marché Lyon

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *