Décomposition et synthèse de l’eau, by Hervé THIS

Décomposition et synthèse de l’eau : des exemples de réactions

Posted: 26 Jul 2020 11:37 PM PDT

1. La dissociation de l’eau et la synthèse de l’eau ?  Cela s’apparente à l’expérience effectuée avec la lumière par  le physicien anglais Isaac Newton (oui, l’homme qui a compris que le Soleil attirait la Terre par une force qui diminue en proportion du carré de la distance entre les deux astres, qui a interprété la « gravitation »), au 17e siècle : ce dernier a en effet décomposé la lumière blanche à l’aide d’un prisme, produisant toutes les couleurs de l’arc-en-ciel ; puis il a recomposé de la lumière blanche avec les lumières colorées qui avaient été séparées.

2. L’expérience est vraiment merveilleuse et les enfants devraient tous être conduits un jour à jouer avec des prismes : ce n’est pas difficile à produire, puisque il suffit de tailler un bout le plastique ou, si l’on veut mieux, de verre. Quand on met le prisme devant un faisceau de lumière blanche, on voit ce faisceau s’étaler avec toutes les couleurs de l’arc-en-ciel qui partent dans des directions différentes.

3. On dit que Newton s’enferma dans sa chambre après avoir obturé les fenêtres avec des rideaux, ne laissant qu’un trou dans ces derniers devant lequel il mit le prisme pour faire ses expériences. Puis, ayant séparé la lumière blanche en ses diverses composantes colorées, il chercha à séparer chacune de ces composantes sans y parvenir : en quelque sorte, chaque composante colorée était donc « élémentaire ».

4. En 1776, les chimistes français Macquer et Sigaud de Lafond montrèrent que l’on pouvait synthétiser de l’eau à partir du gaz dihydrogène que l’on fait brûler dans l’air, mais il fallut les travaux de Lavoisier pour que l’on refasse comme Newton, mais pour de l’eau : on peut décomposer l’eau en deux gaz, dihydrogène et dioxygène, puis recomposer ces deux gaz en eau.

5. Aujourd’hui, un enfant peut faire cela. Pour la décomposition, branchons deux fils conducteurs aux bornes d’une pile, et plaçons ces fils dans de l’eau (on peut ajouter un peu de sel pour que l’expérience aille mieux). On voit apparaître des petites bulles sur les. Captons ces gaz, à l’aide de tube retournés, empli d’eau, placés au dessus de chaque fil. Progressivement, le volume de gaz augmente dans chaque tube. Si l’on met une allumette seulement incandescente dans le tube qui contient le dihydrogène, elle se rallume vivement. Et si l’on approche une allumette du tube qui contient le dihydrogène, ce dernier brûle.

6. Enfin, si l’on mélange les deux gaz, et que l’on approche une allumette,  on a une explosion et la paroi du tube se couvre de buée  : on a synthétisé de l’eau.

7. Ces expériences montrent que l’eau n’est pas « élémentaire » : on peut la séparer en des éléments plus simples.

 

THIS HervéHervé This

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *