COVID 19 Lyon: CELLULE DE COORDINATION ET D’URGENCE MÉTROPOLITAINE

Capture d’écran 2020-05-02 à 20.33.04

CELLULE DE COORDINATION ET D’URGENCE MÉTROPOLITAINE :

DES NOUVELLES MESURES CONCRÈTES POUR RÉPONDRE À L’URGENCE.

Ce jeudi 30 avril, David KIMELFELD, Président de la Métropole de Lyon, a réunipour la troisième fois la cellule de coordination et d’urgence mise en place le 16 avril pour répondre de manière immédiate et concertée aux urgences du territoire.

Les participants ont fait le point sur les avancées obtenues avant de pointer de nouvelles urgences en vue de la dernière réunion de la cellule qui se déroulera jeudi 7 mai.

David KIMELFELD, Président de la Métropole de Lyon, a réuni ce jeudi 30 avril la cellule de coordination et d’urgence chargée de proposer des réponses rapides et concrètes aux problématiques immédiates liées à la crise du COVID-19. C’est sa troisième réunion après son lancement le 16 avril dernier.

Pour rappel, elle s’insère dans un dispositif en trois temps pour gérer la crise : cette cellule pour répondre de manière fluide et rapide aux urgences du territoire, la stratégie de déconfinement à l’échelle de la Métropole confiée à Georges KEPENEKIAN, le Comité Métropolitain de la Relance chargé de penser l’après-crise.

Autour du Président de la Métropole de Lyon était à nouveau réunie une quarantaine de personnes, institutionnels et acteurs de terrain de divers secteurs : santé, économie, solidarités, environnement, culture, éducation,…

Objectifs : présenter les réponses opérationnelles déjà mises en œuvre à la suite des précédentes réunions et pointer de nouvelles pistes de travail en vue de la dernière réunion de conclusion de la cellule de coordination et d’urgence qui se déroulera jeudi 7 mai.

L’ensemble des travaux réalisés viennent nourrir la stratégie de déconfinement présentée mardi 5 mai par Georges KEPENEKIAN, puis le Comité Métropolitain de la Relance (CMR) dont la réunion d’installation se tiendra mercredi 6 mai. Composé de manière plus large et plus représentative de toutes les composantes du territoire, le CMR doit imaginer la Métropole à moyen et long terme d’une part, et produire des mesures concrètes et opérationnelles à court terme d’autre part, prenant ainsi la suite de la cellule de coordination et d’urgence.

QUELQUES-UNES DES RÉPONSES OPÉRATIONNELLES

Solidarités

Comme demandé par la cellule de coordination et d’urgence, deux points d’accès à l’eau potable ont été installés dans les campements sauvages de Feyzin et Vaulx-en-Velin.

Aide aux entreprises

La Métropole étudie la création d’un fonds de 200 000 € pour aider les TPE-PME et micro-entreprises en difficulté à s’acquitter de leur facture d’eau. La demande d’éligibilité à ce fonds pourrait se faire de manière simple et dématérialisée via la plateforme Toodego.

Réouverture des Points d’Information Médiation Multiservices (PIMMS)

Les premiers stocks d’équipements de protection individuelle (masque et gels) vont être remis aux structures dans les prochains jours pour qu’elles soient prêtes à accueillir du public le 11 mai.

Restauration

La Métropole va travailler avec les communes pour faciliter l’activité des restaurateurs notamment grâce à la mise en place de terrasses dès le début du mois de mai afin de favoriser la vente à emporter.

Protection de l’enfance

La Métropole fournit régulièrement les établissements de la protection de l’enfance en équipement de protection individuelle. Une distribution complémentaire de 60 000 masques pour les établissements sociaux et médico-sociaux (ESMS), et de 20 000 masques pour l’Institut départemental de l’enfance et de la famille (IDEF) va être prochainement réalisée.

LES NOUVELLES PISTES DE TRAVAIL

Solidarités

Aider les établissements sociaux et médico-sociaux (ESMS) ainsi que les services d’aide et d’accompagnement à domicile (SAAD) qui recherchent du personnel grâce à un partenariat avec la Maison métropolitaine d’insertion pour l’emploi (MMIE).

Culture

Soutenir les acteurs culturels du territoire. La Métropole a d’ores et déjà maintenu toutes ses subventions et ouvert aux associations l’aide économique qu’elle propose (1 000 €) en complément du fonds national de solidarité mis en place par l’État. Elle a également créé une enveloppe exceptionnelle de 200 000 € de soutien aux associations en première ligne comprenant les associations qui effectuent de la médiation culturelle.

Femmes victimes de violence

Augmenter le nombre de femmes mises en sécurité pour répondre à la hausse des signalements de violences et d’appels à VIFFIL SOS Femmes.

Équipement de protection individuelle

Élargir le spectre des associations que la Métropole fournit en équipements de protection individuelle. Si elle approvisionne déjà beaucoup d’associations comme les acteurs de l’urgence sociale,
elle répondra aux besoins ponctuels d’autres acteurs associatifs en fonction des réceptions des commandes de masques et des stocks existants.

Information et médiation

Organiser des actions d’information et de sensibilisation de certains publics, notamment dans les quartiers prioritaires.

Métropole Grand Lyon

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *