Coupez l’eau dans le Rhône, mais laissez les caravanes à Genas (69) ?


Merci Monsieur Godet pour cet article sur le rationnement de l’eau dans notre département publié sur Lyonsaveurs.fr.
Je ne suis pas choqué, et en tant qu’élu local depuis 26 ans j’y suis même favorable.

Par contre 200 caravanes des gens du voyage se sont installées dimanche matin dernier sur un de nos stades de foot et aire de jeux libres, branchements d’électricité et d’eau piratés à la ville, comme il se doit.


Partisan du principe d’équité, je ne vois pas beaucoup d’autorités prêtes à faire respecter l’arrêté sur la consommation d’eau …

Il y aurait deux poids, deux mesures ?

Un adjoint au maire de Genas

Notre article sur le rationnement de l’eau:

Compte tenu de la situation météorologique caniculaire passée, mais aussi à venir, un arrêté vient d’être publié par la Préfecture de la région Rhône-Alpes, ce 9 juillet 2015, visant à préserver la ressource en eau régionale.

Cet arrêté étant désormais publié, il vous est vivement conseillé de l’appliquer sous peine de fortes sanctions…

Comment préserver les ressources en eau:

– mise en place du niveau d’alerte sur les secteurs hydrographiques des monts du Beaujolais, des monts du Lyonnais, du massif du Pilat,

– mise en place du niveau de vigilance sur le secteur hydrographique du bas Dauphiné, Ozon.

Ces mesures ne s’appliquent que sur les eaux superficielles et pas sur les eaux souterraines.

Les niveaux des cours d’eau sont bas pour la saison, la période de forte chaleur de ces derniers jours accentue cette baisse.

La mise en place du niveau de vigilance a pour objectif d’alerter sur la sensibilité de la ressource en eau et d’inviter les usagers – particuliers, industriels, agriculteurs, collectivités – à une utilisation économe de l’eau.

Elle permet d’anticiper toute dégradation permettant de préserver les usages prioritaires et la survie des écosystèmes aquatiques.

Le niveau de vigilance se traduit par une surveillance accrue des débits des cours d’eau, sans qu’aucune mesure de restriction ne soit prise. Toutefois, les titulaires de récépissé de déclaration ou d’autorisation de prélèvement au titre du code de l’environnement (les gestionnaires de réseaux collectifs d’irrigation, les irrigants particuliers…) doivent transmettre à la préfecture (Direction Départementale des Territoires, service eau et nature), dans le délai de 15 jours suivant la prise de l’arrêté, leur plan de gestion de l’eau.

La mise en place du niveau d’alerte a pour objectif d’économiser l’eau afin de retarder, si possible, une interdiction de certains usages.

Le niveau d’alerte se traduit par une réduction de la consommation d’eau.

Pour les usages domestiques, les principales mesures de restriction concernent :

– interdiction d’arroser entre 8h et 20h les jardins, les espaces verts, les espaces sportifs

– interdiction 24h/24 de laver les voitures hors stations professionnelles

– interdiction 24h/24 de remplir les piscines

– interdiction 24h/24 d’arroser les façades d’habitations et les voies privées

Pour les usages agricoles, les prélèvements autorisés doivent être réduits de 25 %.

Pour les usages industriels et commerciaux : se référer aux autorisations, les usages de l’eau devant se limiter toutefois au strict nécessaire.

En l’absence de pluies significatives et si la situation actuelle ne s’améliore pas au cours des prochains jours ou prochaines semaines, des mesures complémentaires de restriction et d’interdiction des usages de l’eau pourraient être prises sur le réseau hydrographique du département.

L’intégralité de l’arrêté fixant les mesures de vigilance et d’alerte ainsi que la liste des communes concernées sont disponibles sur le site des services de l’État dans le Rhône www.rhone.gouv.fr.

L’arrêté peut être consulté à la sous-préfecture de Villefranche sur Saône – Bureau de l’Administration Territoriale et du Développement Durable – 36, rue de la République à Villefranche sur Saône, à la

Direction Départementale des territoires– Service eau et nature – 165, rue Garibaldi LYON 3ème, et en mairie de chaque commune concernée par cet arrêté.

Compte tenu du niveau satisfaisant des nappes, aucune mesure n’est prise sur les eaux souterraines.

2 Commentaires

  1. Après enquête, il y a bien un lieu d’accueil des gens du voyage….
    Par contre violer une propriété est bien un délit….

  2. Y a t’il un lieu d’accueil pour les gens du voyage à Genas?

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *