Coteaux du Lyonnais: Résultats du concours 2012…

Nous avons eu le plaisir et l’honneur de participer ce lundi 14 mai en soirée au traditionnel concours de dégustation des vins des Coteaux du Lyonnais à Lyon-Cour des Loges.

C’est dans une ambiance studieuse et très professionnelle que s’est déroulé ce concours annuel. Seule petite ombre au tableau, la mélange des lumières (lumière du jour et spots basse tension) qui a quelque peu gêné la notation quant à la couleur des vins.

Le président de l’appellation, Régis Descotes, avec une bonne vingtaine de vignerons, en chemise grise stylée, siglée et juste dépliée, ont mis beaucoup de cœur à l’ouvrage pour organiser de main de maître cette manifestation, avec le concours de la Chambre d’agriculture du Rhône, représentée par son président, Jo Giroud.

Régis Descotes et Grégory Cuilleron au centre avec quelques vignerons

C’est le jeune et sympathique chef Grégory Cuilleron qui en était le président, lui qui a été révélé par M6 en gagnant « Un diner presque parfait » et qui possède aujourd’hui deux restaurants à Sainte-Foy-lès-Lyon.

Le premier dans le centre du village « Epicerie et Compagnie »  depuis une année et le second depuis ce jour lundi  14 mai vers l’hôpital: Chez Fenet.

Une institution gourmande tenue pendant 38 ans par Jeannette Fenet.

A l’occasion de ce concours qui a réuni 22 jurés pour une petite centaine d’échantillons,  Régis Descotes, n’a pas manqué de souligné que, datant de l’antiquité, le vignoble des Coteaux du Lyonnais, le plus important de la région en son temps, doit se réappropier, Lyon et les lyonnais.

Régis Descotes et Grégory Cuilleron au centre avec quelques vignerons

« Chez nous, vous êtes chez vous  et nous sommes bien avec vous ! »

Et d’ajouter, « Chaque vignoble a son point de chute, pour ne citer que le Condrieu à Chavannay ou encore le Beaujolais à Belleville et à Villefranche. Pour nous, c’est Lyon et les Coteaux sont les plus lyonnais des vins ! », tance-t-il tout de go !

Pas sur que les vignerons du Beaujolais soient tout à fait d’accord, eux qui font tout pour reconquérir Lyon et se marier … d’amour, dirait le Saint, avec la Capitale mondiale de la gastronomie ! A notre avis, avec ses près de 3 000 restaurant, il y a encore malgré tout de la place entre Rhône & Saône.

Et puis, n’est-il pas normal quelque part que les Coteaux aient la juste place qu’ils méritent, quand bien même leur image qualitative s’était dégradée ces dernières années.

De son côté, Grégory Cuilleron avec sa franchise et sa gentillesse a tenu à faire part en exclusivité à Lyon saveurs de ses remarques.

"Greg", alias Grégory Cuilleron, président du jury 2012

« Pour moi, ce vin est synonyme de  convivialité et de terroir. Vin gouleyant et vin de soif,  il se boit avec les potes autour d’un peu de charcuterie ou encore au coin du zinc. Certes oublié, si ses rouges sont connus, les blancs méritent à l’être, avec leur légère acidité, leur fraîcheur et leur goût d’agrumes. Enfin comme lyonnais,je suis très fier de pouvoir les aider avec ma modeste contribution ».

Cette dégustation de qualité s’est terminée par une remise des prix des plus conviviales avec nombre d’invités pour ne citer que le chef doublement étoilé, Jean-Christophe Ansannay-Alex.

Michel Godet

Les résultats

Grégory Cuilleron avec tous les médaillés 2012 (Or, argent et bronze)

Blanc 2011

Médaile d’or: Domaine de la Petite Gallée, Le Clos

Médaille d’argent: Domaine Condamin, Tradition

Médaille de bronze: Domaine des Grès


Rosé 2011

Médaile d’or: Domaine des Grès

Médaille d’or: Coteaux du Lyonnais, la ceve, Rosé Palatial

Médaille d’argent: Domaine du Bouc et de la Treille, cuvée tradition

Médaille de bronze: Domaine Mazille Descotes


Rouge 2011

Médaile d’or: Domaine Régis Descotes, Cuvée Prestige

Médaille d’argent: Domaine de la Petite Gallée, cuvée 1896

Médaille de bronze: Domaine du Bouc et de la Treille, clos des 3

Rouge 2010

Médaile d’or: Domaine de Prapin, Cuvée génération vieilles vigness

Médaille d’argent: Domaine Clusel Roch, cuvée galets

Médaille de bronze: Coteaux du Lyonnais, la cave, Champ Guichard




Les vins des coteaux du Lyonnais – L’appelation est présidée par Régis Descotes

Les premières mentions de vignes dans ce secteur remontent vers 45 avant JC…

21 caveaux

Zone géographique: « Le lyonnais, monts et coteaux »

Superficie de vignobles: 300 Ha répartis sur 49 communes de l’ouest lyonnais

Cépages: Gamay pour les rouges et rosés

Chadonnay et Aligoté pour les blancs

Production: en moyenne, 14 000 Hl

Principal vinificateur, la cave de Saint-Bel (110 adhérents) et 2 caves particulières

Production:

Rouge, 80%

Blanc, 10%

Rosé: 10%

Commercialisation:

60% du volume est commercialisé en vente directe, 40% via des négociants essentiellement en région parisienne, Belgique et Angleterre

VDQS depuis 1952, le territoire est classé en AOC depuis 1984.

Chaque vigneron possède un QR Code !



Merci de ne pas faire de copier/coller de mes textes sur vos blogs. Les textes et photos sont la propriété de lyon-saveurs et ne sont pas libres de droits. Toute reproduction de ce magazine virtuel, et de son contenu, tout ou partie, textes, photos, charte graphique, n’est pas autorisée.

Rétroliens/Pings

  1. Coteaux du Lyonnais: une AOP qui swingue! | audrey-domenach - [...] en parle aussi par ici ->  http://www.lyon-saveurs.fr/?p=25260 Share this:PrintPlusEmailFacebookTwitterJ'aimeJ'aime  [...]

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *