Communiqué Bernard Perrut (Député du Beaujolais) sur les 5 mesures contre le vin !

Bernard PERRUT, député du Rhône et maire de Villefranche-sur-Saône,  remercie Lyon-Saveurs pour son message et précise qu’il s’est opposé dès le 10 juillet dernier à l’Assemblée nationale aux mesures qui suscitent aujourd’hui une vive  inquiétude.

« En demandant plus de fermeté contre les drogues licites et illicites, et en désignant comme les plus dangereuses, l’alcool et les vins, devant l’héroïne, la cocaïne ou le cannabis, le Professeur Reynaud, auteur du rapport demandé par le Gouvernement a trouvé devant lui un ferme opposant lors de son audition par les députés.

Bernard Perrut n’accepte pas qu’on culpabilise tous les consommateurs alors que la filière vin a mis en œuvre des actions concrètes de prévention, d’éducation et de communication responsable, et qu’on assimile le vin aux alcools forts alors qu’il faudrait clairement les distinguer.

Le député du Beaujolais a contesté les propositions de limitation du marketing, de suppression de la publicité, et d’augmentation de la fiscalité qui nuiraient gravement à la filière viticole, un atout économique, culturel, touristique, gastronomique pour la France.

Il n’a pas hésité à parler de « mesures infantilisantes, simplistes, choquantes, sans méconnaître le besoin de lutter contre les dommages liés à des consommations excessives ».

Les cinq mesures en cause:


Soyez cool, partagez cette information:


2 Commentaires

  1. Depuis trente ans , j’essaie modestement de parler du vin autrement. Mon livre « Autour du vin et de vertus thérapeutiques » associe culture, peinture architecture avec une synthèse de trente années de recherches épidémiologiques sur le vin. J’ai proposé à la plupart des syndicat viticoles, aux grand groupes de négociants de communiquer sur ce thème, hélas, pas ou peu de réponse! alors défendre le vin, oui, mais qui et comment. J’ai lancé en Béarn l’opération « Terroir, culture vin et santé » qui aurait pu faire bouger les choses!!! mais les ardeurs ses sont vite calmées.
    H.Combret chroniqueur gastronomique APCIG

  2. Encore 3 ans et + avec ce gouvernement et je ne rajouterai pas a leurs santé
    Que c’est triste

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *