Ciné’Up-3D: Le Hameau Dubœuf au cœur de l’œnotourisme !

A  n’en pas douter, l’œnotourisme, dont les origines remontent aux années 1970 – 1980 en Californie (Mondavi), représente une nouvelle approche de la viticulture et de la viniculture. Si hier encore, cette approche se résumait essentiellement à des dégustations dans des caveaux ou encore à des parcours « Routes des vins », aujourd’hui cela ne peut se concevoir qu’en ajoutant des notions culturelles fortes.

Œnotourisme au Hameau du Vin Dubœuf-en-Beaujolais

Ainsi des musées voient de plus en plus le jour ayant pour principal sujet la vigne et le vin. N’en prenons pour preuve que Vinimage, celui de Ruoms (07).

Et puis, les tables et autres chambres d’hôtes font désormais florès au cœur des vignobles. Un moyen pour faire découvrir ce monde passionnant, mais aussi, soyons clair, celui d’amenuiser les barrières entre touristes et viticulteurs, sous forme de valorisation  direct et sans intermédiaire du fruit de leur travail.

Par ailleurs, la muséographie devient également un vecteur de mise en scène incontournable de la vigne et du vin.

Ainsi, dans la région, Georges et Franck Dubœuf en sont les incontournables  précurseurs à Romanèche-Thorins (71) et le Hameau du vin qu’ils ont créé il  y a vingt ans, accueille près de 100 000 visiteurs chaque année.

Les nacelles de Ciné'Up

Un visitorat qui ne cesse de croître, tant il est vrai que régulièrement de nouveaux pôles sont proposés aux visiteurs (Gare, jardin, chais…). En mai dernier par exemple, c’est le nouveau spectacle vidéographique en 3D, Ciné’Up qui a été baptisé.

Concrètement, vous vous installez dans l’une des trois nacelles dynamiques qui à l’instar de simulateurs en 3D vous font découvrir la beauté des paysages du Beaujolais et du Mâconnais, en suivant, comme s’ils volaient dans le ciel, deux abeilles, dans une aventure mouvementée n’ayant d’autre but que celui de trouver les ingrédients pour fabriquer ce précieux nectar qu’est le miel.

Turbulences, bruine et cinéma réalistes sont donc au programme en survolant les vignobles, du pays des Pierres Dorées en passant au dessus de la Roche de Solutré pour finir à la terrasse de Chiroubles.

Les abeilles qui nous font découvrir en 3D les vignobles du Mâconnais et du Beaujolais

Bien que Romanèches-Thorins se trouve administrativement en Bourgogne, c’est Jean-Jack Queyranne, le président de la Région Rhône-Alpes qui est venu inauguré il y a quelques jours cette nouvelle attraction. Il est vrai que la petite cité du Beaujolais est très proche de Lyon et que l’axe vineux Dijon-Beaune rechigne parfois à mettre le Beaujolais à l’honneur lui, qui géographiquement, fait cependant partie de la Bourgogne !

Inauguration et coupure de ruban - Anne Duboeuf, Jean-Patrick Courtois, Sénateur-maire de Mâcon, Georges Duboeuf, Jean-Jack Queyranne, président de la région Rhône-Alpes, Franck Duboeuf et Thomas Thévenoud, député.

Le vignoble régional est donc mis à l’honneur à travers Ciné’Up, lui qui est une composante à part entière et mondialement connue du vignoble français,

de ses 850 000 hectares et des 5 000 caves qui accueillent quotidiennement du public, avec une moyenne de 1 500 personnes par an et par cave.

La France, à la fois premier pays producteur viticole et première destination touristique au monde, est il est vrai riche d’un potentiel œnotouristique aussi réaliste que lucratif.

Anne Dubœuf (A droite), directrice générale du Hameau du Vin et Miss Rhône, Miss Beaujolais et les dauphines

A ce propos, le rapport Paul Dubrule cofondateur du groupe Accor et président du Conseil Supérieur de l’Oenotourisme, commandé en 2007 par le Ministère français du tourisme, démontre que beaucoup reste à faire, en particulier quant à la valorisation du patrimoine vitivinicole, sa visibilité et la mise en réseau de l’offre, comme sur la formation de ses acteurs.

Pour mémoire, l’Association française de l’ingénierie touristique a fait ressortir en 1999 l’intérêt des touristes français et étrangers pour le tourisme vitivinicole. Selon l’AFIT, un français sur cinq choisit sa destination de vacances parce qu’elle est vinicole et 40 % des visiteurs étrangers viennent en France « aussi » pour le vin et la gastronomie et 29 % ne venant que pour le vin et la gastronomie.

Michel Godet

Bien entourés, Franck et Georges Dubœuf !

Le Hameau du Vin (7/ 7 de 10h00 à 18h00)

Ciné’UP

796, route de la Gare – Romanèche-Thorins (71)

Tel. 03 85 35 22 22    message@hameauduboeuf.com http://www.hameauduvin.com


Anne et Franck Dubœuf entourent jean-Jack Queyranne devant le Hameau du Vin

Le livre d'or, paraphé par le Président de Rhône-Alpes

Fier, le directeur général de Rhône-Alpes Tourisme, Marc Béchet ?

Lorsque les abeilles butinent...








Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *