CINEMA: « LE JEUNE AHMED » : A la recherche de l’humanité…

« LE JEUNE AHMED » : A LA RECHERCHE DE L’HUMANITÉ
Un ado belge est tiraillé entre les idéaux de pureté de son Imam et les bonheurs de la vie. Le « petit dernier » des Dardenne.
On dirait qu’ils sont programmés pour Cannes. « Palmés » et nominés pour la 7e fois, ils montent encore les marches !
Pour cette 72ème édition, les frangins belges récidivent avec « Le Jeune Ahmed » !
Une histoire évidemment 100% belge…
Capture d’écran 2019-05-25 à 19.16.47
Ahmed est un ado de 13 ans. Il découvre la vie, ses joies et ses petits plaisirs mais aussi sa face la plus sombre. Son Imam est son directeur de conscience. Sous Influence, il est incité à commettre des actes irréparables.
Il devient alors  incontrôlable. Il ne joue plus aux jeux vidéos, il a arraché tous les posters de sa chambre, il perd, petit à petit, le goût à l’existence d’un gamin de son âge.
Pire …ce bon élève, discret et doux s’oppose avec violence à sa prof, à sa mère et à ses copines. Ni sa famille, ni son éducateur et ni même le juge, plus tard, n’arriveront à rentrer en communication avec lui.
Ahmed devient un ado muré, obsédé par la religion et presque autiste. Un comportement préservatif qui le mène tout droit en maison de redressement.
Comment Ahmed va-t-il s’en sortir ? Quel homme sera-t-il ?
Capture d’écran 2019-05-25 à 19.17.53
                   –
Sujet brûlant
Comme à leur habitude, les frères Dardenne déclinent leur cinéma en mode « petits moyens ». Esthétique réduite et mise en scène classique pour un portrait pudique.
Celui d’un adolescent menacé par le fanatisme religieux. Un sujet brûlant bien dans l’air du temps ; toutefois périlleux, il est traité d’une façon beaucoup plus subtile et moins violente que dans les films s’étant déjà penchés sur ce thème.
Quoique. .. « Ce n’est pas un film sur la radicalisation,vous verrez »…préviennent les frères Dardenne.
Capture d’écran 2019-05-25 à 19.18.06
Qui toutefois concèdent « s’être laissés emporter par  leur personnage si fermé qu’il est capable de leur échapper ».
Au fur et à mesure de l’écriture de leur scénario, Ahmed devient-il un monstre ou reste-t-il un humain ? Découvrez la réponse dans ce film sur l’hermétisme de l’adolescence et la recherche de l’humanité. Du cinéma intelligent et plein de brio.

 

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *