Cinéma: « L’ HEURE DE LA SORTIE »

« L’ HEURE DE LA SORTIE » : ÉCOLOGIQUE ET CAUCHEMARDESQUE
Un prof suppléant débarque dans une classe de surdoués, écolos et insolents, se préparant à l’apocalypse. 
Le film de Sébastien Marnier est une fable kafkaïenne, inspirée d’un roman de Christophe Dufossé.
« L’ heure de la sortie » n’est pas le meilleur moment de la journée !
L’histoire débute grave avec  Pierre Hoffman  ( le précis et habité Laurent Laffite figure au casting avec  Emmanuelle Bercot et Pascal Greggory), prof suppléant, qui est nommé  au collège Saint Joseph, dans une classe de 3ème avec des élèves aussi surdoués qu’étranges.
Des ados écologiques, obsédés par la menace technologique; ils ont perdu tout espoir en l’avenir. Et leur nouvel enseignant succède à leur prof de français qui vient de se jeter par la fenêtre en plein cours !
« Pourquoi vous êtes encore suppléant ? » questionnent vicieusement les gamins.
Début d’un stress grandissant soutenu par un habillage anxiogène, signé par le groupe électro Zombie Zombie.  Pierre Hoffman est assailli de coups de fils anonymes, les cafards envahissent son appartement ( référence à Kafka, objet de sa thèse) et son eau croupit.
Ses élèves vont éveiller en lui de profondes angoisses.
Pierre veut percer leur mystère, qui pourrit  peu à peu sa vie: « Qu’est ce que vous préparez ? ».
Capture d’écran 2018-12-26 à 10.31.06
                –
Choc générationnel 

« L’Heure de la sortie »  traite de la désaffection.

Il insiste sur le mur qui existe entre adultes et ados. De leur curiosité à leur obsession. Avec un stress grandissant et une paranoïa contagieuse  ?

 » Vous êtes tous cinglés ici  ! ». Sujets hors-normes ou simples gamins en pleine crise ?

Qui se préparent à l’apocalypse. Entre ce professeur bien sous tous rapports et ces adolescents froids et arrogants, le film hésite, tergiverse et décide de ne pas trancher trop vite.

Capture d’écran 2018-12-26 à 10.31.18

La fin magistrale sonne (faux) les retrouvailles entre les deux générations.

Avec une ultime scène proche de la profession de foi, polaire et accablante.

Pile dans l’air du temps, avec son titre à double sens, « l’heure de la sortie », entre film d’auteur et thriller, reflète l’inquiétude grandissante des plus jeunes face à un avenir en pointillés et une planète en sursis.

 QOL

 

Capture d’écran 2018-12-26 à 10.30.43

L’Heure de la sortie

© 2018 – Haut et Court

Sortie en salle le 9 janvier 2019

 

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *