Chocolat quand tu nous tiens: 1er salon du Chocolat à Vienne (38)

Vienne en Isère ne brille pas par sa gastronomie ! En tout cas, Vienne n’est pas associée dans l’imaginaire populaire aux spécialités de sa région qui pourtant ne manquent pas avec la rigotte de Condrieu, l’eau de vie de poire, les vins de Saint-Joseph, de Côte-Rôtie et de Condrieu.

C’est pourquoi, le 1er salon du chocolat qui s’est déroulé les 13 et 14 novembre était une aubaine formidable pour la ville et pour tous les gourmands de la région. On doit cette initiative à Patricia Bettou-Monteil et à son association « Passion et Métiers du Chocolat » qui regroupe quelques fondus de chocolat prêt à tout pour parler, penser et vivre chocolat et promouvoir le métier de chocolatier. Elle a lancé le premier salon du chocolat à Grenoble en 2004 et aujourd’hui ce sont plus de 10 000 visiteurs qui viennent chaque année goûter, déguster le chocolat et apprécier les réalisations des pâtissiers-chocolatiers ou participer aux conférences et démonstrations qui parcourent ce week-end. Le succès aidant, d’autres salons du chocolat ont été crées à Aix-les-Bains en 2008, à Seynod-Annecy en 2009 et à Vienne en 2010.

Les Saint-Marcellin en chocolat de Franck petit

Ce salon du chocolat révèle tout le savoir-faire et toute la créativité des artisans Chocolatiers. Audacieux, ils créent sans cesse de nouveaux chocolats et de nouvelles saveurs. Généreux, ils savent communiquer leur passion au travers des dégustations et des démonstrations. Bref, ce salon du Chocolat est aussi agréable à visiter qu’à déguster et valorise le métier de chocolatier et le chocolat par la présence de nombreux artisans chocolatiers locaux.

Petit florilège de nos découvertes et dégustations :

Aline Vincent de « Cœur d’Epices » à Goncelin (38) : alsacienne de naissance et dauphinoise d’adoption, elle a conservé le goût des petits biscuits secs préparés en famille qu’elle décline en de multiples saveurs : La gamme « Cœur d’Enfance »  propose des sablés aux noisettes, au chocolat, aux amandes, à la fleur d’oranger ou à la vanille  – La gamme « Cœur d’Epices » aux notes alsaciennes exprime les notes épicées de la cannelle, de la girofle, de l’anis vert et du pain d’épices – La gamme « Cœur d’Automne » s’inspire des saveurs du Dauphiné avec les sablés aux noix ou les spritz à la châtaigne. La fabrication est artisanale, à base de produits 100% naturels, sans conservateur ni colorant. Aline privilégie les meilleurs produits du terroir comme le beurre A.O.C.de Charente-Poitou, la poudre de noix de Grenoble, les citrons et cédrats confits de Confi-Fruits à Crolles. Pas étonnant que ses sablés soient aussi délicieux et nous fassent revivre un peu de notre enfance oubliée.

Franck Petit, pâtissier-chocolatier à Saint-Marcellin (38) propose deux créations originales aux saveurs du Dauphiné : le « Petit St Marce », un gianduja aux noix torréfiées et aux perles craquantes de riz soufflé et le « Petit Raviol », un praliné à l’ancienne parfumé à la pistache.

Franck Petit et son Saint Marcellin en chocolat

Emmanuel Petit, chocolatier à Saint-Laurent-du-Pont (38) a crée « Le Grand Duc » composé d’une ganache à 70% de cacao parfumée à la chartreuse et enrobée de chocolat noir pour lequel il a obtenu le label « Parc Naturel Régional de Chartreuse ». Parmi ses autres spécialités à la chartreuse vous pourrez apprécier le macaron et le chardon à la chartreuse. Il faut absolument déguster ses délicieux « Cailloux du Guiers », composé d’une amande torréfiée craquante enrobée de chocolat noir et marbrée de chocolat blanc légèrement dragéifiée.

Nous citerons aussi Dominique Caccamo, pâtissier-chocolatier à Saint-Jean-de-Bournay (38)  et son « Pavé Dauphinois » qui alterne pâte d’amande à la chartreuse et pâtes de noix, Pierre André Rey, chocolatier à l’Isle-d’Abeau (38) et ses «Triangles de l’Isle », un chocolat à la fois fondant de part son enrobage de couverture noire, mais également croustillant avec son cœur de praliné amandes et noisettes finement pailleté. N’oublions pas non plus la Chocolaterie Jouvenal de La-Côte-Saint-André (38) représentée par Franck digne successeur de son père Pierre avec son « Damnation », un praliné aux noix très croustillant enrobé de chocolat noir à 72% de cacao.

Paul Leri de « PAOLINO Pane e Vino » de Rumilly (74), importateur exclusif de Visciolata, une antique boisson née du mélange de Vernacia Rossa, un ancien cépage antique toscan et de macération de Visciola, la griotte sauvage italienne de la région de Pergola. Titrant 14° alcoolique, ce vin exprime intensément la griotte et accompagnera à merveille tous les desserts au chocolat et les tartes aux fruits rouges.

Le Visciolata de Paolino Pane e Vino

Enfin, Paul Fayolle, chocolatier à « Le-Péage-du-Roussillon » est connu pour son « Edit de Roussillon », une ganache noire à la framboise en l’honneur de l’Edit promulgué par Charles IX à Roussillon en 1564 et qui instaura définitivement le début de l’année au 1er janvier. Nadine Fayolle réalise aussi de superbes bouquets de fleurs en chocolat qui feront un cadeau original et surprenant à vos hôtes.

Les Fleurs en Chocolat de Nadine Fayolle

Vous l’avez compris, le Salon du Chocolat de Vienne fut un véritable ravissement des yeux et en enchantement du palais. Alors, si vous êtes aussi gourmet, voir gourmand de chocolat, rien n’est perdu car le 7ème Salon du Chocolat de Grenoble se tiendra à la Halle Clémenceau les samedi 20 et dimanche 21 novembre 2010 (pour les salons d’Aix-les-Bains et d’Annecy rendez-vous sur www.chocolatdesalpes.com).

Reportage texte et photos: Yves Rouèche

Concours réservé aux apprentis

NDLR: Une fois encore, notre confrère Yves Rouèche a eu la gentillesse pour Lyon-saveurs de commettre un article. Cette quinzaine, c’est  le chocolat qui est à l’honneur à Vienne en isère.

Je rappellerai cependant à Yves Rouèche que si Vienne n’est pas classée comme pépinière incontournable de produits gourmands,  c’est malgré tout une ville de gastronomie dont l’emblème se nomme La Pyramide, dont le chef-propriétaire Patrick Henriroux a su maintenir le flambeau en haut de la Pyramide toute proche !

Vous retrouverez dans l’Almanach Gourmand  d’Yves Rouèche de nombreux autres reportages sur des produits du terroir de Rhône-Alpes et des fêtes qui y sont très souvent associées.


Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *