Aujourd’hui, c’est la fête des fromages !



Aujourd’hui, jeudi 6 avril 2017, c’est la fête des fromages !

En effet, c’est la Saint-Marcellin…

Météo

Il fera beau, avec des températures qui seront de plus en plus douces, au fil de la journée que nous vous souhaitons excellentes…

Bien le bonjour !

Saint Marcellin

Profitez de ce post pour « affiner » votre culture:

Description du Saint-Marcellin

Le fromage de Saint-Marcellin IGP

Le Saint-Marcellin, petit fromage crémeux au lait de vache, tient son nom de son berceau d’origine : un village d’Isère au pied du Vercors. Aujourd’hui réputé et commercialisé dans toute la France, il est exclusivement fabriqué sur un territoire bien défini comprenant l’Isère, la Drôme et la Savoie. Un lien géographique fort qui lui vaut d’être reconnu par une IGP (Indication Géographique Protégée).

Passeport vers la gourmandise

Reconnaître un Saint-Marcellin IGP

Type de fromage : Le Saint-Marcellin est un fromage à pâte molle à caractère lactique non malaxée ni pressée, élaboré à partir de lait entier de vache, non standardisé en matières grasses et en protéines, cru ou thermisé.

Forme : Il se présente sous la forme d’un cylindre à bords arrondis, d’un diamètre de 65 à 80 mm, de 20 à 25 mm d’épaisseur et pesant au minimum 80 grammes.

Croûte : Parfois légèrement plissée, sa croûte est en grande partie ou totalement recouverte d’une flore blanche, beige à gris-bleue.

Pâte : De couleur crème, sa pâte est lisse et homogène à la coupe. Elle peut comporter quelques trous.

Texture : Sa croûte est à peine perceptible en bouche et sa pâte est crémeuse. Le Saint-Marcellin moelleux se distingue par une texture fondante alors que le Saint-Marcellin sec est ferme.

Goût : Franc et moyennement salé, le Saint-Marcellin présente une richesse aromatique équilibrée (arômes fruités, de miel…) à dominante lactique.

Matières grasses : Le Saint-Marcellin renferme 40 à 65 % de matières grasses pour 100 g de fromage après complète dessiccation.

Sec ou moelleux ?

À vous de choisir ! L’affinage permet deux types de Saint-Marcellin :

– Le Saint-Marcellin « sec », qui présente un extrait sec supérieur à 44 %, correspond à la tradition locale et se caractérise par une pâte plus ferme et une meilleure conservation.

– Le Saint-Marcellin « moelleux », qui présente un extrait sec supérieur à 40 %, développe des arômes prononcés et une texture souple et fondante. Un résultat issu d’un affinage plus long.

 

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *