Armée: « La gastronomie, composante de notre système d’arme ! »

La Grande Muette prône la gastronomie au cœur de la cité

Dans une période de tension, pour ne parler que du colis piégé de la rue Victor-Hugo, le Gouverneur militaire de Lyon, le général de corps d’armée Philippe Loiacono ne manque de rappeler les valeurs de l’armée et de ses soldats, comme l’engagement, le service ou encore le courage. « Des valeurs qui font sens et dont la seule mission est de défendre les français  ! »
Au delà de ses missions régaliennes, l’Armée sait aussi être en prise directe avec la vie de la cité et parfois même dans des domaines inattendus, comme participer à Courir pour elles, au Trinôme académique, à l’exercice Ouragan ou encore prendre une place de choix dans la gastronomie.

Mais n’est-il pas avéré que bonne nourriture donne bon moral ?
Ainsi, en février dernier (du 6 au 14 mars 2019), l’équipe de France a remporté à Fort-Lee (USA) la 44e édition du prestigieux concours culinaire international devant 21 équipes mondiales (Grande-Bretagne, USA, Canada…) et avec pas moins de 6 médailles d’or, 8 d’argent et 1 de bronze !

L’équipe française ayant été sélectionnée suite à sa victoire lors du 1e concours du Trident d’Or qui s’était déroulé à l’Institut Paul Bocuse en 2017. Cette équipe de France comptait deux régionaux, le chef cuisinier de l’hôtel du gouverneur Thierry Roussel et le caporal-chef Thibault Chagnard de la BA 942-Mont-Verdun, ainsi que de Guillaume Marquet, cuisinier au restaurant Abbovile, GSBdD de Poitiers-Saint-Maixent et du Caporal-Chef Guillaume Flament, affecté au restaurant de Frère, GSBdD de Lille, coachés par l’Adjudant-Chef Gregory Sallé et l’Adjudant-Chef Julien Dubois (Centre Expert de la Restauration Interarmées CERIA de Lyon) lors de la préparation des épreuves ainsi que le jour du concours.

Trident ©Godet_0023

Le commissaire général Patrick Henry, directeur de l’alimentation du Ministère des armées, le chef des cuisines de l’Hôtel du Gouverneur Thierry Roussel et le Gouverneur militaire de Lyon, le général de corps d’armée Philippe Loiacono présente la 2e édition du Trident d’Or.  ©Photo Michel Godet 2019

« Une compétition de très haute lutte, au cours de laquelle nos amis américains n’ont fait aucun cadeau ! » insiste le général Loiacono.
Dans le même esprit, la 2e édition du Trident d’Or va se dérouler à nouveau à Lyon (Institut Paul Bocuse) début juin, mettant en lice 8 binômes de cuisiniers militaires (ils étaient 34 au départ) qui, 3h15 durant, devront réaliser une entrée autour de l’œuf, une plat principal avec une canette et utiliser un panier mystère (connu la veille au soir seulement) pour réaliser les accompagnements.

Le tout pour… 7,62€ HT !

Le Trident d’Or

Ce concours est parrainé par Guillaume Gomez, chef des cuisines du chef des armées Emmanuel Macron, avec la participation d’un jury prestigieux qui sélectionnera les vainqueurs pour participer au 45e concours de Fort-Lee en 2021.
Pour le commissaire général ** Patrick Henry, directeur général de l’alimentation pour l’ensemble du ministère des armées dont le centre est basé à Lyon QGF, ce concours se veut aussi être la fête de tous les acteurs de la gastronomie militaire.

« Une gastronomie qui fait intégralement partie de notre système d’arme, surtout pour nous qui sommes français !» abonde le gouverneur militaire.
Lyon est bien la capitale mondiale de la gastronomie, qu’elle soit civile ou militaire !

 

Michel Godet

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *