24 Août 2015: début des vendanges en Beaujolais…

Lyon, le 21 Août 2015: début des vendanges en Beaujolais…

Compte tenu de la très belle situation météo ce cet été, les vendanges en Beaujolais vont débuter très prochainement.

Une très belle qualité de raisins laissant présager par ailleurs d’un grand millésime.

Domaine Dominique Piron

La véraison s’achève dans les vignes du Beaujolais (16 000 hectares situés entre Lyon et Mâcon) où les premiers coups de sécateurs seront donnés dès le début de semaine prochaine (Semaine N°35-2015).

Pendant près d’un mois, près de 50 000 «coupeurs» et «porteurs» vont animer les rangs serrés de gamay mais aussi de chardonnay puisque le vignoble produit également du vin blanc.

...les vendanges manuelles sont généralisées...

Les cuvages et les domaines préparent l’arrivée de cette indispensable main d’œuvre, le Beaujolais étant le seul vignoble français, avec la Champagne, où les vendanges manuelles sont généralisées.

Sur le plan climatique, la chaleur et un fort ensoleillement ont permis à la maturation de bien progresser cette année laissant présager d’une très belle qualité de raisins. Dans la continuité d’un premier semestre chaud, sec et très ensoleillé, le mois de juillet a affiché des températures moyennes supérieures de 4°c à la normale.

En outre, fin juillet, l’année 2015 présentait une insolation excédentaire de 200 heures !

Si la chaleur est toujours présente depuis le début du mois d’août, les petites précipitations  tombées à partir du 8 août ont permis à la vigne de s’hydrater et de « respirer » un peu.

En volume, la récolte devrait toutefois être inférieure de près de 25% à celle de 2014. Si le poids des baies ainsi que le poids des grappes continuent à augmenter de manière régulière, ils demeurent faibles avec une forte variabilité d’une parcelle à l’autre.

Quand vendange rime avec convivialité !

La météo clémente annoncée pour les prochains jours devrait maintenir l’excellent état sanitaire du vignoble. Dans les secteurs plus tardifs, les vignerons pourront ainsi attendre sereinement et vendanger des raisins à maturité optimale.

S’il est encore trop tôt pour le qualifier, le millésime 2015 s’annonce d’ores et déjà de grande qualité. En termes de couleur et de structure notamment, les analyses nous rappellent 2009 et 2011, deux excellents millésimes.

Les premières dégustations devraient sans aucun doute permettre de juger ce nouveau millésime avec plus de précision.

Avec l’Inter Beaujolais

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *