ANI: une gastronomie halieutique et raffinée à Lyon – Restaurant



ANI: Le jeune et déjà brillant chef Gaby Didonna nous propose dans son nouvel et troisième restaurant lyonnais une gastronomie halieutique et raffinée

Après Oto Oto (petit frère en japonais), le japonisant restaurant aux grottes et Imouto ((petite sœur en japonais) le chantre de la gastronomie fusion, Gaby Didonna ouvre ANI (grand frère en japonais) dans le quartier de la Part-Dieu.

Depuis son installation dans le 7e, non loin du restaurant de sa mère la Jonque D’Or (notre meilleur asiatique à Lyon), nous suivons ce chef dans son cursus gourmand et le voyons avancer à très grands pas. Un récent BiB Michelin (pour Imouto) ayant du reste récompensé cette ascension.

Il est vrai que le chef a travaillé chez des grands, pour ne citer que Jean-Paul Lacombe, Georges Blanc et ne cesse de s’inspirer du travail de ses pairs et amis.

Pour la petite histoire, le nom de la plantation de café de sa grand-mère au Vietnam, «Gabie» , a un rapport avec son prénom !

Pour ANI, son troisième établissement donc, le chef a été inspiré par une ambiance RAW, à la New-Yorkaise ou à la Berlinoise underground. Les murs, le plafond et autres décorations sont bruts, certains murs agréablement gaffés, à la limite du destroy. De bon aloi cependant !

ANI Gaby Didonna ©Godet_0543

Le chef Gaby Didonna avec son second Fabien Dondaine (28 ans) et son directeur-associé Pascal Polturat

Quant à sa cuisine, elle s’affine et s’affirme de plus en plus, digne de Lyon, capitale mondiale de la gastronomie.

A n’en pas douter, la décoration aussi moderne que moderniste permet de désacraliser cette haute gastronomie qui parfois interpelle, voire fait peur.

Autre particularité d’ANI, son tout halieutique.

Certes, Lyon n’est pas la capitale du poisson, mais désormais les circuits courts d’approvisionnement proposent des animaux vertébrés aquatiques à branchies de grande qualité et de grande fraîcheur.

Passons à table dans ce nouveau temple de la gourmandise et de la convivialité, face à une cuisine ouverte (Les curieux et autres passionnés s’installeront d’ailleurs au bar devant la cuisine !)

A table !

Alors que le printemps s’éveille, et tel un tableau artistique coloré mais non ostentatoire, la délicate entrée se pare de petits légumes al dente, réveillés par une jolie vinaigrette à la pâte de sésame blanc. De suite la touche est donnée dans un ballet de saveurs. Itoo pour le poulpe planché, sauce citron vert et piment, blettes et quinoa, sans oublier les émincés de bar et de shiitake, ciboulette fleur du Vietnam.

ANI ©Godet_0490

Vous pourrez passer ensuite au généreux filet de saumon snacké, shogayaki butter, purée de petits pois et asperges.

Cuisson juste et parfaite du salmonidé, jus exceptionnel ajoutant à une assiette qui se présente également tel un tableau.

ANI ©Godet_0497

Les desserts sont dans la même lignée gourmande (Entremets biscuit brownie, caramel et chocolat…).

ANI ©Godet_0504

Ajoutez à cela une vaisselle luxueuse (Bernardeau, Christofle…), de belles références vineuses, un second prometteur Fabien Dondaine, un service parfait sous la houlette du directeur Pascal Polturat et cette adresse sera rapidement vôtre, avant qu’elle ne s’envole rapidement vers toque, Bib ou étoile !

A suivre de très près !

Michel Godet

 

ANI

199 rue Créqui Lyon 3e

Téléphone : 09 67 23 51 33

Fermé dimanche et lundi

23€ et 32€ à midi – Menus du soir à 32 et 60€ – Carte

Le soir la carte propose des plats beaucoup traditionnels

 

 

 

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *