Alain VOGE (Cornas, Saint-Péray…) nous a quitté…

Alain VOGE (Cornas, Saint-Péray…) nous a quitté…

C’est avec tristesse que nous apprenons le décès d’Alain VOGE pour qui le vin était toute sa vie.

Vigneron convivial et grand professionnel passionné,  il a contribué grandement à la valorisation des appellations CORNAS et SAINT-PERAY.

A toute sa famille, y compris celle de la viticulture, ainsi qu’à tous ses amis nous présentons nos sincères condoléance et penserons toujours à lui en dégustant ses précieux flacons…

michel GodetAlain VOGE Logo

 

Alain Voge, 1939-2020, le cœur à l’ouvrage

Alain VOGE Portrait

Alain Voge, fondateur du domaine éponyme à Cornas, s’est éteint mercredi 2 septembre, à l’âge de 81 ans. Homme d’engagement, il était libre et solidaire. Visionnaire pour son domaine tout en étant doté d’un puissant esprit collectif pour sa région, il a consacré sa vie à hisser les appellations Cornas et Saint-Péray au sommet de la hiérarchie viticole de la vallée du Rhône.
Ses années de rugby alliées à de solides convictions et à de fortes valeurs humaines avaient forgé en lui ce défenseur du patrimoine, privé et public.

Alain Voge restera dans notre mémoire collective comme une figure historique majeure de notre vignoble.

Alain Voge, un vigneron fier de son passé et tourné vers l’avenir

Henri Voge, l’arrière-grand-père d’Alain, a traversé le Rhône pour s’installer rive droite en 1905. Son grand-père puis son père ont pris la suite, chaque génération développant l’activité agricole de la famille. Elle exerçait deux métiers sur les terres achetées petit à petit : marchands de fruits et viticulteur.
Alain a commencé à travailler avec son père en 1961, ce dernier décède prématurément en 1965.
Aidé par sa mère, Alain prend les rênes de la ferme et des vignes. Il profite d’une mésentente avec un négociant pour développer la vente en bouteilles qui connaît un bel essor. Vigneron engagé, il devient un ardent défenseur de la vigne.

En 1972, lors du plan d’occupation des sols, visionnaire seul contre tous, il défend le vignoble de Cornas contre l’urbanisation.

En 1980, Alain Voge décide que son seul métier sera désormais vigneron. C’est le début d’une nouvelle dynamique pour le domaine et aussi pour le vignoble. Car, si Alain Voge fourmille d’idées pour améliorer sans cesse la qualité et la notoriété de ses vins, son travail est un formidable encouragement pour d’autres vignerons et donc un atout pour la reconnaissance des appellations Cornas et Saint-Péray, alors en forte compétition avec Côte-Rôtie, Condrieu et Hermitage.
Entre 1979 et 2000, Alain Voge ne laisse donc rien au hasard. Il entame un chantier titanesque de défrichage et de rénovation des coteaux de Cornas ; il s’engage à nouveau pour la défense de l’aire d’appellation Cornas menacée de révision ; il s’inspire du modèle bourguignon pour vinifier le premier Saint-Péray tranquille en barriques et relance l’appellation avec la Cuvée Boisée ; il crée le Cornas Les Vieilles Fontaines et le Saint-Péray Fleur de Crussol. Il fait bâtir une nouvelle cave ; il démarre un nouveau vignoble sur les hauts de Cornas à 380 mètres d’altitude.
Pendant cette période, Alain Voge avance.

En 2004, le socle du domaine est bien ancré dans les racines de Cornas, la marque Alain Voge est forte. Son fondateur décide alors de se tourner une nouvelle fois vers l’avenir. La SARL Alain Voge est créée, avec Albéric Mazoyer à sa tête, Ardéchois comme Alain. Sous sa direction, la conversion en culture biologique du vignoble de Saint-Péray démarre en 2006. Albéric a choisi Laurent Martin comme chef de culture, ils se connaissent depuis longtemps et vibrent sur la même corde sensible d’une viticulture proche de la nature. En 2012, Lionel Fraisse, Ardéchois de Saint-Péray et neveu de Robert Fraisse, autre grande figure historique du vignoble et ami de toujours d’Alain Voge, arrive au domaine pour seconder Albéric Mazoyer. En 2018, Lionel prend la tête du domaine suite au départ en retraite d’Albéric. Depuis 2016, l’intégralité du vignoble Alain Voge est certifiée en culture biologique.
Riche de son patrimoine et de la notoriété de ses vins, Alain Voge a consolidé son image de domaine phare de Cornas et de Saint-Péray, en France comme à l’international.

En 2004, Alain avait passé la main avec rigueur, bienveillance et confiance. Comme lui en son temps, il savait qu’Albéric et Lionel entraient dans la modernité avec de nouvelles pratiques, tout en revendiquant leur appartenance à un certain esprit du vin.

Garder l’héritage et s’en inspirer pour avancer : ce classicisme éclairé demeure à jamais la signature du domaine Alain Voge.

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *